Les gradins du Staples Center étaient dégarnis, tard mercredi soir, lorsque le match opposant les Sénateurs d’Ottawa et les Kings de Los Angeles a débuté.

COVID-19: un dernier match devant une foule pour les Sénateurs?

LOS ANGELES — Les gradins du Staples Center étaient dégarnis, tard mercredi soir, lorsque le match opposant les Sénateurs d’Ottawa et les Kings de Los Angeles a débuté.

Les prochains matches des Sénateurs pourraient se jouer dans des amphithéâtres complètement vides.

La National Basketball Association (NBA) a suspendu sa saison. Un de ses joueurs, Rudy Gobert, du Jazz de l’Utah, a contracté le coronavirus. On pourrait donc s’attendre à ce que la Ligue nationale de hockey (LNH) emboîte le pas, ou à tout le moins que ses matches soient présentés à huis clos, jusqu’à nouvel ordre. Les dirigeants du circuit ont annoncé en fin de soirée mercredi qu’une mise à jour sera effectuée jeudi, « après consultation avec des experts médicaux ».

Les Blue Jackets de Columbus et les Sharks de San Jose ont déjà fait savoir mercredi qu’ils se plieront à des ordonnances des dirigeants de leurs régions respectives et que leurs prochaines parties, à commencer par celle des Jackets contre Pittsburgh jeudi, auront lieu dans un amphithéâtre vide.

Les Sénateurs, dont le prochain match local n’est que mercredi prochain, ont envoyé un communiqué à leurs détenteurs d’abonnements et membres de leur « fan club » — mais pas aux médias locaux — en soirée mercredi, une missive signée par le propriétaire Eugene Melnyk.

« Au nom du personnel des Sénateurs d’Ottawa, du Centre Canadian Tire et de nos Sensplex, je tiens à vous assurer que votre sécurité et votre bien-être sont au cœur de nos préoccupations. Alors que l’émergence du coronavirus (COVID-19) laisse planer certaines incertitudes, nous voulons que vous sachiez que nous surveillons la situation avec beaucoup d’attention et que nous collaborons avec les différents partenaires de nos événements, Santé publique Ottawa et la LNH, a-t-il écrit. Nos partisans et la collectivité d’Ottawa sont ce qu’il y a de plus important pour nous. »

Des mesures « encore plus rigoureuses » de nettoyage et de désinfection ont notamment été annoncées. « Si la LNH ou les autorités en matière de santé publique jugent que des mesures drastiques comme la restriction de l’accès aux matchs doivent être prises, nous déploierons un maximum d’efforts afin que nos partisans puissent encourager leur équipe par des moyens que nous établirons dans cette éventualité », peut-on lire plus loin.

Alors qu’il ne prenait pas trop la menace au sérieux plus tôt cette semaine, l’entraîneur-chef D.J. Smith se rendait à l’évidence mercredi que son club risque bientôt d’avoir à jouer dans de bizarres de circonstances. « Nous allons écouter les gens qui savent de quoi ils parlent, c’est certain, a-t-il dit lors de son point de presse d’avant-match, tenu derrière un lutrin. C’est malheureux ce qui se passe à Columbus et San Jose. On ne veut pas que ça en vienne à ça, les joueurs aiment jouer devant des partisans. Mais si c’est pour la sécurité des joueurs et des gens, nous allons faire ce qu’on nous dit de faire. On va retourner à l’époque quand on avait sept ou huit ans devant 15 ou 30 personnes. Ce sera malheureux si ça arrive, mais les gars vont quand même jouer avec ardeur et faire ce qu’ils ont à faire. »