Ron Hainsey joue en moyenne plus de 19 minutes par match.

Hainsey éclopé lui aussi

L’hécatombe se poursuit chez les Sénateurs d’Ottawa.

Alors que le gardien Anders Nilsson s’est vu diagnostiquer une commotion cérébrale plutôt qu’une grippe et qu’il a été placé sur la liste des blessés au moment où Craig Anderson est prêt à revenir au jeu, c’est surtout à la ligne bleue que l’épidémie de blessure est inquiétante alors que le défenseur Ron Hainsey devrait rater de sept à 10 jours d’activité en raison d’une blessure à une cheville subie en première période du gain de 5-4 en prolongation contre Nashville jeudi soir.

« Ronny va être absent jusqu’après Noël, donc nous allons rappeler (Maxime) Lajoie », a fait savoir l’entraîneur-chef D.J. Smith.

« Il a glissé sur un deux contre un et son patin est resté pris dans la glace. Il est revenu grâce à l’adrénaline, mais quand il est revenu (vendredi matin), c’est devenu une affaire d’une semaine à 10 jours. On espère qu’il sera de retour le 28. Il a été très bon pour nous et c’est une grosse perte, mais ça va être une opportunité pour quelqu’un d’autre de “manger” ces minutes de temps de glace... Des situations comme ça te permettent parfois de découvrir des joueurs. »


« Des gars comme Erik Brännström, Andreas Englund, Cody Goloubef et maintenant Max Lajoie [...] vont obtenir une chance avec du bon temps de glace. »
Pierre Dorion

Hainsey ira rejoindre à l’infirmerie les vétérans Dylan DeMelo et Nikita Zaitsev, tous deux blessés à des mains et absents de deux à quatre semaines.

À LIRE AUSSI : Nilsson a subi une commotion cérébrale

Les Sénateurs ont également des blessés au sein de la brigade défensive de leur club-école à Belleville, notamment Christian Jaros qui a passé toute la saison dernière à Ottawa. La situation commence à être précaire, au point où le directeur général Pierre Dorion, en entrevue avec TSN 1200 vendredi, a laissé entendre que sa prochaine option pourrait être de rappeler d’urgence le premier choix de l’été dernier, Lassi Thomson, qui est sous contrat, mais a été prêté à son club finlandais de Ilves. Un autre arrière sous contrat, Olle Alsing, pourrait être une autre option, lui qui est le meilleur compteur de son club de Djurgardens, en Suède.

« Nous avons des ententes de prêt avec leurs équipes, mais ce serait quand même deux possibilités à explorer si nous avons plus de blessures... C’est déjà arrivé que des joueurs ont été rappelés d’Europe, a dit Dorion. À travers de l’adversité, tu en apprends plus sur tes joueurs. Des gars comme Erik Brännström, Andreas Englund, Cody Goloubef et maintenant Max Lajoie, quatre gars qui auraient tous pu être à Belleville, vont obtenir une chance avec du bon temps de glace, on va voir ce qu’ils peuvent faire. »

Brännström a bien fait depuis son court passage de quatre parties à Belleville, Dorion trouvant qu’il « fait plus de jeux avec la rondelle, même s’il refuse toujours de la lancer ».

Hainsey joue en moyenne plus de 19 minutes par match, et en son absence, D.J. Smith ne peut pas en demander beaucoup plus à Thomas Chabot, qui a joué près de 34 minutes jeudi après ses 37:50 de mardi, le deuxième plus haut total enregistré par la LNH. « Nous devons être intelligents avec lui, on a eu un autre match où on avait une chance de gagner et il fallait le faire jouer autant, mais ça ne peut continuer tous les soirs. Dans cette situation, il devrait jouer de 28 à 30 minutes. Idéalement, quand tout le monde est en santé, il est autour de 24. Mais c’est ça qui est ça, on a deux matches avant Noël et on va tenter de gagner ces matches », a dit Smith.

Chabot n’a pas d’objection à prendre à nouveau les bouchées doubles.

+

Colin White

WHITE SOULAGÉ

Après avoir signé une prolongation de contrat lui rapportant 4,75 millions $ par saison, Colin White connaît une saison bien en deçà des attentes avec seulement trois buts et cinq passes à sa fiche en 29 matches.

Son but de jeudi soir mettait fin à une disette de 18 matches sans but, et il espère que ça va lui permettre de serrer son bâton un peu moins fort.

« C’était un bon jeu de Tierns (Chris Tierney) qui a lancé la rondelle au filet, elle a pris un bon bond et j’ai réussi à en profiter. C’est une bonne sensation et c’est à moi d’essayer de bâtir là-dessus. J’étais vraiment soulagé, c’est certain », a-t-il indiqué vendredi.

« Ça va lui faire du bien, il avait l’air plus confiant qu’il l’a été pendant les derniers mois après avoir compté. Le hockey est drôle comme ça, parfois tu penses que tu ne l’as plus, puis quelque chose de bon arrive et c’est une étincelle. Je trouvais qu’il travaillait fort depuis trois matches de suite, c’est le résultat final qui compte pour lui et je pense qu’il va dans la bonne direction », a noté D.J. Smith.