Ni les Sénateurs d’Ottawa, ni Matt Duchene, n’ont voulu confirmer qu’il sera retranché contre les Devils du New Jersey jeudi soir.

Duchene: jouera, jouera pas?

NEWARK — Ni les Sénateurs d’Ottawa, ni Matt Duchene, n’ont voulu confirmer qu’il sera retranché contre les Devils du New Jersey jeudi soir afin de le protéger contre une blessure possible qui ferait diminuer sa valeur sur le marché des transactions.

Avec une de ses réponses à cette forte possibilité, le centre de 28 ans qui a jusqu’à maintenant refusé les offres de prolongation de contrat de l’équipe a certes montré qu’il s’attend à en être à ses derniers jours avec la formation de la capitale nationale.

« Ce serait difficile si ça arrive. Il y a du mérite et de bonnes raisons pour ça, mais j’aimerais être avec les gars jusqu’à la fin, peu importe ma décision. Comme je l’ai dit 100 fois, j’aime jouer avec ce groupe. Potentiellement, ça serait pénible de regarder un match. Mais je n’ai encore rien entendu et je vais me préparer comme si j’allais jouer. À ce moment-ci, c’est là où on en est », a répondu Duchene à une question du Droit à la fin d’un point de presse tenu au Prudential Center, après un entraînement des Sénateurs auquel il a participé à leur arrivée au New Jersey.

« Jusqu’à ce qu’on me dise le contraire, je continue à faire ma petite affaire », avait-il dit d’entrée de jeu sur le même sujet.

Les deux autres joueurs autonomes potentiels des Sénateurs qui pourraient être échangés d’ici la date limite des transactions, Mark Stone et Ryan Dzingel, ont pratiqué avec leurs coéquipiers eux aussi. Le seul absent était l’attaquant Bobby Ryan pour cause de maladie/blessure mineure.

Aucun rappel n’avait été effectué du club-école de Belleville pour préparer l’éventualité où Duchene serait retranché de l’alignement, mais c’est normal que l’équipe attende à jeudi matin pour ce faire afin d’économiser quelques dollars sur sa masse salariale.

L’entraîneur-chef Guy Boucher a abondé dans le même sens que son joueur quand il s’est fait demander si son numéro 95 allait affronter les Devils.

« Jusqu’à ce qu’on me dise autre chose, nous allons continuer de la même façon qu’on allait», a-t-il affirmé.

Pendant l’entraînement où Ryan était absent, Duchene s’est retrouvé à l’occasion aux côtés de Rudolfs Balcers et du défenseur Cody Goloubef, étant séparé de son autre ailier habituel, Dzingel. Mais Boucher a assuré que ça n’avait rien à voir avec un échange possible. «Il n’y avait pas de lignes [lors de l’entraînement], il y avait juste un groupe [d’attaquants] en blanc [et un groupe en rouge]. Je garde les choses telles qu’elles sont jusqu’à nouvel ordre», a-t-il réitéré.

Duchene, que des rumeurs envoient à Nashville ou Winnipeg en particulier, demeurait bien calme au milieu de la tornade médiatique que sa disponibilité a créée.

«J’aimerais jouer. D’après ce que j’entends, c’est le statu quo. Les mêmes choses se poursuivent et il n’y a pas de nouvelles, honnêtement. On verra demain soir si ça va changer... Ça pourrait aller jusqu’à la limite [du 25 février]. Je me prépare pour ça en tout cas», a-t-il dit.

Quand il s’est fait demander s’il y avait toujours une possibilité qu’il accepte une offre des Sénateurs, il a ajouté : «Je garde tout à l’intérieur [de sa garde rapprochée]. J’ai dit depuis le début que j’ai aimé jouer ici, j’aime les gars. Et j’ai mentionné à quel point il est difficile de prendre cette décision, surtout au milieu de la saison. On en est là...»

+

PAGEAU PRÊT À PRENDRE LA RELÈVE

Le départ possible de Matt Duchene risque d’accroître les responsabilités du Gatinois Jean-Gabriel Pageau. Bon soldat, le centre des Sénateurs est prêt à répondre à l’appel de son équipe, comme toujours.

« C’est certain que quand tu perds un joueur, ça donne la chance à d’autres joueurs de prendre d’autres responsabilités, de remplir d’autres rôles. Je ne sais pas s’il [Duchene] joue, s’il ne joue pas, je ne peux pas confirmer ça, même moi, je ne le sais pas. C’est certain qu’avec lui dans notre alignement, on est meilleurs. Pour d’autres raisons que j’ignore présentement, ça se peut qu’il ne joue pas... C’est certain que si on me demande d’en faire plus, je vais être prêt », a confié Pageau au Droit, lui qui a un but et quatre passes en 17 matches depuis son retour au jeu après avoir soigné une blessure au tendon d’Achille.