Le nouvel entraîneur-chef D.J. Smith a déjà rencontré Cody Ceci, Jean-Gabriel Pageau et Max Véronneau, qui s’entraînent au Centre Canadian Tire cet été.

D.J. Smith découvre lentement Ottawa

D.J. Smith a suivi avec un grand intérêt la finale de la coupe Stanley. Le nouvel entraîneur-chef des Sénateurs n’a pu s’empêcher de rêver quand il a vu les Blues de Saint-Louis célébrer leur premier championnat.

«Les Blues, tout comme les Bruins de Boston, jouent comme on devrait jouer», déclare-t-il.

«Nous voulons miser sur la robustesse. Nous voulons en donner le moins possible à nos adversaires. On a tous vu ce que Saint-Louis a fait, dans la deuxième moitié du match numéro sept. Leurs joueurs ont complètement fermé la porte aux Bruins. On doit jouer comme ça pour gagner, dans la LNH.»

«En fin de compte, les Blues misaient sur 20 gars qui étaient prêts à tout pour s’entraider. C’est le travail collectif qui donne à une équipe la meilleure chance de gagner.»

Tout cela, c’est aussi l’essentiel du message que Smith livre à ses nouveaux joueurs depuis quelques jours.

Il a commencé à entrer en contact avec certains d’entre eux. Il a eu l’occasion de rencontrer Cody Ceci, Jean-Gabriel Pageau et le jeune Max Véronneau. Les gars qui sont originaires de la région d’Ottawa-Gatineau s’entraînent au Centre Canadian Tire durant les longs mois d’été.

À LIRE AUSSI :

L’été occupé de Jean-Gabriel Pageau

«Je peux vous dire que la réponse des gars est fort positive. Nous aurons quand même des preuves à faire quand nous sauterons sur la patinoire.»

Smith découvre lentement la région d’Ottawa et l’organisation des Sénateurs. Il a pris part au tournoi de golf annuel des anciens joueurs, vendredi, au club Marshes de Kanata.

Il y a beaucoup de travail à faire.

«Ce n’est pas toujours simple. La portion où il est question de travail, de hockey, est néanmoins bien agréable», explique-t-il.

Nouveaux adjoints

Smith se félicite d’avoir embauché un homme d’expérience, Jack Capuano, pour le seconder derrière le banc.

«Je cherchais quelqu’un qui avait déjà dirigé une équipe dans la LNH. Je voulais quelqu’un qui connaissait les défenseurs et qui pouvait s’occuper des infériorités numériques. Jack répondait à tous mes critères.»

Le travail de recrutement n’est pas terminé. Il reste au moins deux nouveaux adjoints à embaucher. L’un d’entre eux devra s’occuper des attaquants, la saison prochaine. L’autre sera responsable de la vidéo.

«Je vais rencontrer différents candidats, la semaine prochaine, en marge du repêchage amateur à Vancouver. Nous devrions être capables de compléter le processus d’embauche assez rapidement, par la suite.»

Tout porte à croire que Chris Kelly ne fera pas partie de l’équipe.

Le jeune retraité du hockey n’a pas encore eu la chance de s’entretenir avec Smith.

Il était pourtant au Marshes, lui aussi, vendredi.

Marc Crawford lui a donné la chance de travailler avec lui, vers la fin de la dernière saison. Le vieux routier a été vachement impressionné.

«Quand j’ai obtenu cette opportunité, je me suis rendu compte qu’il s’agit d’un engagement à temps complet. Vous savez comme moi que ces gars-là travaillent extrêmement fort», a dit Kelly, lorsqu’interrogé par les journalistes.

«Je parlais de tout ça avec mon épouse. Tout au long de ma carrière, j’ai pris presque toutes les décisions en pensant à moi. Les choses doivent changer, un jour ou l’autre. Je dois commencer à placer ma famille avant tout le reste.»