Le gardien des Kings, Peter Budaj, a empêché Zack Smith de marquer en troisième période.

Des défenseurs «en feu»

L’attaque des Sénateurs d’Ottawa passe par la défense jusqu’à maintenant en ce début de saison.

Avec le départ d’Erik Karlsson pour San Jose, c’est un développement plutôt inattendu. Mais après un gain de 5-1 contre les Kings de Los Angeles samedi où Chris Wideman a dirigé l’offensive avec un doublé, le groupe de défenseurs totalise 8 des 20 buts de l’équipe.

Ils se partagent aussi une récolte de 21 points, menés par les huit points, dont deux buts, de Thomas Chabot. Le Québécois a ajouté deux passes à sa fiche contre les Kings. Lors de cette rencontre, son partenaire à la ligne bleue, Dylan DeMelo, a contribué une passe, tout comme Maxime Lajoie, la recrue qui totalise trois buts et trois passes en cinq matches. Rappelé en raison de la blessure à Cody Ceci, Christian Jaros a aussi récolté une mention d’aide samedi, à son premier match de la saison.

« Des gars comme Chabot et Lajoie sont en feu, je suis juste content de pouvoir enfin contribuer moi aussi, a raconté Wideman après le match de samedi. Après mon début de saison, je ne pensais pas compter un autre but. »

Le défenseur américain qui a raté la majorité de la dernière saison en raison d’une déchirure d’un muscle ischiojambier n’avait pas compté depuis le 14 octobre 2017, donc 364 jours plus tôt. Au moment où il a été blessé sérieusement, il doutait être en mesure de poursuivre sa carrière, donc ses buts de samedi étaient un grand soulagement pour lui.

« Physiquement, je me sens mieux qu’au même point l’an dernier. J’ai vécu des expériences qui étaient en dehors de mon contrôle, et j’ai appris à ne m’inquiéter que des choses que je peux contrôler, comme mon éthique de travail et le fait d’être un bon coéquipier. Pour notre groupe ici, ce sont deux choses importantes », a souligné l’arrière qui a été le moins utilisé (8:05 minutes) par Guy Boucher samedi.

Chabot a récolté au moins un point lors de chacun des cinq matches de son équipe, s’approchant à trois parties du record d’équipe pour une telle séquence en début de saison appartenant à Filip Kuba, qui avait récolté 11 passes en huit parties au début de la campagne 2008-2009.

« Ça va bien jusqu’à maintenant. Je pense que j’ai eu quelques rebonds chanceux, mais en général, avec Melo (DeMelo), on garde les choses simples. On joue bien dans notre propre zone et ça nous donne du temps pour jouer dans la zone offensive. Rendu là, l’équipe au complet, on essaie d’utiliser notre créativité. On a plusieurs défenseurs mobiles qui sont capables de trouver des trous pour rentrer. Chacun, on a nos rôles, mais c’est bien de voir que pas mal tout le monde participe et récolte des points », a noté Chabot, devancé seulement par Morgan Rielly, des Maple Leafs, sur la liste des compteurs jouant à la ligne bleue.

Comme ce dernier, le centre Chris Tierney a noirci la feuille de pointage lors de chacun des cinq premiers matches de son nouveau club. Acquis avec DeMelo dans l’échange qui a envoyé Karlsson aux Sharks, il a compté son deuxième but samedi et il a aussi amassé cinq passes. Tierney donne du crédit pour cela aux défenseurs qui relancent l’offensive.

« C’est fantastique de voir tous ces défenseurs qui récoltent des points. On a besoin que tout le monde contribue en offensive, c’est énorme quand tu as des défenseurs qui peuvent appuyer les descentes en attaque et créer des options dans la zone offensive », a-t-il noté.

+

Dylan DeMelo

UN BUT «VOLÉ» À DEMELO

Thomas Chabot n’a pas manqué de le faire remarquer en entrevue avec Le Droit, son compagnon à la ligne bleue, Dylan DeMelo, «s’est fait voler un but» par Chris Tierney samedi dans la victoire de 5-1 contre les Kings.

Celui-ci a poussé dans une cage béante une rondelle lancée par l’ancien Shark (comme lui) qui aurait atteint le fond du filet sans son aide. Il en a évidemment entendu parler dans le vestiaire.

«Oui, les gars ont fait des blagues à ce sujet. Je lui dois certainement un steak ou un souper de quelque sorte. J’ai juste réagi en poussant la rondelle au-delà de la ligne. En y repensant, c’est pas mal drôle. Je suis content qu’il avait déjà compté à Toronto, sinon il n’aurait pas été content que je lui vole son premier but. Il est un bon gars, il n’en a pas fait de cas», a confié Tierney.

DeMelo a déjà un but et trois passes à sa fiche cette saison, lui qui s’était contenté de 20 passes en 63 matches l’an dernier à San Jose.