Mike McKenna repousse le tir de Jared McCann.

Défaite des Sénateurs face aux Panthers en Floride

SUNRISE — Se faire lessiver par les Panthers de la Floride, ce n’est pas la fin du monde. Les Sénateurs d’Ottawa oublieront assez vite le revers de 5-1 subi dimanche soir, au BB&T Center.

Ils ont quand même battu le puissant Lightning de Tampa Bay, la veille.

Rentrer de leur voyage éclair dans le sud avec une récolte de deux points sur quatre, c’est quand même satisfaisant.

La perte de Colin White sera un peu plus dure à digérer.

Le jeune centre américain a mis un terme à sa soirée de travail à mi-chemin, au premier tiers. Au terme de sa sixième présence sur la patinoire de la soirée, il a déclaré forfait.

On ne sait pas trop ce qui lui est arrivé, mais on l’a vu agiter la main droite en grimaçant d’inconfort, en rentrant au banc.

«Il faudra attendre quelques heures avant de vraiment connaître la nature et la gravité de sa blessure», a commenté l’entraîneur-chef Guy Boucher.

À 21 ans, l’ancien choix de première ronde avait connu un début de saison bien discret. Dans les trois premières semaines d’octobre, il ne semblait pas toujours à sa place dans la Ligue nationale.

Il semblait cependant sortir de sa coquille, dernièrement. Il a inscrit quatre points dans les deux matches remportés par les Sénateurs, au cours de la dernière semaine.

Il a entrepris les deux matches du week-end au centre du premier trio, entre Brady Tkachuk et Mark Stone.

«C’est décourageant, dit Boucher. Il nous manque déjà quelques centres. Le jeune commençait à profiter de sa chance, et maintenant, il se blesse à son tour.»

Déconfiture

En quittant le match aussi tôt, au moins, White n’a pas assisté à l’effondrement complet de son équipe.

Les Sénateurs ont été dans le coup pendant 35 minutes, environ, dimanche.

Ils avaient même les devants au premier entracte. Ryan Dzingel – un autre attaquant qui est sorti de sa cachette en novembre – a inscrit son quatrième but en autant de rencontres.

Personne ne s’en faisait vraiment lorsque l’attaque des Panthers a inscrit deux buts dans les six premières minutes du deuxième engagement. Les Sénateurs continuaient d’obtenir de bonnes chances de marquer.

Leurs piliers ont obtenu quelques chances de qualité. Le gardien de buts numéro deux des Panthers, James Reimer, a réussi les premiers arrêts.

Lorsque Matt Duchene a obtenu la plus belle chance de lancer dans un filet ouvert, le gratteur Colton Sceviour a plongé pour sauver les meubles.

Le vis-à-vis de Reimer, Mike McKenna, n’a pas eu cette chance.

En prenant le contrôle de la partie, les Panthers se sont mis à bombarder son filet. Le pauvre McKenna, qui obtenait son premier départ dans la LNH depuis le 6 avril, a fait face à un grand total de 22 tirs durant le deuxième tiers.

«Il faut devenir plus résistants, mentalement, déclare Mark Borowiecki. Souvent, il suffit qu’un seul élément tourne mal, dans un match, pour qu’on perde complètement le cap. Il faut garder notre concentration, notre intensité. Il faut que notre niveau de compétition demeure le même.»

Le jeune capitaine des Panthers, Aleksander Barkov, a mené sa troupe en réussissant un doublé.

Jonathan Huberdeau, Troy Brouwer et Frank Vatrano ont été les autres marqueurs.

Dans son premier match à vie contre les Sénateurs, Mike Hoffman a obtenu deux mentions d’aide.

«Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à faire les choses correctement, croit pour sa part Mikkel Boedker. Notre manque d’expérience ne peut pas nous servir d’excuse chaque fois.»

>> Sommaire

+

PAGEAU DE RETOUR SUR PATINS

Jean-Gabriel Pageau a fêté dimanche son 26e anniversaire de naissance. Apparemment, il a organisé son party de fête sur une patinoire de Kanata.

Un collègue de la station TSN 1200, l’ancien hockeyeur Todd White, a surpris l’attaquant gatinois alors qu’il s’entraînait avec deux autres amis blessés, Ben Harpur et Zack Smith.

À plusieurs centaines de kilomètres de là, Guy Boucher était au courant. Il a souri quand le sujet a fait surface, durant sa conférence de presse d’avant-match.

« C’est extrêmement positif. Nous sommes encore loin d’un retour au jeu, il s’agit simplement de la première étape. Cette première étape survient cependant plus tôt que prévu. C’est génial », a-t-il réagi.

Pageau a subi une déchirure du tendon d’Achille de la cheville droite, le 13 septembre dernier. Selon les premiers diagnostics, il devait s’absenter pendant une période de quatre à six mois.

« Je suis surpris de le revoir sur patins aussi tôt. Nous sommes tous très surpris. Même les médecins sont surpris, reconnaît Boucher. Les choses progressent rapidement, mais il faut quand même se rappeler que nous sommes loin d’un retour au jeu. Patiner, c’est très bien. Retrouver la force et la forme physique nécessaires pour jouer un match, c’est plus compliqué. »

Boucher se montre pas mal plus optimiste quand il parle de Smith. Le centre gaucher, qui est blessé au visage, pourrait même revenir au jeu dans la prochaine semaine.

Chris Wideman devrait aussi guérir rapidement. Le défenseur américain a été rayé de la formation débutante, dimanche. « Il traîne un petit quelque chose au bas du corps », affirme le coach.

Cette blessure a peut-être contribué à clouer Wideman au banc, samedi, dans la troisième période du match présenté à Tampa.