Chris Neil célèbre son but avec ses coéquipiers.

Chris Neil marque un 100e but en carrière

Chris Neil aurait difficilement pu mieux choisir son moment pour marquer son 100e but en carrière.
Il ne restait que 2:18 minutes à écouler en temps réglementaire quand l'attaquant des Sénateurs a frappé une rondelle bondissante et son tir papillon est passé par-dessus l'épaule du gardien du Lightning Ben Bishop pour faire 3-3.
«Il a pris du temps à venir, mais ça veut dire que je suis dans la ligue depuis un bout de temps. Un gars comme (Alex) Ovechkine fait ça en deux ans. Mais de la façon dont je joue, avec de la robustesse, c'est une belle réussite. J'ai la rondelle et elle s'en va sur mon Wall of Shame», a blagué Neil après le revers de 4-3 en fusillade des siens aux mains du Lightning.
Déçu d'avoir été arrêté par Ben Bishop lors des tirs de barrage, alors qu'il pensait bien avoir marqué, le capitaine Jason Spezza, qui a obtenu deux passes, était content pour son coéquipier de longue date.
«C'est un très gros but que Chris a compté là. C'est impressionnant de voir un gars comme lui jouer plus de 800 parties et marquer autant de buts. C'est une belle réussite, surtout en faisant un travail aussi difficile que le sien, soir après soir», a-t-il noté.
L'entraîneur-chef Paul MacLean, de son côté, a surtout apprécié son sens du dramatique en marquant de la sorte, en fin de rencontre, pour procurer un point de classement aux siens.
«On aurait pris ce but n'importe quand, mais 100 buts, c'est un beau chiffre pour lui. Il est un travailleur acharné, il est dévoué depuis longtemps. Que ce 100e but soit ce genre de but qui crée l'égalité pour son équipe, ça en dit beaucoup sur lui», a dit MacLean.