Arrivé à Ottawa après l’échange qui a envoyé Ryan Dzingel à Colombus en février, Anthony Duclair a récolté huit buts et 14 points en seulement 21 parties.

Duclair tenait à rester à Ottawa

Anthony Duclair est réaliste : dans ses négociations de contrat avec les Sénateurs d’Ottawa, il n’avait pas le gros bout du bâton, malgré ses 19 buts marqués la saison dernière.

L’attaquant québécois ne voulait donc rien savoir d’aller en arbitrage salarial pour tenter d’obtenir une meilleure entente que celle qu’il a finalement obtenue, un pacte d’un an qui lui rapportera 1,65 million $ US, ce qui est quand même une augmentation de salaire d’un million $.


« Je voulais qu’on s’entende et c’est ce qui arrivé la semaine passée. »
Anthony Duclair

« Après la saison, mon agent Kent Hugues et Pierre [Dorion, le DG des Sénateurs] ont eu quelques rencontres, a-t-il indiqué lors d’un appel conférence mardi, au lendemain de sa mise sous contrat. De mon côté, le message à mon agent avait été bien clair que je voulais rester. J’ai bien fini la saison ici, j’ai aimé les gars dans la chambre et tout le personnel, les préposés à l’équipement et tout ça. C’est proche de chez moi en plus, c’est facile pour ma famille de venir me voir jouer. C’est un bon fit autant sur la glace qu’en dehors de la glace, donc je voulais qu’on s’entende et c’est ce qui arrivé la semaine passée. »

« Je n’avais pas besoin de ça [l’arbitrage], j’en suis à ma cinquième équipe déjà, ça a bien été [avec les Sénateurs] et je voulais conserver une bonne relation avec Pierre et l’organisation », a-t-il ajouté plus tard.

Après l’échange qui l’a amené de Columbus contre Ryan Dzingel en février, Duclair a récolté huit buts et 14 points en seulement 21 parties, obtenant une bonne chance de se faire justice sous les ordres de Guy Boucher et Marc Crawford après les départs de Dzingel, Mark Stone et Matt Duchene.

« J’ai obtenu beaucoup de glace et à 24 ans la saison prochaine, je pense que je cadre bien dans une jeune équipe. Je suis excité d’obtenir une bonne opportunité avec les Sénateurs, avec la chance de jouer en avantage numérique et à quatre contre quatre », a-t-il souligné.

L’ailier droit qui a porté auparavant les couleurs des Rangers, des Coyotes, des Blackhawks et des Blue Jackets est conscient que tout sera à recommencer avec l’arrivée derrière le banc du nouvel entraîneur, D.J. Smith.

« Je lui ai parlé il y a quelques semaines et il m’a dit que ça fait un bout de temps qu’il me regarde jouer. Il a coaché contre mon club [les Remparts de Québec] au tournoi de la coupe Memorial [en 2015, quand ses Generals d’Oshawa ont triomphé]. Je suis excité, il sait quel genre de joueur je suis et il veut avoir une équipe axée sur la vitesse, agressive. Il veut faire de moi un joueur plus complet et c’est mon but pour l’an prochain, d’être un joueur fiable aux deux bouts de la glace... Je veux être un joueur sur qui on peut compter dans toutes les phases du jeu », a-t-il laissé entendre.

Après s’être accordé un mois de congé à la fin de la saison régulière, Duclair est de retour à l’entraînement en vue de la prochaine saison, dans son patelin de Montréal. « J’ai recommencé à patiner avec mon ancien club midget AAA, les Lions du Lac Saint-Louis. Avec mon entraîneur Karel Svoboda, on travaille différentes choses pour améliorer mon ‘cardio’ et mon lancer. D.J. m’a suggéré de travailler sur mes lancers [sur réception] à partir de près de la bande (down the wall) », note-t-il.

+

Calendrier préparatoire

Les Sénateurs ont annoncé leur calendrier de matches hors-concours mardi et celui-ci les verra passer d’un océan à l’autre. Ils disputeront un premier match contre les Maple Leafs de Toronto le 17 septembre à Saint-Jean, Terre-Neuve, avant de les accueillir le lendemain au Centre Canadian Tire. Ils enchaîneront en recevant le Canadien de Montréal le samedi 21, concluant le camp d’entraînement en leur rendant visite le samedi suivant. Entre ces deux matches, ils se rendront en Colombie-Britannique pour affronter les Canucks le 23 à Abbotsford et le 25 à Vancouver.

Englund revient, O’Brien part

Les Sénateurs ont confirmé mardi que le défenseur suédois Andreas Englund a paraphé un nouveau contrat d’un an à deux volets avec eux, lui qui empochera 700 000 $ s’il joue dans la LNH et 80 000 $ s’il retourne à Belleville pour une quatrième saison. Défenseur à caractère défensif, Englund, 23 ans, a joué neuf matches à Ottawa au cours de ses trois premières saisons dans l’organisation. Pour sa part, l’ancien premier choix Jim O’Brien, qui avait fait un retour dans l’organisation lors des deux dernières campagnes (jouant 10 matches dans la LNH en 2017-2018), a décidé de retourner en Europe, signant un contrat avec la formation de Nuremberg, en Allemagne.