Da Costa a marqué les deux premiers buts d'un match que son équipe a gagné 3-2 à Colombus.

Da Costa s'illustre dans la victoire

Les Sénateurs d'Ottawa ont entrepris «la semaine la plus importante» de la saison sur une note victorieuse, hier soir. Ils doivent cette victoire à leur centre numéro quatre.
Les Blue Jackets de Columbus penseront sans doute qu'ils méritaient un meilleur sort. Ils ont passé la soirée à essayer de contenir les efforts de Clarke MacArthur et Kyle Turris. Le pire, c'est qu'ils ont réussi.
Ils ne pouvaient vraiment pas se douter que Stéphane Da Costa prendrait la relève.
Le Français a marqué les deux premiers buts d'un match que son équipe a gagné 3-2.
Il n'a toutefois pas été capable de compléter son tour du chapeau. C'est Jason Spezza, à la toute fin d'une supériorité numérique, qui a marqué le but décisif avec un peu moins de cinq minutes à faire en troisième période.
«Ces deux buts me font quand même beaucoup de bien. Ce sont deux buts importants qui font du bien à ma confiance. Je connaissais une très bonne saison en bas mais je réalise à chacun de mes séjours à Ottawa à quel point il est difficile de marquer dans la LNH», a-t-il déclaré après la rencontre.
Da Costa a été rappelé de Binghamton la semaine dernière afin de remplacer le blessé Mark Stone. Dans ses trois premières rencontres, il avait été plutôt discret. On commençait même à se dire que le temps commençait à presser.
D'autres joueurs, au sein du club école des Sénateurs, attendent impatiemment qu'on leur accorde une chance. On pense notamment à l'ancienne star des 67's d'Ottawa Shane Prince, qui a marqué six buts à ses quatre derniers matches.
Sa performance au sein d'un quatrième trio format réduit -- Cory Conacher et Erik Condra étaient ses ailiers au Nationwide Arena -- devrait lui permettre de gagner un peu de temps.
On imagine par exemple qu'il sera dans la formation débutante demain soir, quand le Lightning de Tampa Bay sera de passage au Centre Canadian Tire.
MacLean souhaitera sans doute un match plus simple, dans lequel ses joueurs ne se compliqueront pas inutilement la tâche.
Les Jackets étaient sans doute plus fatigués que leurs adversaires hier soir. Ils avaient joué un match 24 heures plus tôt en Caroline du Nord.
Dans la deuxième moitié de la partie, avec une avance de deux buts, les Sénateurs n'avaient qu'à bien jouer défensivement. Ils n'avaient qu'à éviter le banc des pénalités.
Ils ont bien joué défensivement. Ils n'ont cependant pas été capables d'éviter les pénalités inutiles.
On fait le décompte: ils ont été punis six fois. Même si Craig Anderson connaissait un bon match, ces longues minutes passées à se défendre en infériorité numérique ont eu raison de lui. Spezza se trouvait au banc des pénalités lorsque Cam Atkinson a réduit l'écart. Zack Smith était au cachot lorsque James Wisniewski a nivelé la marque.
«Le hockey est un sport où ça va vite. Parfois, les officiels sont débordés. À quelques occasions, ce soir, un coup de sifflet s'est fait entendre et les deux équipes pensaient qu'elles venaient d'écoper une pénalité. Mais oui, dans l'ensemble, je dirais qu'il faut être plus disciplinés», croit l'entraîneur-chef d'Ottawa.