Le gardien des Sénateurs d'Ottawa Marcus Högberg effectue un de ses 33 arrêts, ce qui n'a pas été suffisant alors que Philipp Grubauer a fait encore mieux à l'autre bout, repoussant 34 lancers dans un gain par blanchissage de 3-0 de l'Avalanche du Colorado mardi soir au Pepsi Center de Denver.

Grubauer a le meilleur sur Högberg

DENVER - Les Sénateurs d’Ottawa ont assez de misère à compter des buts de ce temps-ci qu’ils n’ont pas vraiment les moyens de s’en faire refuser par les arbitres.

Quand un but apparent de Nick Paul n’a pas été alloué parce qu’un des arbitres a jugé que le jeu était arrêté même s’il n’avait pas sifflé, la meilleure chance de compter des visiteurs s’est envolée en fumée alors que le gardien Philipp Grubauer a arrêté tous les 34 tirs auxquels il a fait face pour mener l’Avalanche du Colorado à un gain par blanchissage de 3-0 devant 18 015 amateurs au Pepsi Center.

Les anciens Nordiques remportaient ainsi un cinquième gain d’affilée à leur retour à domicile après un fructueux voyage, eux qui se préparent à jouer un match en plein air contre les Kings de Los Angeles en fin de semaine, tandis qu’Ottawa (18-29-11) encaissait un sixième revers consécutif, séquence où ils n'ont compté que neuf buts.

L’Allemand Grubauer a remporté son duel de gardiens contre le Suédois des Sénateurs Marcus Högberg, qui n’a rien eu à se reprocher sur les buts du Finlandais Mikko Rantanen et du Russe Valeri Nichushkin, en avantage numérique, dans ce match à saveur internationale. Il a fait face à 35 lancers alors que son compatriote Gabriel Landeskog a complété dans un filet désert.

Pour en revenir au but refusé à Paul, le but est sorti de ses amarres quand il a été poussé dans le filet par Landeskog, justement. La rondelle qu’avait arrêtée Grubauer est tombée là où aurait été le filet normalement.

«Je ne suis pas trop certain de ce qui est arrivé, j’ai laissé l’arbitre expliquer à D.J. (Smith) la décision... J’ai perdu un peu mon ‘cool’ après, ce qui n’était pas très intelligent de ma part», a indiqué Paul après coup, lui qui a été envoyé au cachot pour conduite anti-sportive.

«Il (l’arbitre) a dit qu’il n’y avait pas de but, ni de punition. Je ne suis pas d’accord, mais je ne suis par un arbitre. Ils ont un travail difficile à faire et c’est leur décision. Je comprends Paul (de perdre son calme), il travaille fort et c’est la vie et la mort pour lui de compter un but ici et là, donc ça fait mal quand un but lui est refusé quand il pensait avoir compté... Mais il y a eu des signes encourageants dans ce match, nous avons offert une très bonne opposition à un des meilleurs clubs en attaque de la ligue. Je ne peux pas en demander plus à un jeune club, si on joue comme ça, on va gagner plus de matches qu’on va en perdre», analysait l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Rantanen a réussi une belle pièce de jeu où il a réussi un «spin-o-rama» à la ligne bleue pour se débarrasser du défenseur Ron Hainsey, avant d’atteindre la lucarne du revers par dessus l’épaule du gardien pour le but qui devait s’avérer celui de la victoire à la dernière minute du premier vingt.

«Leurs meilleurs joueurs sont leurs plus travaillants. C’est tout un but de Rantanen... Högberg nous a encore une fois tenus dans le match», a souligné Smith.

«Je me sentais bien et le club a bien joué aussi. On va continuer à travailler fort et les résultats vont venir... Grubauer a été très bon, nous avons obtenu de bons lancers, il a fait de gros arrêts... On veut gagner, mais je dois me concentrer à arrêter des rondelles. C’était un bon défi de jouer contre eux», a noté Högberg.

«Nous avons eu de bonnes chances et on n’a juste pas réussi à obtenir ce premier but qui nous aurait donné notre erre d’aller. Mais il y a beaucoup de choses à aimer de notre jeu dans ce match, on a joué avec ardeur jusqu’à la fin, on a rendu ça difficile à un excellent club», a dit le défenseur Dylan DeMelo, qui a fait un mauvais parti à Nathan MacKinnon au premier tiers, Landeskog allant ensuite venger son centre vedette.

Les Sénateurs sont donc rentrés bredouilles de ce voyage de deux parties au Manitoba et au Colorado. Après une journée de congé mercredi, ils vont maintenant disputer leurs six prochaines parties à domicile, à commencer par celle de jeudi quand les Coyotes de l’Arizona seront les visiteurs au Centre Canadian Tire.