Brady Tkachuk et Mike Green luttent pour la possession de la rondelle.

Enfin un premier duel Zadina-Tkachuk

DETROIT — Quand Filip Zadina avait vu le Canadien et les Sénateurs lever le nez sur lui au début du repêchage de 2018 à Dallas, il avait fait une promesse.

« J’ai dit à mon agent que s’ils passaient leur tour avec moi, j’allais remplir leurs filets de rondelles, avait lancé l’attaquant tchèque des Mooseheads de Halifax. Je veux prouver à Detroit qu’ils ont fait un bon choix (au 6e rang au total). »

Un an et demi plus tard, Zadina était pas mal plus humble vendredi matin avant d’affronter les Sénateurs – et Brady Tkachuk, sélectionné par Ottawa deux rangs devant lui. Et ce, même s’il avait compté le but gagnant du match précédent des siens, contre... Montréal.

À LIRE AUSSI: Sixième revers de suite pour les Sénateurs

Deux saisons passées majoritairement dans les mineures à faire ses classes vont refroidir les ardeurs du plus confiant des athlètes, c’est certain.

« Ottawa est dans le même bateau que nous. Ça va être un gros match et c’est évident qu’on veut gagner. Si je compte, je compte, sinon, ça arrive. C’est une ligue où il est difficile de jouer et de compter des buts. Je vais être content si je compte cependant », a-t-il confié au Droit quelques heures avant le match.

Pendant que Tkachuk s’imposait à Ottawa à sa saison recrue à 19 ans l’an dernier, Zadina n’a joué que neuf parties dans la LNH, où il a été limité à un but et deux passes, alors qu’il a joué 59 parties dans la Ligue américaine à Grand Rapids (16 buts, 35 points). Il a commencé la présente campagne avec les Griffins, disputant 20 parties (7 buts, 13 points), avant d’être rappelé pour quelques matches en novembre, puis à nouveau au début décembre. Il semble prendre enfin son envol, avec un but lors de chacune de ses deux parties précédentes avant d’affronter les Sénateurs. En 19 matches, il avait cinq buts et six passes pour des Wings décimés par des blessures à des vétérans.

« J’avais encore 18-19 ans l’an dernier et j’ai obtenu la chance de jouer neuf matches. Là, j’en joue encore plus, j’apprécie la chance qu’on me donne. Présentement, c’est à moi de montrer que je mérite de rester ou pas. Je dois faire de mon mieux, aider l’équipe à gagner des matches. Ça va bien, on joue mieux récemment et il faut continuer de cette façon et je dois aussi continuer de bien faire », a indiqué Zadina, qui était heureux d’apprendre que son compatriote Filip Chlapik, un ancien coéquipier au sein d’équipes nationales tchèques (mais pas celle du Championnat mondial junior), avait été rappelé par les Sénateurs.

Ayant côtoyé Tkachuk lors d’événements réservés aux meilleurs espoirs avant le repêchage, il le connaît bien. « Il est un bon gars et un bon joueur, j’ai hâte de l’affronter, ça va être amusant », a dit Zadina.

Tkachuk était pas mal moins excité que lui pour ce premier affrontement. « Ça devrait être le fun, mais ce n’est qu’un autre match. Il est un excellent joueur et Detroit devrait être heureux de l’avoir obtenu », a-t-il simplement commenté à ce sujet.

Jouant devant plusieurs amis et connaissances vu qu’il a passé deux saisons avec l’équipe nationale de développement basée à Ann Arbor, Tkachuk était plus intéressé à mettre fin à sa léthargie de cinq matches sans point.

« J’obtiens de bonnes chances. Quand des choses comme ça arrivent, c’est juste une question d’avoir les bonds de son côté. Je vais essayer de jouer de la bonne façon. Je serai récompensé si je le fais », a dit le jeune homme de 20 ans, cinquième meilleur compteur de son équipe avec ses 13 buts et 24 points.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Chlapik en renfort

L’attaquant tchèque Filip Chlapik a rejoint les Sénateurs à Detroit et il a été lancé dans la mêlée vendredi soir par l’entraîneur-chef D.J. Smith, qui cherchait à combler le rôle rempli par Nick Paul, blessé, sur le flanc gauche. « C’est dommage pour Nick, qui est un bon ami. Tu ne veux pas voir ça, mais en même temps, tu veux être dans la LNH et jouer, je suis excité d’obtenir cette opportunité et je vais tenter d’en profiter », a-t-il raconté vendredi matin, ayant pris congé de l’entraînement optionnel des siens. Chlapik n’est évidemment pas fâché d’avoir été rappelé au moment où les Senators de Belleville débutaient un voyage de 16 jours. « On attendait l’autobus quand j’ai eu l’appel, j’ai juste pris une voiture de service et je suis venu ici avec ma valise bien pleine », a-t-il relaté.

***

Anderson peut rêver

Le but du gardien de Nashville Pekka Rinne réussi jeudi à Chicago pour couronner un gain de 5-2 a évidemment fait jaser à travers la LNH. On n’a pas eu l’occasion d’en parler vendredi avec Craig Anderson, qui rêve depuis longtemps de réussir l’exploit. Si l’occasion se présentait, D.J. Smith ne s’objecterait pas à ce qu’il tente sa chance, en tout cas. « Ça fait partie du hockey et les amateurs adorent ça. Moi, comme entraîneur, si le gardien fait ça avec une avance de deux buts et qu’on gagne, c’est excellent. Si l’adversaire intercepte et compte dans ton but, tu es fâché. Les gens en parlent aujourd’hui, c’est excitant », a-t-il dit.

***

Entre les lignes

  • Le défenseur Mark Borowiecki représentait un cas douteux en matinée en raison d’un virus, Smith disant qu’une décision à son sujet serait prise après l’échauffement. Finalement, il ne se sentait même pas assez bien pour prendre part à celui-ci, ce qui fait qu’Anders Englund a formé une troisième paire avec Cody Goloubef.
  • Le vétéran Ron Hainsey a bel et bien été en mesure de reprendre sa place dans l’alignement.
  • Au sujet de Chlapik, Smith a dit qu’il « a travaillé fort (à Belleville) et il a une bonne présence en échec-avant, ce dont on a besoin. Il va du nord vers le sud, comme Nick (Paul), et il est fiable ». Il a commencé le match sur un quatrième trio avec Colin White et Tyler Ennis, Scott Sabourin et Mikkel Boedker étant retranchés.