Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Drake Batherson a perdu deux livres pendant la saison morte.
Drake Batherson a perdu deux livres pendant la saison morte.

Drake Batherson, plus léger mais aussi déterminé

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Pour la plupart des espoirs des Sénateurs, la longue « pause pandémie » a servi à ajouter du muscle à leur charpente.

Drake Batherson, lui, est allé dans l’autre sens : après avoir ajouté près d’une vingtaine de livres au cours de l’été 2019, il est revenu plus léger après la longue saison morte de neuf mois.

«Je pesais 206 livres en arrivant l’an passé, et là je suis arrivé à 204 livres, j’ai perdu un peu de poids alors que je me suis concentré sur mon conditionnement physique cet été. Je pense que ça m’aide, je me sens bien à ce camp. J’aime où j’en suis», a-t-il indiqué jeudi.

Arrivé à Ottawa au début décembre, l’attaquant de 22 ans avait patiné comme d’habitude avec la vedette des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby dans le coin de Cole Harbour, à environ deux heures de route de son patelin d’Antigonish. 

«Il a été là pendant environ deux mois, après avoir pris un peu de temps pour se reposer après les séries. C’était encore de bons entraînements avec tous les autres gars qui étaient là», a-t-il relaté, Brad Marchand (opéré) et Nathan MacKinnon ne s’étant pas joint au groupe cette fois.

Parmi eux, on retrouvait aussi le choix de deuxième ronde des Sénateurs au dernier repêchage, Egor Sokolov, ancien comme lui des Screaming Eagles du Cap-Breton. Ces derniers sont bien représentés au camp des Sénateurs puisque le gardien Kevin Mandolese et l’attaquant Logan Brown ont aussi joué la majorité de leur hockey junior là-bas.

«C’est le fun d’avoir tous ces Eagles ici. C’est bon pour leur organisation également, que nous ayons eu du succès là-bas, puis qu’on se retrouve tous ici», estime Batherson.

Drake Batherson a pris part à une conférence de presse virtuelle, jeudi.

À la fin de la saison dernière, l’entraîneur des Senators de Belleville Troy Mann avait indiqué dans son rapport de fin de saison que Batherson «n’a plus grand-chose à prouver à ce niveau-ci, il est dominant au niveau des habiletés et du sens du jeu», après une saison qui l’a vu amasser 54 points (16 buts) en 44 parties. Il aurait lutté pour le premier rang des compteurs de la Ligue américaine s’il n’avait pas été rappelé pour jouer 23 matches dans la LNH, où il a amassé 3 buts et 10 points.

Comme il n’y a pas de parties hors-concours au camp, «il faut arriver chaque jour à la pratique et la traiter comme si c’était un match. Chaque entraînement a son importance et c’est là qu’il faut montrer que tu veux te tailler un poste dans l’équipe. Même chose pour les parties simulées», souligne-t-il.

Il semble y avoir une place à l’aile droite pour Batherson, mais rien n’est encore coulé dans le ciment pour lui, loin de là. «Chaque jour, j’ai l’occasion de jouer avec d’excellents joueurs et on va voir comment tout va tomber en place quand tout le monde va être là», a ajouté Drake Batherson, qui était aux côtés de Colin White et Filip Chlapik jeudi.


« Il faut arriver chaque jour à la pratique et la traiter comme si c’était un match. »
Drake Batherson

+

ENTRE LES LIGNES

  • Après avoir remporté la médaille d’or du Championnat mondial junior d’Edmonton, les espoirs des Sénateurs Jake Sanderson et Tyler Kleven sont de retour sur le campus de l’université du North Dakota. Si le second n’était pas en uniforme pour le gain de 2-0 contre le Canada mardi, le premier a eu un grand rôle à jouer, étant le défenseur le plus utilisé par son entraîneur. «C’était une belle expérience dans la bulle, de vivre ce que les gars de la LNH avaient vécu (lors des dernières séries). Moi et ‘Klev’, on va avoir des histoires à se raconter pour toute notre vie. C’était vraiment excitant», a dit Sanderson, le cinquième choix du dernier repêchage, en entrevue avec TSN 1200 jeudi.
  • Comme tous les autres clubs de la LNH, les Sénateurs vont apposer un logo publicitaire sur leurs casques au cours de cette saison écourtée, soit ceux de Canadian Tire pour leurs parties à l’étranger et de Bell pour les parties locales.
  • D.J. Smith a indiqué jeudi que ça avait été «probablement notre meilleure journée au camp, au niveau du travail. On commence à avoir la mentalité qu’il va falloir travailler pour ‘compétitionner’ dans cette division». Après une partie simulée vendredi, il entend donner une journée de congé samedi, suivie de trois autres journées d’entraînement qui comprendront un autre match simulé en soirée cette fois. Après un autre congé, il y aura un dernier entraînement jeudi prochain avant le premier match de la saison, la visite des Maple Leafs de Toronto le 15 janvier.