Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien du Canadien Jake Allen effectue un de ses 22 arrêts alors que le centre des Sénateurs Colin White tente de le voiler en première période de la victoire de 4-1 de Montréal jeudi soir au Centre Canadian Tire.
Le gardien du Canadien Jake Allen effectue un de ses 22 arrêts alors que le centre des Sénateurs Colin White tente de le voiler en première période de la victoire de 4-1 de Montréal jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Des Sénateurs engourdis s'inclinent devant le CH [VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Après une semaine sans match en raison de l’éclosion de COVID-19 au sein du Canadien de Montréal qui a entraîné des changements à leur calendrier, les Sénateurs d’Ottawa avaient l’air passablement engourdis contre eux jeudi soir à leur retour au boulot.

Nettement plus alerte, le Canadien leur a infligé un revers de 4-1 alors que Jake Allen a effectué 22 arrêts pour mettre fin à une séquence personnelle de six revers et mettre un terme à une série de six parties sans revers en temps réglementaire (3-0-3) des locaux. Seul Connor Brown l’a déjoué à 1:47 de la fin pour le priver d’un jeu blanc, ce qui aurait été un deuxième de suite pour Montréal après celui de Carey Price dans un gain de 4-0 contre Edmonton mardi lors du retour au jeu du Tricolore.

Bombardé de 38 tirs à l’autre bout, le jeune Filip Gustavsson n’a pas obtenu beaucoup d’aide de sa brigade défensive. Il ne pouvait pas grand-chose sur les buts de Phillip Danault, Paul Byron, Corey Perry et Brendan Gallagher. C’était sa première défaite en temps réglementaire de sa jeune carrière, lui qui a une fiche de 2-1-1.

«Notre meilleure période a été la première, on patinait bien et nous avons eu de bonnes chances de compter, mais on n’a pas capitalisé et on a comme figé sur le banc après ça. On n’avait pas le même désespoir qu’on avait récemment pour une raison quelconque, peut-être en raison du congé, a analysé l’entraîneur-chef D.J. Smith. Il faut travailler pour chaque pouce afin de gagner dans cette ligue et on ne l’a pas fait, surtout devant notre filet où nous avons été trop doux (‘soft’, en anglais). Ils ont des gars qui veulent aller au filet et on n’était pas là avec eux... Gustavsson a été très bon, il nous a donné une chance, mais vous ne gagnerez pas en comptant seulement un but.»

Le but de Byron réussi dès le début du deuxième tiers en désavantage numérique a évidemment fait très mal. 

«Ça ne commence jamais bien une période quand tu es sur le jeu de puissance et que ça arrive. Ça a enlevé un peu d’air de nos pneus et nous n’avons pas trouvé le moyen de reprendre le ‘momentum’ et de revenir dans le match, ils ont eu l’avantage du jeu. Quand quelque chose de mauvais survient, on doit trouver le moyen de tourner la page et revenir à la charge», estimait le vétéran centre Chris Tierney.

Filip Gustavsson freine Nick Suzuki.

Le défenseur vedette Thomas Chabot a connu une soirée difficile avec un différentiel de moins-3, le premier but déviant sur son patin avant de faire de même sur celui de Danault. Pour une rare fois, il n’a pas été le défenseur le plus utilisé de son club, Nikita Zaitsev (25:34 minutes) passant un peu plus de deux minutes de plus que lui sur la patinoire.

La mince consolation est le but de Brown réussi en avantage numérique en fin de rencontre.

«Le jeu de puissance a été un point d’emphase pour nous pendant la pause. On n’obtient pas beaucoup de chance de le déployer parfois, une ou deux par match et c’est parfois difficile de s’installer (en zone adverse). Il faut surtout envoyer des rondelles au filet et les suivre pour saisir les retours», notait le défenseur Mike Reilly, qui a obtenu une passe sur le but.

Les deux mêmes équipes vont s’affronter samedi lors de la deuxième partie de cet aller-retour, cette fois au Centre Bell. Leur série de la saison 2021 est maintenant égale avec trois victoires de chaque côté.

«C’est bon qu’on les affronte à nouveau. Ils ont eu une pause et nous aussi. Nous allons être bien meilleurs que ça samedi», a assuré Reilly.

+