Au lendemain de son deuxième échange majeur de la saison, un deuxième au milieu d’un match, Pierre Dorion a indiqué qu’il n’a pas d’autre transaction imminente dans sa manche.

Dorion sème l’incertitude dans son club

Au lendemain de son deuxième échange majeur de la saison, un deuxième au milieu d’un match, Pierre Dorion a indiqué qu’il n’a pas d’autre transaction imminente dans sa manche.

« Mais ça peut changer rapidement. J’ai parlé à neuf directeurs généraux (mercredi matin), pour votre information. Il n’y a rien d’imminent, mais il n’y avait rien d’imminent non plus après mes conversations de lundi (avec les Kings). On va y aller au jour le jour », a-t-il dit à la fin de son point de presse de mercredi, en parlant de l’échange Dion Phaneuf/Nate Thompson contre Marian Gaborik/Nick Shore.

Ses pourparlers avec le DG des Kings Rob Blake et leur président Luc Robitaille ont finalement débouché sur une entente pendant que les deux clubs disputaient des parties, les Sénateurs à Pittsburgh (revers de 6-3) et les Kings en Caroline (défaite de 7-3). Phaneuf a quitté la rencontre après une deuxième période où il avait été peu utilisé, tandis que les attaquants des Kings ont fini la partie contre les Hurricanes.

« J’ai pris cette décision. J’ai dit que je retirerais mon gars (Phaneuf, Thompson était absent, blessé). Rob et moi en avons parlé. Ils sont dans une course aux séries, nous ne le sommes pas. Il m’a demandé, ‘Pierre, ça te dérangerait si nos gars jouaient ?’ J’ai dit, ‘Non, s’ils se blessent, nous allons prendre les deux gars quand même’. C’était une entente entre gentlemen. Ce n’était pas un problème », a relaté Dorion, qui avait acquis Matt Duchene au début novembre au milieu d’un match de son ancien club, l’Avalanche du Colorado, contre les Islanders de New York à Brooklyn.

Les joueurs des Sénateurs qui sont susceptibles de changer d’adresse devront donc se demander chaque fois qu’ils endossent leur uniforme d’ici au 26 février, à commencer par jeudi soir avec la visite des Sabres de Buffalo, s’ils ne pourraient pas subir le même sort.

« Nous avons un plan et nous allons l’exécuter, je suis excité en pensant à l’avenir de cette équipe, de cette organisation, a réitéré Dorion, qui a accepté une prolongation de contrat de trois ans vendredi dernier. Nous voulons lutter pour une place en séries l’an prochain, mais nous voulons aussi avoir une équipe qui lutte pour une place en séries chaque année. »

Dorion n’a pas voulu parler de reconstruction encore une fois, et il n’a certes pas rajeuni son club avec l’échange de mardi, Gaborik (36 ans) s’amenant alors que Phaneuf et Thompson (32 et 33 ans) sont partis. Shore, un choix de troisième ronde en 2011, est âgé de 25 ans et il sera joueur autonome avec compensation cet été, lui qui a un salaire de 925 000 $ cette saison.

« Nous avons deux joueurs autonomes sans compensation, Johnny Oduya et Magnus Paajarvi. Nous allons faire de bons échanges ‘de hockey’, mes 30 homologues le savent », a-t-il noté.

Les joueurs de l’équipe ont profité d’une journée de congé mercredi. Mais avant le match de mardi à Pittsburgh, le vétéran Zack Smith parlait pour les autres joueurs convoités sur le marché des échanges (Mike Hoffman, Jean-Gabriel Pageau, Derick Brassard possiblement aussi) quand il a mentionné qu’il y a « beaucoup d’incertitude dans le vestiaire ».

« En même temps, il y a beaucoup de rumeurs qui circulent et il faut rappeler aux amis et à la famille que ça arrive chaque année au sein des équipes qui vont rater les séries, une telle incertitude est très commune... Dans mon cas, si des équipes s’intéressent à mes services, ce n’est pas parce que je compte des buts (cette saison), c’est bien évident. Ma polyvalence est probablement mon principal atout, je joue à l’aile gauche et je prends plusieurs mises au jeu, je m’estime assez bon à cet aspect du jeu. J’écoule les punitions aussi. Tout ça m’a permis d’obtenir du bon temps de glace avec cette équipe », a indiqué l’ancien compteur de 25 buts en 2015-2016, qui n’a que 4 buts et 14 points en 41 parties à sa fiche cette saison, alors qu’il écoule la première année d’un contrat de quatre ans pour 13 millions $ (3,25 M $/an).

Dans la journée de mercredi, les Sénateurs ont cédé l’attaquant Max McCormick à leur club-école de Belleville, tandis que Chris DiDomenico a été soumis au ballottage afin de pouvoir l’être lui aussi.