Anthony Duclair a raté une belle occasion de marquer sur cette séquence, au premier tiers du revers de 5-2 des Sénateurs contre les Canucks mardi soir à Vancouver.

Cinquième revers de suite des Sénateurs à Vancouver

Les Sénateurs d’Ottawa n’ont pas été en mesure de gâcher le party d'Alexandre Burrows mardi soir à Vancouver.

Inspirés après les cérémonies pour rendre hommage à l’attaquant québécois dont le nom a été placé sur le «Ring of Honour» du Rogers Arena, les Canucks ont explosé pour quatre buts en première période en route vers un gain de 5-2.

Les hommes de l’entraîneur-chef D.J. Smith encaissaient un cinquième revers de suite, un troisième au cours de leur présent voyage qui se poursuivra mercredi soir à Edmonton.

Le Gatinois Jean-Gabriel Pageau a redonné un peu d’espoir aux visiteurs en comptant son 15e but de la saison en milieu de deuxième période, formant un nouveau trio avec Brady Tkachuk et Anthony Duclair, qui ont obtenu des passes sur le jeu où il a sauté sur un retour alloué par le gardien Thatcher Demko. Tyler Ennis a réduit l’écart à deux buts en début de troisième tiers en faisant dévier un tir de la pointe de Thomnas Chabot.

La tentative de remontée des Sénateurs s’est cependant arrêtée là, Oscar Fanterberg ajoutant un but d’assurance pour les locaux tandis que Vladislav Namestnikov s’est vu refuser un but parce qu’il était hors-jeu peu après ce but des Canucks.

«En première période, on les a regardés jouer. Il faut leur donner du crédit, ils ont sauté sur toutes leurs occasions de marquer après la cérémonie... C'est du hockey perdant que de leur donner quatre buts en première période, même si j'ai aimé notre effort par la suite. Il faudra continuer dans la même veine (mercredi à Edmonton)», a analysé l'entraîneur-chef D.J. Smith après coup.

Le cerbère suédois des Sénateurs Anders Nilsson a été chassé du match après un premier tiers où il a été déjoué coup sur coup par Antoine Roussel, Tanner Pearson, Elias Petersson et Zack McEwen. Nilsson a fait face à 15 lancers avant de céder sa place à son compatriote Marcus Hogberg.

Mince consolation pour les visiteurs, ils ont eu le meilleur au chapitre des lancers, 42-29.