Brady Tkachuk, le frère de Matthew Tkachuk, qui évolue avec les Flames de Calgary, a inscrit 39 points en 40 matches la saison dernière avec Boston University.

Cinq «prix de consolation»

Lors de son point de presse de fin de saison, le DG des Sénateurs Pierre Dorion s’est dit « certain à 99,9 % » de conserver son premier choix à l’encan de Dallas en juin, entendant exercer son option de le garder au lieu de le refiler à l’Avalanche du Colorado dans le cadre de l’échange de Matt Duchene.

À la même occasion, Dorion s’était déclaré confiant que le joueur qui sera sélectionné au Texas pourra jouer dans la LNH dès l’an prochain. Comme les chances de gagner la « loto Dahlin » sont assez minces, il vaut la peine de jeter un coup d’œil sur les « prix de consolation » de ce repêchage important pour Ottawa, qui détient également le choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh, obtenu dans l’échange de Derick Brassard.

1) Andreï Svechnikov

Position : ailier droit

Équipe : Colts de Barrie

Fiche : 44 PJ, 40 buts, 72 points

Gabarit : 6’ 3’’, 187 livres

Une blessure à une main qui lui a fait rater plusieurs matches ne l’a pas empêché d’être nommé la recrue par excellence dans la LHOntario cette saison. Les Sénateurs, qui n’ont pas repêché un Russe depuis 2007 (Ruslan Bashkirov, en 2e ronde), devraient avoir de bonnes informations au sujet de son caractère puisqu’il a joué sur le même trio que leur espoir Aaron Luchuk, centre de 20 ans mis sous contrat en novembre dernier.


2) Brady Tkachuk

Position : Centre/ailier gauche

Équipe : Boston University

Fiche : 40 PJ, 8 buts, 31 points

Gabarit : 6’ 3’’, 196 livres

Un attaquant de puissance qui aime se faire détester de l’adversaire, dans la même lignée que son père Keith et son frère Matthew, des Flames de Calgary, qui a été le sixième choix du repêchage de 2016. Il a écopé de 61 minutes de punition cette saison à Boston University, alors qu’il est interdit de lâcher les gants au hockey universitaire américain. Dan Marr, directeur de la Centrale de dépistage, a dit de lui qu’il est « un joueur pas mal complet, il peut jouer et avoir un impact dans toutes les situations, avec et sans la rondelle ».


3) Pavel Zadina

Position : ailier gauche

Équipe : Mooseheads de Halifax

Fiche : 57 PJ, 44 buts, 82 points

Gabarit : 6’ 1’’, 182 livres

Avec sept buts en sept matches au Championnat mondial junior de janvier dernier à Buffalo, le coéquipier du Gatinois Benoît-Olivier Groulx avec les Mooseheads a aidé la République tchèque à finir au quatrième rang du tournoi mondial. Comme bien des joueurs issus de la LHJMQ, son jeu défensif suscite des doutes. Il a été appelé à jouer en désavantage numérique, comptant trois buts dans ces conditions. Son tir vif serait sa meilleure arme.


4) Evan Bouchard

Position : défenseur droitier 

Équipe : Knights de London

Fiche : 67 PJ, 25 buts, 87 points

Gabarit : 6’ 2’’, 192 livres

Victor Mete s’étant taillé un poste à 19 ans avec le Canadien, ce défenseur de 18 ans qui avait aidé London à remporter la coupe Memorial à sa saison recrue a eu l’occasion de jouer sur la première paire et il en a profité pour amasser des statistiques impressionnantes en plus d’être le capitaine de son équipe. Le balayage de son club en première ronde des séries pourrait lui faire mal, mais son entraîneur Dale Hunter l’a déjà comparé à John Carlson, des Capitals de Washington, qu’il a dirigé aussi à London en 2008-2009.


5) Noah Dobson

Position : Défenseur

Équipe : Titan d’Acadie-Bathurst

Fiche : 67 PJ, 17 buts, 69 points

Gabarit : 6’ 3’’, 180 livres

Le deuxième meilleur espoir en Europe, Adam Boqvist, est un autre défenseur qui pourrait être considéré pour compléter ce groupe des « cinq suivants », mais on va y aller avec cet arrière des Maritimes (il vient de l’Île-du-Prince-Édouard) qui gagne certes des points ce printemps alors qu’il a aidé le Titan à atteindre la finale de la coupe du Président. Doté d’un excellent tir frappé, il excelle aussi en défensive. Comme bien des jeunes défenseurs, il va avoir besoin d’ajouter du muscle.