Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien des Sénateurs Filip Gustavsson effectue un de ses 35 arrêts, aux dépens de Zac Rinaldo en deuxième période, dans le gain de 2-1 de son club contre les Flames de Calgary lundi soir au Centre Canadian Tire. Il a récolté la victoire à son premier départ dans la LNH.
Le gardien des Sénateurs Filip Gustavsson effectue un de ses 35 arrêts, aux dépens de Zac Rinaldo en deuxième période, dans le gain de 2-1 de son club contre les Flames de Calgary lundi soir au Centre Canadian Tire. Il a récolté la victoire à son premier départ dans la LNH.

Gustavsson se dresse devant les Flames [PHOTOS et VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les Sénateurs d’Ottawa espéraient bien qu’un gardien acquis des Penguins de Pittsburgh soit à la hauteur devant leur filet cette saison.

C’est finalement arrivé lundi soir au Centre Canadian Tire, mais au lieu de Matt Murray, c’est plutôt la recrue Filip Gustavsson qui s’est illustré.

Obtenant son premier départ dans la LNH après avoir été envoyé en relève à Joey Daccord quand il s’est blessé jeudi dernier, le cerbère suédois de 22 ans a repoussé 35 des 36 tirs des Flames de Calgary dans un gain de 2-1, sa première victoire en carrière.

Johnny Gaudreau l’a déjoué avec 5:06 à faire en troisième période pour mettre fin à sa séquence de 40 arrêts de suite pour amorcer sa carrière (32 lundi et 8 jeudi dans un revers de 3-2 en tirs de barrage) pour créer l’égalité 1-1, mais un but de Chris Tierney avec 2:36 à faire au temps réglementaire a relancé les locaux en avant.

Acquis dans un échange à trois clubs qui a envoyé le Gatinois Derick Brassard à Pittsburgh en février 2018, Gustavsson a effectué un de ses meilleurs arrêts de la soirée en deuxième période quand Zac Rinaldo a coupé seul devant lui. Il a aussi sorti la jambière au dernier instant en première pour frustrer Andrew Mangiapane.

«Je m’étais dit que je savourerais le moment, peu importe combien de buts j’étais pour allouer ou si j’arrêtais toutes les rondelles. C’était décevant (bummer, en anglais) quand Gaudreau a compté. C’est un gars habile et c’est ça qui est ça. Je me suis juste concentré sur le lancer suivant et j’ai laissé les joueurs faire le reste», a raconté Gustavsson après coup, lui qui est le premier gardien recrue à gagner son premier départ depuis Andrew Hammond le 18 février 2015 contre Montréal.

Notant qu’il avait été impressionné (starstruck, en anglais) d’avoir affronté et vaincu son compatriote Jacob Markstrom, auteur de 21 arrêts à l’autre bout, le quatrième plus jeune gardien de l’histoire de l’équipe à remporter un gain – Robin Lehner demeure le plus jeune à 19 ans – a aussi mentionné qu’il savait dès samedi qu’il obtiendrait le départ. «J’ai bien dormi hier soir, mais j’avais des papillons dans l’estomac le matin. Mais ça s’est estompé après le premier arrêt... C’est une bonne sensation de redonner quelque chose à l’équipe alors que je n’ai pas eu le succès espéré à mes deux premières années après l’échange. C’est bien de répondre et de leur donner ce qu’ils attendaient», a-t-il ajouté.

Son entraîneur D.J. Smith ne tarissait pas d’éloge à son endroit. «C’était une victoire de gardien ce soir. Gustavsson a été excellent, pour un gars à son premier départ, il ne "nageait" pas devant son filet. Il était prêt et c’est pourquoi les gars dans les mineures travaillent chaque jour sans savoir quand leur chance va se présenter. C’est une bonne leçon, il faut être prêt quand votre numéro est appelé», a-t-il noté.

Chris Tierney déjoue Jacob Markstrom en fin de match pour donner la victoire aux Sénateurs.

Tierney, qui a sauté sur un retour de Mike Riley (auteur de deux passes dans ce match) pour déjouer le cerbère des Flames, était évidemment soulagé d’avoir mis fin à une disette de 29 parties sans compter.

«C’est évident que ça faisait longtemps que je n’avais pas marqué. C’était bien de compter un gros but qui nous a redonné l’avance et que ce soit le but gagnant en plus, c’est envore mieux, a-t-il dit. C’était fantastique pour (Gustavsson), il a fait de gros arrêts aux bons moments toute la soirée. S’il ne joue pas comme ça, on ne gagne pas, c’est certain. Il mérite sa première étoile. C’est impressionnant de voir tous ces gardiens qui montent des mineures et qui jouent bien.»

Ryan Dzingel a réussi l’unique filet des deux premières périodes, déjouant Jacob Markstrom d’un tir précis sur une descente à deux contre un pour son cinquième but en neuf matches depuis son retour à Ottawa. «Je voulais faire une passe pour donner son premier but avec les Sénateurs à Bish (Clark Bishop), mais j’ai finalement juste lancé. J’y vais pour le Cy-Young avec ma fiche de 5-0 (cinq buts, aucune passe), je vais devoir récolter quelques mentions d’assistance bientôt», a-t-il mentionné en visioconférence après coup.

Dans cette autre bataille des frères Tkachuk, Brady et Matthew ont eu peu d’impact, n’obtenant qu’un tir chacun. Le défenseur des Sénateurs Thomas Chabot a encore joué plus de 30 minutes (30:22 pour être exact), pour sa part.

Les Sénateurs (11-20-3) ont remporté quatre de leurs six matches contre Calgary (15-15-3) cette saison. Les deux mêmes clubs vont s’affronter à nouveau mercredi soir à 17 h.