Les Leafs ont eu besoin de tout leur petit change pour arracher un gain de 5-4 aux Sénateurs, mercredi soir.

Défaite respectable contre les Leafs

TORONTO — Ils s’en vont peut-être dans une direction différente cette saison, mais les Sénateurs d’Ottawa n’ont apparemment pas de complexe face aux Maple Leafs de Toronto.

Dans une Bataille de l’Ontario où les gardiens Craig Anderson et Frederik Andersen ont été laissés à eux-mêmes, les Leafs ont eu besoin de tout leur petit change pour arracher un gain de 5-4 devant 19 264 amateurs au Scotiabank Arena mercredi soir, vengeant ainsi un revers de 5-3 lors du deuxième match de la saison 2018-2019.

Malgré une domination 44-30 au chapitre des tirs, les Sénateurs ont ainsi encaissé un cinquième revers de suite, leur deuxième plus longue série de défaites de la saison après celle de huit qui a plombé une saison qui était respectable au 1er décembre.

Un but du défenseur Ryan Reilly sur une descente à deux contre deux où il s’est démarqué de Thomas Chabot a fait la différence dans ce match à mi-chemin du troisième tiers.

« On a montré du caractère pour revenir de l’arrière, mais c’est toujours difficile de perdre comme ça. On a commis des erreurs contre de très bons joueurs et ils en ont profité... J’avais Reilly là-dessus, mon bâton a glissé sur son bâton et il a compté. C’est frustrant, on sait qu’on est capable de faire mieux que ça », a souligné Thomas Chabot, qui avait amorcé une remontée en comptant en début de troisième tiers pour faire 4-3, son 40e point et 11e but de la saison.

Magnus Paajarvi a dirigé l’attaque des visiteurs avec un doublé, chaque fois sur des passes de Jean-Gabriel Pageau. Matt Duchene, jouant devant son agent Pat Brisson (Don Meehan, agent de Mark Stone, était présent également), a réussi l’autre filet des visiteurs.

Les Leafs ont profité des carences défensives des Sénateurs pour prendre les devants 4-2 grâce à trois buts sans réplique en fin de deuxième tiers, ceux d’Andreas Johnsson, Auston Matthews et John Tavares. Zach Hyman avait réussi leur unique but en première, auquel Paajarvi avait répliqué.

Anderson a montré des signes de frustration après le but de Tavares sur une passe de Mitch Marner à deux contre un, réussi alors que Duchene avait raté une passe sur une descente à trois contre un à l’autre bout.

« Nos erreurs ont été flagrantes, on ne peut faire ça contre des joueurs habiles comme ça, a lancé Anderson. C’est frustrant à 100 %. On a un trois contre un et ils reviennent compter contre nous. Il faut mieux protéger la rondelle. Je ne sais pas si elle a bondi par-dessus un bâton, mais c’est malheureux. Eux, ils vivent là-dessus. On rate une chance en or et on se tire dans le pied quand ils viennent à l’autre bout. »

« On joue bien pendant 50 minutes, mais on a besoin d’un effort de 60 minutes pour gagner, estimait pour sa part Paajarvi, auteur du but égalisateur après celui de Chabot. C’est bien de revenir créer l’égalité, mais ça fait mal. »

« J’ai trouvé que nous avons eu le meilleur pendant la majorité du match, estimait l’entraîneur-chef Guy Boucher de son côté. De la gestion de rondelle, des revirements ont été coûteux. Ils sont partis forts, nous sommes revenus... Il y a eu un but refusé [à Brady Tkachuk en début de deuxième] qui aurait pu aller dans un sens ou dans l’autre, on ne voyait pas la rondelle passer la ligne. Mais le match ne s’est pas décidé là. Si on avait commis moins de revirements et qu’on avait mieux couvert leurs gars qui fonçaient au filet, on s’en serait mieux tiré. »

Fait à remarquer, l’Avalanche du Colorado avait délégué deux dépisteurs à ce match, à l’approche de la date limite des échanges.

Les Sénateurs, qui avaient rappelé l’attaquant Jake Rodewald et le défenseur Cody Goloubef (retranché) de Belleville pour ce match, sont rentrés à Ottawa immédiatement après le match alors qu’ils recevront les Ducks d’Anaheim jeudi soir au Centre Canadian Tire.

>> Sommaire du match