Le séjour de Matt Duchene avec les Sénateurs est terminé...

Duchene et les Blue Jackets blanchissent les Sénateurs [PHOTOS]

La descente aux enfers des Sénateurs d’Ottawa s’est poursuivie vendredi soir au Centre Canadian Tire, alors qu’après avoir refilé le centre Matt Duchene aux Blue Jackets de Columbus en matinée, ils ont vu ces derniers les blanchir 3-0.

Pour poursuivre le thème bizarre de cette période d’échanges, et de cette saison marquée par ses commentaires dérogatoires dans un Uber en novembre, sa nouvelle équipe était au Centre Canadian Tire en soirée. Comme la saison dernière quand il a joué son premier match avec son nouveau club contre son ancien, l’Avalanche du Colorado, à Stockholm, il a été victorieux lors de son changement de camp, les Jackets venant remporter un gain de 3-0 devant une foule annoncée de 13 918 amateurs au Centre Canadian Tire, dont certains qui l’ont hué en début d’un match où il a tenu à l’écart de la feuille de pointage, en jouant avec Arteri Panarin et Cam Atkinson.

La veille au New Jersey, il avait été laissé de côté tout comme Mark Stone et Ryan Dzingel, qui devraient être les prochains à partir.

Pour lui, les Sénateurs ont obtenu un choix de première ronde cet été (protégé au cas où Columbus gagnerait la loterie) et un autre conditionnel s’il signe une prolongation de contrat avec le club de l’Ohio, en plus des espoirs Vitalii Abramov, l’ancien des Olympiques de Gatineau, et Jonathan Davidsson, deux ailiers droits.

« Dès qu’il fut déterminé qu’il (Duchene) ne voulait plus être ici, nous avons commencé à étudier les différentes options pour déterminer ce que nous pourrions obtenir en échange de Matt, afin de pouvoir garnir notre relève. Nous pensons que Vitalii et Jonathan, ainsi que le choix de première ronde, contribueront à améliorer l’avenir de l’équipe et s’intégreront à nos efforts continus pour bâtir une équipe plus jeune, plus rapide et plus forte », a indiqué le DG Pierre Dorion dans un communiqué.

Plus tard, en point de presse, Dorion a noté qu’il tentait toujours de « convaincre d’autres joueurs de rester », sans nommer Stone et Dzingel, qui ont été laissés de côté pour un deuxième match de suite vendredi. « Mais on doit être prêt pour toutes les éventualités. »

Pour Duchene, acquis à gros prix de l’Avalanche, son séjour à Ottawa s’est terminé avec une récolte de 50 buts et 107 points en 118 matches. « C’est aigre-doux, je voulais vraiment que ça fonctionne ici, mais des choses arrivent et changent. Tu dois prendre des décisions pour ton avenir », a dit Duchene avant le match, refusant de parler de ses chances de signer une prolongation de contrat avec Columbus.

« C’était une décision de hockey pour moi. Je pense qu’ils vont avoir une excellente équipe de hockey (Ottawa). Ils ont dit publiquement qu’ils sont en processus de reconstruction, et à 28 ans... c’était une grosse affaire de m’engager pour huit ans à un endroit où il y a plusieurs points d’interrogation », a-t-il ajouté. L’incertitude, a-t-il dit, n’avait pas à voir avec le propriétaire Eugene Melnyk ou le départ probable de l’entraîneur-chef Guy Boucher.

« Non, c’est le processus de reconstruction... Ce n’était pas une décision reliée à l’argent, je pense qu’ils ont un excellent plan, mais ça va prendre un peu de temps potentiellement », a-t-il dit. Mais les départs probables de Stone et Dzingel ont influencé sa décision. « Oui, je regardais tout ça. Je ne sais pas ce qui va arriver avec “Stoner”, s’il va rester ou partir. Même chose pour “Zinger”. Ce sont deux gros morceaux qui pourraient partir », a-t-il souligné.

Pour ces raisons, Dorion ne lui tient pas rancune de sa décision de partir, annoncée au club il y a une semaine environ. « On savait qu’il y aurait des joueurs qui ne voudraient pas être ici, qui ne seraient pas prêts à accepter les bons et les mauvais moments. Je respecte énormément Matt, dans sa carrière, il n’a joué qu’une fois en séries et il veut y participer plus souvent. Il a 28 ans et il faut respecter sa décision », a-t-il indiqué.

+

OPPORTUNITÉ À SAISIR POUR LES JEUNES

Sans Matt Duchene et bientôt Mark Stone et Ryan Dzingel, les Sénateurs vont-ils compter un autre but cette saison ?

La question se pose alors que leur séquence sans compter a été portée à 125:17 minutes de jeu vendredi dans la défaite contre Columbus, un match où ils comptaient neuf joueurs ayant joué moins de 100 matches dans la LNH. « Nous avions beaucoup de jeunes, on ouvre les portes pour qu’ils rentrent. Ils se retrouvent dans des rôles qu’ils ne s’attendaient peut-être pas à remplir. Il y a de la nourriture sur la table et c’est à eux de la saisir, de profiter de la chance qui s’offre à eux », a souligné le gardien Craig Anderson, qui a fait face à 40 lancers et a été déjoué par Josh Anderson, Cam Atkinson et Oliver Bjorkstrand dans ce match où Sergei Bobrovsky a repoussé 22 tirs pour son quatrième jeu blanc de la saison.

Duchene échangé plus tôt dans la journée, c’était une situation un peu étrange qu’il soit passé du vestiaire des locaux à celui des visiteurs en courant de journée. « C’était une belle conclusion à mon passage dans l’organisation des Sénateurs. Je me sentais à l’aise, ce soir, et c’est sans doute parce que j’étais sur la patinoire du CCT. Nous avons gagné un gros match, a-t-il noté après coup.

« C’était étrange de jouer contre un bon ami (comme Duchene), surtout comment (l’échange) est arrivé, si rapidement. On lui souhaite juste le meilleur, c’est un bon gars », a noté le défenseur Cody Ceci.

En raison de quatre punitions au premier tiers, Logan Brown (9:32 minutes) et Drake Batherson (11:26) ont peu joué. « C’était la pire façon de commencer un match, assis sur le banc. Mais le coach a réussi à me faire entrer dans le match en deuxième », a noté Brown, qui « a montré de bonnes choses » selon Guy Boucher. 

>> Sommaire