Colin White a marqué son premier but en carrière sur des passes de Matt Duchene et Thomas Chabot (72).

Duchene rallie les troupes

Juste à temps pour la visite de Kyle Turris jeudi avec les Predators de Nashville, Matt Duchene a explosé pour mener les Sénateurs d’Ottawa à un gain de 5-3 aux dépens des Devils du New Jersey mardi soir devant 13 991 amateurs au Centre Canadian Tire.

Le centre acquis du Colorado dans l’échange à trois clubs qui a envoyé Turris au Tennessee y est allé d’un but et deux passes lors de ce troisième gain en quatre parties des siens, même en l’absence des piliers blessés que sont Derick Brassard, Bobby Ryan et Mark Stone – leur premier trio au début de la saison.

«On s’est rallié entre nous alors qu’il nous manquait évidemment des morceaux clés, a dit Duchene après coup, lui qui totalise maintenant 20 points (9 buts, 11 passes) en 38 parties avec Ottawa (Turris en a 23, dont 6 buts, en 36 matches). C’était une chance pour d’autres gars de prendre plus de place et ils l’ont fait, nous avons été bons des deux côtés de la patinoire ce soir.»

«Ce n’est pas une compétition entre nous (lui et Turris). Nous n’avons pas été échangés l’un contre l’autre vraiment. Il a été un très bon joueur ici longtemps, on va devoir le surveiller lors du prochain match. Mais à part ça, je ne pense pas à ces choses-là», a-t-il ajouté.

Les Devils ont ouvert le pointage par l’entremise de Travis Zajac qui a capitalisé sur une gaffe de Dion Phaneuf dès la deuxième minute de jeu, mais l’attaque à cinq moribonde toute la saison des locaux a fait tourner le vent au milieu de la période en marquant coup sur coup à cinq contre trois et contre quatre.

Mike Hoffman a d’abord complété la passe de Duchene avec un puissant tir sur réception, son 99e but en carrière. Après un but de Chris DiDomenico dont le tir de l’enclave a dévié sur Sami Vatanen, Hoffman a rendu la politesse à son centre en lui faisant une passe en retrait pour lui créer de l’espace en entrée de zone, Duchene en profitant pour atteindre la lucarne avec un bon tir du revers.

Il a ajouté sa deuxième passe sur le premier but en carrière de Colin White en début de deuxième période, refilant à Thomas Chabot qui l’a repéré ensuite en retrait. Un but qui a chassé le gardien partant des Devils Keith Kinkaid du match à la faveur d’Eddie Lack en l’absence de Corey Schneider, blessé.

Zack Smith a ajouté un but d’assurance en fin de deuxième tiers quand il a été envoyé en échappée par Jean-Gabriel Pageau à sa sortie du banc des punitions.

Craig Anderson a fait face à 33 tirs devant la cage des siens et il a cédé devant Taylor Hall en deuxième ainsi que Kyle Palmieri en début de troisième quand les Devils ont tenté une remontée, que le gardien a étouffée en frustrant notamment Zajac de la jambière peu après ce but.

«Je ne méritais pas vraiment ça après avoir écopé d’une bien mauvaise punition, mais comme je n’ai pas eu beaucoup d’échappées cette saison, je voulais m’assurer de capitaliser dessus, a noté Smith. C’était un de nos matches où on a été le plus constant, on a suivi le plan de match. Les jeunes nous ont donné de l’énergie. En jouant avec 11 avants, on savait que ce serait une longue soirée. Voir de jeunes gars remplir ces rôles, travailler aussi fort qu’ils l’ont fait et être récompensés, c’est valorisant.»

«J’ai aimé que l’on ne perde pas notre jeu quand ils ont compté le premier but, nous avons bien rebondi et notre attaque à cinq a compté deux gros buts, il a fait ce qu’on s’était fait faire à Montréal (dimanche). Ça avait fait mal de se le faire faire, ça a été un gros moment du match. Puis on a écoulé une grosse punition en fin de deuxième période aussi quand Smith est sorti du banc pour compter», estimait l’entraîneur-chef Guy Boucher de son côté.

Les Sénateurs (18-25-9) resteront à la maison pour attendre les Predators, qui seront à Toronto mercredi soir pour affronter les Maple Leafs avant de s’amener dans la capitale nationale.

>> Sommaire du match

Chabot à White, un « aperçu du futur »

Thomas Chabot était presque plus content que Colin White quand ce dernier a compté son premier but en carrière.

«On s’en parlait souvent quand il obtenait des chances, que ça s’en venait. Que ça arrive quand c’est moi qui lui ai fait la passe, j’ai vu son sourire dans son visage. J’étais heureux pour lui. Je voyais qu’un joueur s’en venait du banc, je ne savais pas que c’était lui, mais j’ai vu la ligne de passe ouverte et je lui ai fait la passe en espérant qu’il marque. Il a trouvé le moyen... C’est quelque chose de spécial, on va s’en rappeler, c’est sûr», a dit Chabot après le gain de 5-3 des Sénateurs contre les Devils.

Comme Guy Boucher l’a fait remarquer, c’était «un aperçu du futur», ce but où les deux choix de première ronde de 2015 ont été complices.

«C’est toute une sensation. Je commence à gagner de la confiance avec la rondelle, surtout en jouant avec des gars comme (Matt) Duchene et (Mike) Hoffman. J’ai aussi une bonne chimie avec Thomas, c’est mon chum. C’était un peu de télépathie ce jeu, on pense la même chose, surtout que nous sommes nés le même jour, a lancé White. Je pensais qu’il redonnerait la rondelle à Dutchy (Duchene), mais il m’a repéré, c’était un beau jeu. J’ai eu peur que le gardien fasse l’arrêt, j’étais en état de choc de le voir (Kinkaid) faire une glissade à deux jambières.»

Dans le vestiaire des Devils, Taylor Hall s’est plaint d’avoir reçu un coup de genou à la tête d’Alexandre Burrows à la fin d’une altercation, après que ce dernier ait mal accepté une mise en échec légale de sa part. «Il a une réputation qu’il semblait avoir nettoyée récemment. Ça, ce n’était vraiment pas nécessaire», a-t-il dit. La LNH pourrait certes réviser le jeu mercredi.