Fredrik Claesson recommande à ses coéquipiers de visiter le quartier de Gamla Stan, qui a vu naître la ville de Stockholm en 1252.

Claesson va jouer au guide touristique

Erik Karlsson va être le point de mire du voyage des Sénateurs en Suède, qui s’amorcera lundi soir quand ils vont prendre leur avion nolisé vers Stockholm. Il va partager la vedette avec le capitaine de l’Avalanche du Colorado Gabriel Landeskog, évidemment.

Dans leur ombre, le défenseur Fredrik Claesson va prendre plaisir à passer quelques jours dans son patelin au milieu de la saison, et à jouer les guides touristiques pour ses coéquipiers.

« J’ai un appartement à quatre minutes de l’aréna (le Ericsson Globe) et mes parents habitent à 25 minutes du centre-ville de Stockholm, donc je connais bien la place. J’ai joué dans cet aréna (avec Djurgardens) et c’est là que j’ai compté mon premier but chez les pros et que j’ai inventé ma célébration. J’ai beaucoup de souvenirs et j’ai hâte d’y aller », a raconté Claesson récemment.

Les parties de vendredi et samedi contre l’Avalanche vont évidemment avoir un caractère spécial pour lui ainsi que pour Karlsson et Johnny Oduya, les deux autres Suédois des Sénateurs.

« Gabriel est un ami de longue date, nous avons joué junior ensemble pendant une saison à Hammerby, puis une autre avec (l’équipe senior) de Djurgardens. C’est un de mes meilleurs amis et j’espère bien avoir l’occasion de le frapper solidement », a-t-il blagué.

Claesson le guide touristique mentionnait qu’un endroit incontournable à visiter est le Gamla Stan, quartier où la ville de Stockholm a été établie à l’origine en 1252.

Son passage dans son pays a incité Claesson à ressasser des souvenirs de ses années de hockey mineur dans son pays, qui sont aussi intéressantes que lui.

« J’ai été un gardien de but de l’âge de 8 ans jusqu’à 11 ans. J’étais avec une équipe avec le meilleur club de la Suède. J’étais un très bon gardien, j’étais un des seuls qui avaient un masque peinturé, mon père l’aimait beaucoup, il était très cool. Mais notre équipe était tellement bonne, on jouait nos matches sur des patinoires extérieures et je gelais parce que je n’avais pas de lancers ! C’était tellement plate, je me gelais les fesses. Donc j’ai décidé de changer de position et devenir un défenseur », a-t-il raconté en riant.

En premier, il a même abandonné le hockey complètement pendant deux mois, avant de se raviser quand l’entraîneur d’une autre formation, Hammerby, lui a dit qu’il pouvait changer de position s’il le voulait. « Ils m’ont pris parce que j’étais grand pour mon âge à l’époque. Mais je ne savais pas patiner ! J’ai appris, heureusement. Mais je n’ai jamais vraiment été parmi les meilleurs joueurs de mes équipes, j’ai juste progressé à force de travail acharné. J’étais un de ces jeunes qui dormaient avec son bâton, j’aimais tellement le hockey », relate Claesson.

Établi parmi les six défenseurs réguliers des Sénateurs depuis la fin de la saison dernière, Claesson va se présenter chez lui en quête d’un premier point cette saison, lui qui a récolté 3 buts et 11 points en 33 parties de saison régulière en 2016-2017, en plus d’ajouter trois passes en 14 parties de séries.

Le moment serait bien choisi pour lui de marquer devant les siens alors qu’il a réservé une trentaine de billets pour parents et amis pour les deux parties contre l’Avalanche.

Retour au Ericsson Globe

C’est la deuxième fois que les Sénateurs vont effectuer une visite en sol suédois, la dernière remontant au début de la saison 2008-2009 quand Daniel Alfredsson et compagnie avaient partagé les honneurs d’un programme double contre les Penguins de Pittsburgh au Ericsson Globe, subissant un revers de 4-3 en prolongation avant de remporter le second match 3-1. Ils avaient aussi disputé un match hors-concours contre les Indians de Frolunda, qui comptaient alors Erik Karlsson dans leurs rangs.

Karlsson est originaire de Landsbro, à environ 350 km au sud de Stockholm, tandis que Johnny Oduya vient lui aussi de Stockholm, ayant joué pour Hammerby, Djurgardens et Frolunda également.

LES SÉNATEURS EN BREF

Alfredsson à Stockholm

Daniel Alfredsson ne fait plus partie de l’administration des Sénateurs, mais il aura quand même une présence lors de leur passage dans son pays cette semaine. L’ancien capitaine qui est le plus grand joueur de l’histoire de l’équipe tiendra une conférence de presse mercredi en compagnie de l’ancien de l’Avalanche Peter Forsberg, et les deux légendes du hockey suédois tiendront ensuite une clinique pour de jeunes hockeyeurs locaux jeudi. Faut-il rappeler qu’Alfredsson a passé les deux saisons précédentes en tant que conseiller spécial aux opérations hockey des Sénateurs, avant de remettre sa démission le 1er juillet dernier afin de consacrer plus de temps à sa famille, qui est revenue dans la capitale après trois ans à Detroit, où il avait terminé sa carrière.

Premier gain de Lagacé

La victoire de 5-4 des Golden Knights samedi contre les Sénateurs a permis au gardien québécois Maxime Lagacé de devenir le quatrième gardien à signer un gain pour eux cette saison, le troisième dont c’était la première victoire en carrière dans la LNH, après Malcolm Subban et Oscar Dansk. Il a réussi un gros arrêt à cinq secondes de la fin sur un tir d’Erik Karlsson dévié par Derick Brassard pour préserver celle-ci. « C’est un match super spécial pour moi, avec les membres de ma famille qui étaient là. Les gars ont bien joué devant moi et je dois les remercier pour cette victoire... J’étais un peu nerveux à la fin quand ils sont revenus, mais pas au point où ça pourrait affecter mon jeu. Il y a eu cette déviation à la toute fin et j’ai réussi à y toucher avec mon bâton, tout était beau », a-t-il dit.

Entre les lignes

Les Sénateurs vont tenir un dernier entraînement au Centre Canadian Tire avant leur départ vers la Suède lundi matin, auquel moment ils devraient faire savoir quels joueurs ont été rappelés de Belleville pour le voyage, eux qui ont besoin d’un attaquant et d’un gardien de plus comme police d’assurance... Andrew Hammond a connu un autre bon match pour les Senators samedi soir, mais Belleville s’est incliné 2-1 devant les Checkers de Charlotte. Il a fait face à 35 lancers... À son troisième match de la saison, le centre Colin White a récolté son premier point, une passe sur le but d’Ethan Werek, joueur à l’essai qui a signé un contrat de la LAH la semaine dernière. Werek est leur meilleur compteur avec huit points, dont cinq buts, en huit parties.