Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Après quelques jours de camp d’entraînement, Erik Gudbranson réalise encore mieux ce que ça va représenter pour lui de porter le chandail des Sénateurs.
Après quelques jours de camp d’entraînement, Erik Gudbranson réalise encore mieux ce que ça va représenter pour lui de porter le chandail des Sénateurs.

Gudbranson fait la fierté de Blackburn Hamlet

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Après quelques jours de camp d’entraînement, Erik Gudbranson réalise encore mieux ce que ça va représenter pour lui de porter le chandail du club de son patelin.

Le défenseur originaire d’Orléans, acquis des Ducks d’Anaheim cet automne, a aimé l’idée de se rapprocher de sa famille dès la transaction, mais le fait d’être nommé assistant-capitaine au même titre que Thomas Chabot et Brady Tkachuk vient ajouter un autre élément de fierté pour lui.

«Un de mes amis m’a envoyé un texto hier soir me disant, ‘C’est pas mal cool qu’un Stinger de Blackburn (Hamlet) soit un assistant-capitaine des Sénateurs’. Ça me l’a fait réaliser encore plus, je me suis assis et je me suis mis à penser à tout ça. C’est vraiment ‘cool’... Je suis tellement fier d’être de la Ville d’Ottawa et de venir de Blackburn. Tout le monde dans ma communauté m’a aidé à devenir l’homme que je suis en ce moment et ça (porter un ‘A’) c’est une représentation d’eux autres, certainement», a-t-il souligné en visioconférence dimanche.

Depuis jeudi, et même auparavant lorsque les professionnels du coin tenaient des entraînements entre eux cet automne, Gudbranson a appris à connaître Chabot, avec qui il a patiné régulièrement au camp.

«C’est facile de jouer avec lui, il a tellement de talent. Et en plus de ça, il a des couilles, il n’a peur de rien», lance l’arrière de 28 ans qui n’a pas la langue dans sa poche, dans les deux langues officielles en plus.

«Ça va très bien entre nous. Sur la glace, ça va se passer en anglais, sauf peut-être sur le banc entre nos ‘shifts’ si on veut être dans notre propre monde», a-t-il ajouté.

Alors que la plupart des observateurs s’attendent à ce que les Sénateurs finissent bons derniers dans la division Nord comprenant les sept clubs canadiens, Gudbranson a des attentes plus hautes que ça. «La direction nous a fait comprendre que les résultats des dernières années sont inacceptables. Donc on s’attend à être bien meilleurs que lors de ces saisons. Il va y avoir des douleurs de croissance, c’est normal quand vous êtes jeunes. Mais la direction a fait des acquisitions sur le marché des agents libres et des échanges pour aller dans la bonne direction... Nous avons confiance, il y a un bon ‘buzz’ dans le vestiaire», pense-t-il.

Erik Gudbranson

L’ancien des Panthers et des Canucks également voit d’un bon oeil le fait d’affronter neuf ou 10 fois les autres clubs de la division. «Ça va être comme des séries de neuf matches», a lancé Gudbranson.

Son nouveau coéquipier Brady Tkachuk est évidemment particulièrement heureux d’avoir l’occasion de se frotter neuf fois à son frère Matthew, des Flames. «Ça devrait être fantastique, cette division canadienne. Des rivalités vont reprendre et on va peut-être pouvoir en développer de nouvelles... Matthew et moi, on en a parlé et nous sommes ‘pompés’ de s’affronter neuf fois, ça va être beaucoup de plaisir pour nous, nos parents, nos amis et nos familles.»

+

ENTRE LES LIGNES

Le gardien Matt Murray n’a pas participé au match simulé de samedi ainsi qu’à l’entraînement de dimanche alors que son épouse a donné naissance au premier enfant du couple, une petite fille...

D.J. Smith donnera congé d’entraînement aux siens lundi, et au retour mardi, il devrait pouvoir compter sur la présence de Cédric Paquette et Braydon Coburn, qui achèvent leurs quarantaines après la transaction les amenant de Tampa Bay...

Chris Tierney a patiné en solitaire en fin de semaine en raison d’une blessure mineure, selon Smith, qui n’a pas mentionné l’absence du gardien Filip Gustavsson (protocole de santé)...

Smith a parlé en bien du jeune vétéran Colin White dimanche. «Il a gagné en force et en confiance. Il travaille chaque jour et il m’a l’air d’un gars qui est plus confiant et à l’aise que l’an passé», a-t-il dit...

Invité à parler des jeunes centres Logan Brown et Josh Norris, il a dit qu’ils ont été bons depuis le début du camp. «Ce n’est qu’une question de temps pour ces gars-là, que ce soit maintenant ou plus tard.»