Spartacat, Mark Stone et Cody Ceci ont égayé la journée des jeunes patients du CHEO.

DeMelo presque prêt à revenir

Matt Duchene n’est pas le seul vétéran des Sénateurs qui prépare son retour au jeu.

Il en va de même pour Dylan DeMelo, le défenseur qui était le partenaire régulier de Thomas Chabot avant de tomber au combat avec une blessure au haut du corps (vraisemblablement une épaule), il y a 10 jours contre Pittsburgh.

Après avoir porté un chandail de couleur différente indiquant qu’il ne pouvait pas absorber de contact, l’arrière obtenu des Sharks de San Jose dans l’échange d’Erik Karlsson pense pouvoir participer à l’entraînement de jeudi sans restriction, ce qui lui permettrait ensuite d’être disponible pour le match de vendredi soir au New Jersey.

« On va voir comment la pratique [de jeudi] va se passer, je pense que ça va être ma première séance d’entraînement complète avec les gars. Évidemment, j’ai patiné tous les jours. J’ai travaillé fort pour rester en forme. C’est le dernier obstacle à franchir. Si tout va bien, ça devrait aller pour la fin de semaine, je devrais être dans l’avion [vers Newark] », a confié DeMelo en entrevue lorsque croisé au CHEO dans le cadre de la visite des Sénateurs.

Les joueurs des Sénateurs d’Ottawa sont venus souhaiter joyeux Noël aux jeunes patients de l’Hôpital pour enfant de l’est de l’Ontario CHEO.

Quand il sera de retour en pleine santé, les Sénateurs auront huit défenseurs dans leur alignement. Il faut s’attendre à ce que Justin Falk, qui est venu prêter main-forte au début du mois, soit cédé au club-école de Belleville. Il y aura encore un défenseur en trop, à moins que l’entraîneur-chef Guy Boucher ne prenne l’habitude d’utiliser un alignement à sept défenseurs, ce qu’il a fait souvent cette saison.

Falk pourrait aller rejoindre les Stefan Elliott et Eric Burgdoerfer, qui ont été renvoyés à Belleville plus tôt cette semaine. Avec les petits Sénateurs, la brigade défensive peut à nouveau compter sur l’espoir Christian Wolanin, qui avait bien fait lors d’un essai de 10 matches en fin de saison l’an dernier à sa sortie des rangs universitaires.

« On faisait des blagues l’autre jour qu’on a presque autant de défenseurs que d’attaquants, c’est presque un nombre d’arrières qu’on retrouve au camp d’entraînement. Mais tu as besoin de cette profondeur. Toutes les équipes dont j’ai fait partie ont besoin de huit, neuf défenseurs qui peuvent jouer, souligne DeMelo. Moi, j’ai raté environ deux semaines et je me sens comme si c’était deux mois. J’ai hâte de revenir. »

S’il peut reprendre sa place dans l’alignement, le défenseur de 25 ans qui a trois buts et huit points à sa fiche en 30 matches, avec un excellent différentiel de plus-9, passera des Fêtes encore plus belles, en famille à London pour une rare fois.

« Je pense qu’en quatre ans à San Jose, je ne suis allé à la maison à Noël qu’une seule fois. Je suis chanceux d’être plus près de la maison maintenant, je vais en profiter. J’ai des cousins qui commencent tous à avoir des enfants, tu veux les voir grandir. Quand tu es parti pendant huit ou neuf mois, tu n’as pas cette chance-là. J’ai hâte de voir la famille et de manger beaucoup », a-t-il blagué.

DeMelo a apprécié la visite d’équipe que les Sénateurs ont effectuée à l’hôpital pour enfants. « On faisait quelque chose de similaire à San Jose, quelques gars y allaient plutôt que toute l’équipe. C’est très gratifiant de faire ça, signer quelques autographes et faire sourire les enfants. Tu peux voir sur les visages des parents ce que ça signifie, qu’on met un peu de joie dans leur journée alors qu’ils traversent des moments difficiles », a-t-il noté.

+

SÉANCE DE PATINAGE AVEC MELNYK

Pour une 15e année de suite, le propriétaire des Sénateurs Eugene Melnyk tiendra sa séance de patinage annuelle du temps des Fêtes réservée à des enfants jeudi, avec des élèves des écoles St. Michael Catholic et D. Roy Kennedy Public. Après l’entraînement des Sénateurs au Centre Canadian Tire, ces jeunes pourront sauter sur la glace avec Melnyk et les ambassadeurs des Sénateurs Chris Phillips et Chris Neil, la mascotte Spartacat et d’autres anciens Sénateurs. Chaque participant recevra un chandail des Sénateurs, un casque ainsi qu’une nouvelle paire de patins. Dans le contexte où il a présentement des démêlés avec son ancien partenaire John Ruddy ainsi que la Commission de la capitale nationale dans le dossier du développement des plaines LeBreton, l’événement risque d’être fort couru au cas où Eugene Melnyk décide de faire ses premiers commentaires publics dans cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre.

+

MCKENNA APPRÉCIE

Le gardien substitut Mike McKenna était un des joueurs des Sénateurs qui semblaient particulièrement apprécier côtoyer les jeunes enfants malades au CHEO mercredi après-midi. «Tu vois ces jeunes et tu penses à tes enfants à toi, a dit le père de jeunes de trois et cinq ans, la voix étranglée par l’émotion. Quand tu peux les faire sourire, ça te touche d’autant plus parce que tu sais en voyant tes enfants sourire que ça peut être la chose la plus importante pour un jeune, d’être heureux. C’est vraiment le cas pour n’importe qui. C’est bien de faire partie d’un tel événement. Nous sommes très chanceux de faire ce que nous faisons dans la vie et d’avoir la possibilité de faire une différence dans la communauté. Je regarde ce que certains de mes coéquipiers ont fait ici et c’est incroyable, voir comment ils touchent les gens et ont forgé de véritables amitiés au fil des années. C’est incroyable de voir ça.» L’un d’entre eux est certes le vétéran Bobby Ryan, qui défraie les coûts d’une loge pour chaque partie locale depuis qu’il a signé son imposant contrat pour que des jeunes qui peuvent sortir du CHEO et leurs familles assistent à des matches des Sénateurs.