Les Sénateurs ont bien commencé et terminé leur premier match de la saison.

Défaite des Sénateurs 5-3 à Toronto

TORONTO — Toujours en reconstruction, les Sénateurs d’Ottawa vont probablement devoir souvent se contenter de petites victoires morales cette saison.

Pour leur match inaugural de la campagne 2019-2020 mercredi soir au Scotiabank Arena de Toronto, ils en ont empoché une quand ils ont remporté la première période 1-0 grâce au but rapide de Brady Tkachuk après à peine 25 secondes de jeu.

Le gardien Craig Anderson a été en mesure de protéger cette avance pendant 22 minutes, mais le vétéran de 38 ans a cédé sous la pression continue des Maple Leafs, qui l’ont finalement solutionné en route vers un gain de 5-3 devant leurs 19 612 spectateurs bien réchauffés par la nomination de John Tavares comme capitaine lors des présentations d’avant-match.

La brigade défensive des visiteurs a été tout aussi poreuse que par les deux saisons passées, ce qui a permis à Auston Matthews de continuer à terroriser Anderson, son doublé qui brisait une égalité de 2-2 lui donnant 12 buts en carrière à ses dépens. Les Leafs ont dominé 42-26 au chapitre des tirs, dont 17-3 en période médiane, quand ils ont pris les devants 4-2.

Le doublé de Matthews est survenu peu après que Scott Sabourin, la belle histoire du camp des Sénateurs, ait compté à son premier match dans la LNH après sept années passées dans les mineures. L’attaquant originaire d’Orléans a complété un bel échange avec Jean-Gabriel Pageau et Filip Chlapik pour déjouer Frederik Andersen, répliquant à Frédéric Gauthier et Trevor Moore. 

Après le but de Sabourin, les Sénateurs pensaient avoir pris les devants sur un but de Ron Hainsey, mais celui-ci a été annulé après révision vidéo parce que Bobby Ryan avait commis un hors-jeu.

«Nous sommes bien sortis, on frappait et on travaillait. En deuxième, nous n’étions pas excellents, mais ils ont été très bons et il faut leur donner du crédit, analysait l’entraîneur-chef D.J. Smith après son premier match officiel derrière le banc des Sénateurs. Nous avons eu des mauvais breaks, comme le but refusé qui nous aurait lancé en avant 3-2. La présence suivante, on échappe une rondelle sur un changement et ils ont un deux contre zéro. Mais les gars en général ont travaillé, même si certains ont eu une soirée un peu plus difficile.»

Smith visait probablement le trio d’Artem Anisimov entre Tyler Ennis et la recrue Drake Batherson, qui a fini la rencontre avec un différentiel cumulatif de moins-11. Batherson a particulièrement mal paru sur le cinquième but des Leafs, le premier en carrière d’Ilya Mikheyev.

«On est sortis en lions, et en deuxième, ils sont sortis un peu plus fort que nous autres, estimait le centre Jean-Gabriel Pageau de son côté. On leur a donné beaucoup de place pour patiner et une équipe avec du talent comme ça va te ‘manger’... Le problème en deuxième, c’est quelque chose qu’on va apprendre assez vite, on a un bon groupe de jeunes joueurs... C’est une leçon et c’est mieux de l’avoir en partant. Je ne pense pas que ça a rapport avec ce qui se passait dans les dernières années, l’équipe est pratiquement toute nouvelle.»

Tkachuk avait refroidi les partisans torontois en comptant dès le départ, sur la passe de Connor Brown après avoir bousculé l’ancien Sénateur Cody Ceci pour se faire de l’espace dans son «bureau». C’était le but le plus rapide lors d’un match inaugural de l’histoire du club, effaçant la marque de Kyle Turris établie le 8 octobre 2015 (30 secondes). Brown récoltait du même coup son 100e point en carrière. Les Sénateurs se prépareront maintenant pour leur match inaugural au Centre Canadian Tire, samedi contre les Rangers de New York.

>> Sommaire du match

Matthews éclipse Sabourin

Scott Sabourin a bien essayé de damer le pion à son « ami » Auston Matthews mercredi soir, mais ce fut en vain.

L’attaquant d’Orléans des Sénateurs peut se consoler en se disant qu’il a compté avant lui, au moins. « Il m’a un peu volé la vedette, mais il est pas mal bon pour ça, on va lui donner le crédit », a dit Sabourin après le revers de 5-3 des siens, Matthews faisant la différence avec son doublé survenu après son but.

Scott Sabourin a marqué son premier but dans la Ligue nationale mercredi soir, à Toronto.

« J’ai réussi à faire de l’échec avant et Chlapy [Filip Chlapik] m’a repéré à la porte d’en arrière et j’ai pu juste faire ‘bang bang’ et mettre la rondelle dans le but. C’est quelque chose que j’attendais depuis longtemps, je suis content pour ma famille qui m’a appuyé pendant tout ce temps-là », a noté le vétéran de sept ans dans les mineures, qui jouait devant huit parents et amis.

Il devenait le septième Sénateur à compter dès son premier match, le dernier à réussir l’exploit auparavant étant Maxime Lajoie l’an dernier. Le plus vieux aussi à 27 ans, Steve Larouche avait 23 ans quand il a fait de même en 1995. « C’est bon pour lui. Il nous a donné de bonnes présences même si sa ligne a parfois été embouteillée dans sa zone. Il a obtenu une couple de chances et il a compté », a noté D.J. Smith, révélant que le défenseur Erik Brännström a eu besoin de points de suture en fin de rencontre en raison d’un coup de patin. « Il va être correct »,
a-t-il assuré.

Le gardien Craig Anderson levait lui aussi son chapeau à Matthews, qui avait compté quatre buts à ses dépens lors de son premier match dans la LNH il y a quatre ans. 

« J’ai réduit ça de moitié, a-t-il blagué. Il est un excellent joueur. Les grands joueurs font de grandes choses. Je suis un peu honoré d’être sur la même glace que lui, mais un peu fâché de ne pas avoir encore eu son numéro. »