Marc Crawford succède à Guy Boucher comme entraîneur-chef par intérim.

Crawford doit gagner des matches apparemment

Marc Crawford a toute une commande sur les bras : succéder à son ami Guy Boucher dans des conditions difficiles, et pour conserver le poste qui lui a été confié par intérim, il est condamné à gagner, semble-t-il.

« J’ai blagué avec lui que s’il a un dossier de 18-0 (pour finir la saison), la job est à lui », a lancé Dorion, qui entend cependant faire une recherche complète pendant la saison morte. « On l’a fait la dernière fois, Nous avons une idée de la direction qu’on veut prendre... Je pense qu’un communicateur est très important, quelqu’un qui écoute. Un enseignant, quelqu’un qui a une structure. Quelqu’un qui peut accélérer cette reconstruction le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI

L'agonie de Boucher est finie

Chris Kelly devient entraîneur

Guy Boucher « ne s'est pas adapté », dit Anderson

Un pro

L’ancien entraîneur de l’Avalanche, des Canucks, des Kings et des Stars, originaire de Cornwall, n’avait pas le cœur à rire quand il a succédé à Dorion au podium de la salle de presse du CCT. « Aujourd’hui, c’est une journée chargée d’émotions. Je veux d’abord dire qu’en voyant Guy (Boucher) ce matin, mon cœur est avec lui et sa famille. J’ai été dans cette position, et c’est très, très inconfortable. Il est fort, sa famille est forte, et j’espère qu’ils vont s’aider à travers ces moments difficiles. J’ai apprécié de travailler avec lui, il a fait beaucoup de bonnes choses... Je ne ressens pas de joie à obtenir ce poste à ses dépens », a-t-il commencé.

« Cette organisation a pris une décision difficile aujourd’hui, et c’est une décision difficile qui a affecté beaucoup de monde. En allant de l’avant, je serai capable de vous en dire plus sur ce que je pense. Pour l’instant, je veux juste que ce groupe aille de l’avant », a ajouté Crawford.

Crawford a noté qu’il lui sera difficile d’apporter de grands changements au système de jeu en si peu de temps, mais il veut travailler avec les leaders du club pour trouver des solutions « ensemble ». « Nous avons vraiment un excellent groupe de joueurs ici. Oui, ça ne paraît pas au classement, mais c’est un groupe qui se soucie les uns des autres... Les personnalités dans ce vestiaire sont extraordinaires. Ce sont des jeunes joueurs, très jeunes. Et ils sont dans une situation qui est très, très difficile », note-t-il.