Max Véronneau a gradué en ingénierie à l'Université de Princeton.

Diplôme obtenu pour Max Véronneau

Max Véronneau s’est rapporté au camp de développement des Sénateurs avec son diplôme en ingénierie de Princeton dans sa poche arrière.

Alors qu’il avait encore quelques cours à compléter après qu’il ait disputé une douzaine de parties dans la LNH en fin de saison, dont un projet où il ajouté un moteur à combustion à une voiturette de golf pour en faire un hybride, il a complété le tout maintenant, obtenant le précieux bout de papier lors de la remise des diplômes de la prestigieuse institution de haut savoir au début juin.

« J’ai terminé, je suis un ingénieur maintenant, a-t-il raconté lorsque rencontré mercredi. C’est très excitant parce que si ça (le hockey) ne fonctionne pas, j’ai toujours ce diplôme qui pourra servir. »

L’ingénierie va cependant attendre alors que l’ancien de l’école secondaire Franco-Cité entend tout faire pour se retrouver à temps plein avec le club de son patelin en octobre prochain, après avoir récolté deux buts et deux passes à sa sortie des rangs universitaires américains.

« Je passe mon été à m’entraîner avec notre responsable du conditionnement physique, Chris Schwartz, en compagnie de Jean-Gabriel Pageau et Cody Ceci notamment. J’ai gagné de la force afin d’être plus rapide et plus fort », note le jeune homme de 23 ans qui fait 6’ et pèse 180 livres.

Véronneau, qui a récolté deux buts et deux passes lors de ses 12 matches de fin de saison à Ottawa, en est à sa première expérience à un camp de développement de l’équipe, mais le joueur qui n’a jamais été repêché est un habitué de ces camps pour espoirs.

« C’est mon premier camp à Ottawa, donc c’est tout nouveau, mais en même temps c’est plus facile parce que je connais les entraîneurs et le personnel », a-t-il confié. 

« C’est mon cinquième alors qu’il y a deux ans, je suis allé à ceux de Vegas et Calgary, et l’an passé, j’étais à ceux de Los Angeles et des Devils du New Jersey. Ce sont des camps amusants, mais difficiles en même temps. »