Chris Neil.

Chris Neil prêt à jouer à tout prix

Chris Neil, c'est Chris Neil. Il reconnaît qu'il n'est pas entièrement à l'aise sur la patinoire. Ça ne l'a pas empêché de passer deux fois plus de temps que tous ses coéquipiers sur la glace, hier. Après avoir pris part à une longue séance de patinage en solo, sous la supervision de l'entraîneur adjoint Jason Smith, il a tenu à participer à la séance d'entraînement régulière des Sénateurs. Paul MacLean devra probablement le retenir à deux mains, ce soir. Même s'il n'est pas prêt, Neil voudra jouer. « Mac prendra la décision finale. Quelques jours de repos additionnels ne me feraient sans doute pas de tort », indique l'homme fort qui est blessé aux muscles ischio-jambiers. S'il ne peut pas jouer contre l'Avalanche, Neil ne voudra certainement pas rater l'opportunité d'affronter son grand ami Mike Fisher, samedi soir à Nashville. Avec ou sans Neil, MacLean jongle avec la possibilité d'apporter des changements à sa formation pour ce soir. À l'attaque comme en défensive.