Brady Tkachuk a raté une belle chance de déjouer le gardien des Maple Leafs, Frederik Andersen, en deuxième période.

Débuts modestes pour les deux nouveaux Sénateurs

En ce mercredi qui a vu Erik Karlsson faire une entrée remarquée à San Jose, deux joueurs obtenus contre lui ont fait des débuts modestes dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa.

Dans une défaite de 4-1 aux mains des Maple Leafs de Toronto, une deuxième en deux soirs par le même pointage face à leurs rivaux de la Bataille de l’Ontario, le centre Chris Tierney et l’espoir letton Rudolfs Balcers n’ont pas trop mal paru, mais comme leurs coéquipiers, ils n’ont pas réussi à trouver beaucoup de failles face aux gardiens Frederik Andersen et Calvin Pickard.

Le premier a effectué 19 arrêts et le second cinq dans la victoire de 4-1 des Torontois devant une petite foule de 11 375 amateurs au Centre Canadian Tire.

Tierney devrait être appelé à pivoter le deuxième trio des Sénateurs avec Jean-Gabriel Pageau qui ratera la majorité de la saison avec un tendon d’Achille déchiré. Il se retrouvait d’ailleurs entre Mark Stone et le premier choix Brady Tkachuk pour l’occasion. Tierney a obtenu deux tirs au but tandis que Balcers a formé le trio le plus dangereux des siens avec l’auteur du seul but, Filip Chlapik, et Ben Sexton.

« Je ne suis pas ici pour faire les choses qu’Erik Karlsson faisait ici. Il est un joueur d’élite, un des cinq meilleurs de la ligue, une super-étoile. Tu ne peux pas remplacer un gars comme ça... J’essaie juste de bâtir ma propre identité et créer mon propre rôle. Évidemment, nous allons toujours être reliés à cet échange, mais il en a fait tellement pour cette organisation, tu ne peux pas reproduire ça. Je veux juste faire ma propre petite affaire », avait raconté Tierney en matinée.

Tkachuk disputait un premier match devant les amateurs ottaviens (et plusieurs partisans des Leafs, comme d’habitude) et il s’est bien débrouillé, forçant Auston Matthews à commettre un revirement en fin de première qui a mené à une bonne chance de marquer pour Stone, en plus d’être frustré par Andersen en faisant dévier une passe de Stone en avantage numérique en fin de deuxième.

« C’est un match qui m’a ouvert les yeux, le rythme était pas mal plus élevé. Pour un premier match de la LNH, c’était bien, mais je vais devoir être bien meilleur que ça. C’était difficile, je m’y attendais. C’est un gros ajustement mais je pense que je me suis amélioré au fil du match », a souligné Tkachuk, qui a écopé d’une double mineure pour avoir assené un solide double échec à Nikita Zaitsev.

L’entraîneur-chef Guy Boucher était satisfait de sa tenue, et de celle de Tierney et Balcers. « On sait que Tierney est très intelligent, défensivement il est toujours à la bonne place. Balcers est un jeune habile qui paraît bien depuis qu’il est arrivé ici... Brady impressionne par sa maturité, on l’a vu encore ce soir. Il n’a pas été impressionné, il a montré qu’il peut s’occuper de lui-même en plus », a-t-il noté.

Bonne nouvelle pour les Sénateurs, le gardien numéro un Craig Anderson a été solide au cours de la première moitié du match. Il n’y pouvait rien quand Patrick Marleau a repéré Matthews seul à l’embouchure du filet en début de deuxième période. Il a repoussé les 17 autres lancers des Leafs, alors que Mike McKenna, en relève, n’a été déjoué que par un Jeremy Bracco parvenu seul devant lui et par Tyler Ennis sur un revirement de Ben Harpur en troisième. Il a fait face à 10 lancers. Ennis a ajouté un second filet dans une cage déserte.

Les Sénateurs poursuivront une série de quatre parties en cinq soirs en recevant les Blackhawks de Chicago vendredi.

•••

Chlapik fait bonne impression

En matinée, Guy Boucher a dit que Filip Chlapik « cogne à la porte » du vestiaire de son club.

En soirée, l’attaquant tchèque a illustré ce que son entraîneur avait dit en particulier sur une montée à l’emporte-pièce où il a bien failli compter.

Alors qu’une punition à retardement était appelée contre les Leafs en fin de deuxième période, l’ancien des Islanders de Charlottetown s’est amené rapidement au centre de la patinoire et il a déjoué habilement Martin Marincin à la ligne bleue pour ensuite tenter de passer entre les deux défenseurs des Leafs, manquant tout juste d’espace quand il est arrivé devant le gardien Frederik Andersen.

Il a ensuite marqué l’unique but des siens en troisième en sautant sur un retour de Maxime Lajoie lors d’un avantage numérique.

« J’ai eu de l’expérience l’an dernier en jouant quelques matches ici, puis le tournoi des recrues m’a donné des matches de plus. C’était un bon match pour mon trio, j’ai joué avec Ben Sexton l’an passé à Belleville et il est un bon ami hors de la glace. Et (Rudolfs) Balcers est un gars habile qui nous a aidés. L’opportunité est là, mais j’essaie de ne pas trop y penser, de juste jouer à ma manière... Ce n’était qu’un match, il en reste encore une couple d’autres, je dois continuer comme ça et on verra ce qui va arriver », a raconté Chlapik après coup.

Filip Chlapik a marqué l’unique but des Sénateurs.

Boucher a réitéré après le match que « la porte est grande ouverte » pour des jeunes comme Chlapik, et il a aussi louangé le travail des défenseurs recrues Maxime Lajoie et Christian Jaros, qui ont certes mieux paru que Ben Harpur et Andreas Englund.

Pour le vétéran Mark Stone, le résultat des deux matches contre Toronto importait peu. « On avait gagné les deux matches contre eux l’an passé, et on a vu ce que ça a donné ensuite, a-t-il rappelé. Avec deux nouveaux compagnons de trio cette année, on tente encore de se retrouver. Nous avons eu nos chances, le jeu de puissance était solide, et on ne peut que s’améliorer. »