Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien de but partant des Sénateurs d'Ottawa, Matt Murray
Le gardien de but partant des Sénateurs d'Ottawa, Matt Murray

D.J. Smith veut un camp «ultra-compétitif»

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Même si les Sénateurs d’Ottawa ont ajouté plusieurs vétérans avec de l’expérience dans la LNH à leur alignement au cours de leur longue saison morte, leur entraîneur-chef D.J. Smith s’attend à faire de la place à plusieurs recrues, le premier choix Tim Stützle en tête, évidemment.

«Si nos joueurs plus jeunes prennent les postes (des vétérans), ils vont jouer, a assuré Smith lors de son premier point de presse de la saison 2021, après une deuxième journée de camp d’entraînement au Centre Canadian Tire. Quoiqu’il arrive, nous allons de loin avoir le plus de recrues dans la division canadienne, peut-être même qu’on en aura plus que tous les autres clubs combinés. Donc nos jeunes joueurs vont jouer, ce n’est pas le problème. C’est juste de savoir quand ils vont jouer et quel temps de glace ils vont obtenir.»

L’entraîneur amorçant sa deuxième saison à la barre du club de la capitale nationale a mis l’accent sur le conditionnement physique des 36 patineurs qui se sont rapportés au camp, vu qu’il s’attend à ce que ça patine à fond de train en se frottant strictement à Montréal, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver au cours de la campagne écourtée de 56 parties.

«Une des forces dont nous allons avoir besoin, c’est d’être en mesure de patiner avec ces équipes. Quand on regarde le talent de haut niveau de ces équipes, si vous ne pouvez pas patiner, vous allez être dans le trouble. On doit s’assurer que notre conditionnement soit à point pour qu’on puisse patiner toute la soirée... Jusqu’à maintenant, les vétérans ont montré qu’ils ont fait le travail au cours des 10 derniers mois pour être prêts», estime-t-il.

L'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa, D.J. Smith

Dans un camp comprimé de deux semaines, avant un premier match le 15 janvier contre les Maple Leafs, il n’y a pas de temps à perdre, d’autant plus que l’évaluation des joueurs devra se faire principalement lors des pratiques étant donné qu’aucune partie hors-concours n’est prévue. Un match intra-équipe est au programme samedi entre les deux groupes formés pour le camp, et au début de la semaine prochaine, Smith entend former un groupe principal LNH, les autres joueurs se retrouvant dans un groupe destiné à être de l’escouade de réservistes ou à jouer dans la Ligue américaine, lorsque celle-ci va se mettre en branle en février.

«Ça n’empêchera pas un joueur de pouvoir passer d’un groupe à l’autre de jour en jour, parce qu’on veut que ce camp soit ultra-compétitif. Il va y avoir d’autres parties simulées au fil du camp, donc vous aurez toujours la chance de revenir dans le meilleur groupe», a-t-il noté, lui qui entend commencer dès dimanche à mettre l’accent sur les unités spéciales, avant une journée de congé lundi.

Alors que le camp est fermé aux médias, Smith n’a pas voulu dévoiler les trios et duos qui ont été formés en ce début de camp, surtout qu’ils sont appelés à changer étant donné que les récentes acquisitions — Derek Stepan (Arizona) ainsi que Cédric Paquette et Braydon Coburn (Tampa Bay) — de même que Stützle, qui a mené l’Allemagne aux quarts de finale du Championnat mondial junior pour la première fois de son histoire ne sont pas là. 


« Nos jeunes joueurs vont jouer. »
D.J. Smith, entraîneur-chef

Il a réitéré que ce dernier, le troisième choix du dernier repêchage qu’il voit comme «un joueur d’élite quand il sera un produit fini», commencera sa carrière chez les pros à l’aile gauche et la hiérarchie au centre va déterminer avec qui lui et Brady Tkachuk vont jouer.

«Avec l’arrivée de Stepan et Paquette, nous allons avoir une bataille plus forte au centre. Pierre (Dorion, le DG) est allé chercher Stepan pour son leadership, certainement, mais surtout, il peut protéger des jeunes centres, que ce soit Logan Brown ou Josh Norris. Il peut jouer contre les meilleurs de la ligue. Quand j’étais à Toronto, Auston Matthews est arrivé et il jouait derrière (Tyler) Bozak et Nazem Kadri. Bo Horvat (à Vancouver) jouait derrière (Henrik) Sedin... Nous avons beaucoup de centres et certains vont se retrouver à l’aile. C’est une bonne chose, je pense que le Lightning avait huit gars capables de jouer au centre quand ils ont gagné la coupe l’an dernier.»

Smith a parlé de Paquette et de Chris Tierney comme candidats à se retrouver à l’aile. Il n’a cependant pas mentionné le jeune vétéran Colin White.

Les attaquants Evgenii Dadonov, Alex Galchenyuk et Auston Watson, ainsi que les défenseurs Eric Gudbranson et Josh Brown, sont d’autres nouveaux venus que D.J. Smith doit incorporer à son club.