Noel Acciari a réussi à déjouer Anders Nilsson à trois reprises récoltant son premier tour du chapeau dans la LNH.
Noel Acciari a réussi à déjouer Anders Nilsson à trois reprises récoltant son premier tour du chapeau dans la LNH.

Douche froide en Floride

Les Panthers de la Floride ont trouvé le moyen de refroidir les ardeurs de la deuxième étoile de la dernière semaine dans la LNH, Anthony Duclair, lundi soir à Sunrise. En fait, tous ses coéquipiers des Sénateurs d’Ottawa ont pris une douche froide.

Devant une petite foule de 10 448 amateurs au BT&T Center incluant les pères de ses joueurs, les hommes de l’entraîneur-chef D.J. Smith ont encaissé un cuisant revers de 6-1 qui mettait fin à leur séquence de trois parties sans revers en temps réglementaire (2-0-1).

Duclair a obtenu quelques bonnes chances de compter, frappant notamment un poteau, mais il s’est surtout buté au gardien des Panthers Sergeï Bobrovsky, qui a effectué 29 arrêts au cours de sa soirée de travail.

À l’autre bout, ça a été nettement plus difficile pour son vis-à-vis, Anders Nilsson, qui est resté devant son filet même après avoir alloué six buts lors des deux premiers tiers, dont cinq lors de la période médiane.

Noel Acciari a réussi son premier tour du chapeau en carrière pour diriger l’offensive des Panthers, en grande partie grâce à l’attaquant québécois Jonathan Huberdeau, qui a obtenu quatre mentions d’assistance pour atteindre le plateau des 400 points en carrière à son 500e match dans la LNH.

Michael Matheson, Aleksander Barkov et Dominic Toninato ont aussi déjoué Nilsson pour les locaux, qui ont obtenu 31 lancers vers son filet.

Artem Anisimov a privé son compatriote Bobrovsky d’un jeu blanc en complétant un beau jeu amorcé par Logan Brown et poursuivi par Tyler Ennis. Brown a terminé le match avec un différentiel de plus-1.

« On ne s’est pas assez bien défendu, c’est simple. Nous leur avons donné trois buts faciles et on ne peut tout simplement pas faire ça, il faut rendre la vie plus difficile à l’adversaire près de notre but. Nous avons écopé de quelques punitions en deuxième période et ça a semblé nous mélanger sur le banc. Au moins, nous avons fini le match en jouant mieux en troisième période et nous allons certainement être meilleurs demain [mardi soir à Tampa Bay] », a analysé D.J. Smith après la rencontre, dans un point de presse retransmis par TSN 1200,

« On n’a pas retiré Nilsson pour donner la meilleure chance possible à [Marcus] Hogberg de connaître un bon match dans un back to back. On doit être meilleurs devant Nilly [Nilsson], il faut que ce soit la défensive qui prime en l’absence de gars comme [Dylan] DeMelo et [Nikita] Zaitsev », a ajouté Smith.

L’attaquant Brady Tkachuk a connu une soirée difficile avec un différentiel de moins-4 alors qu’il jouait devant son grand-père John, mais il n‘a évidemment pas été le seul.

« Nous n’étions tout simplement pas prêts à jouer. Ils arrivaient avec beaucoup de vitesse et il n’y a pas beaucoup d’équipes qui jouent comme ça, nous avons eu de la misère et ils nous ont mis sur les talons, ça nous a sortis de notre plan de match », a souligné le défenseur Mark Borowiecki.

Les Panthers (16-12-5) mettaient fin à une série de trois revers consécutifs sur leur propre patinoire.

>> Sommaire du match