Le défenseur Cody Ceci pourrait affronter les Bruins, mardi soir, à Ottawa.

Ceci proche d’un retour au jeu

Les Sénateurs d’Ottawa pourraient récupérer quelques soldats mardi lors de la visite des Bruins de Boston.

Le défenseur Cody Ceci et les attaquants Alex Formenton et Max McCormick se sont entraînés avec leurs coéquipiers – et avec les Capital City Condors – lundi matin et ils pourraient revenir au jeu pour le dernier match de ce séjour à domicile de cinq où la troupe de Guy Boucher présente une bonne fiche de trois gains (enregistrés consécutivement) contre une défaite.

Lors de la défaite de 7-4 contre les Flyers de Philadelphie, Ceci a subi deux blessures différentes alors que Formenton a reçu un coup de poing au menton qui lui a valu une commotion cérébrale.

Sans eux, et en particulier sans leur arrière qui est le plus haut salarié de la brigade défensive, les Sénateurs n’ont pas perdu. Il n’y a donc pas d’urgence pour le réintégrer dans l’alignement. Par contre, Ben Harpur, qui a fait du bon travail en son absence, a été blessé lors du gain de 4-3 en prolongation contre Montréal samedi. Il a terminé ce match, mais il n’est resté sur la glace que pendant quelques minutes lundi lors du retour sur la glace de l’équipe après une journée de congé dimanche. Il représente maintenant un cas incertain pour le match contre les Bruins.

« Ce serait ma préférence de continuer avec un alignement de sept défenseurs et 11 attaquants, à 100 %. Mais je ne sais pas si on va avoir assez de défenseurs pour le faire », a indiqué Boucher après la pratique de lundi. « Si j’essaie de deviner, certains gars vont revenir, d’autres non... Si j’avais à parier, Alex Formenton va probablement pouvoir jouer, il avait l’air correct et il n’a pas eu de problème. Il a le feu vert (des médecins), donc à moins d’un problème après la pratique, il devrait jouer », a-t-il aussi mentionné.

Ceci avait l’air assez optimiste après l’entraînement.

« Pendant la première semaine d’absence, c’était assez lent, ça ne guérissait pas vraiment. Mais depuis quelques jours, ça se passe bien. Je dois juste avoir une conversation avec les thérapeutes pour prendre une décision en vue de [mardi]. Je me sens assez bien, mais je n’ai pas testé beaucoup (la blessure) avec des contacts physiques. On va probablement attendre à [mardi matin] pour effectuer ces derniers tests en me faisant pousser par quelqu’un », a indiqué Ceci, qui a composé avec deux blessures au haut du corps, des blessures « bizarres » survenues sur le même jeu, a-t-il révélé.

Une bonne façon de le protéger à son retour au jeu serait de continuer à utiliser sept défenseurs, comme lors des trois dernières victoires. Déjà la cible de critiques d’une faction d’amateurs qui l’ont pris en grippe, Ceci risque d’être pointé du doigt si son retour au jeu coïncide avec une défaite. Mais à son avis, les victoires remportées sans lui ont enlevé de la pression.

« Les gars ont joué de l’excellent hockey et ça te rend la vie plus facile dans ce temps-là. C’est douloureux quand tu n’es pas de l’alignement parce que tu es blessé, tu souhaites aider, mais les gars ont fait du bon travail sans moi. C’est difficile à accepter d’être blessé en début de saison. Tu travailles tout l’été pour être prêt à jouer et là, tu ne peux pas jouer... J’imagine qu’on ne me donnera pas autant de minutes en revenant », a noté Ceci.

+

Chris Tierney

LE TRIO DE BERGERON À CONTENIR

La saison étant jeune, les Sénateurs ont encore frais en mémoire leur revers de 6-3 contre les Bruins à Boston, alors que le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak s’était partagé une récolte de 11 points, dont cinq buts (trois par Bergeron).

«C’est un des meilleurs trios de la LNH, il va falloir planifier quelque chose pour eux, ils sont tellement dynamiques. Ils ont fait mal à plusieurs autres clubs aussi», a souligné l’entraîneur-chef Guy Boucher lundi.

En ayant le dernier changement, il sera intéressant de voir quel trio il choisira de leur opposer. Une possibilité serait le trio nouvellement formé de Chris Tierney entre Ryan Dzingel et Mark Stone pour combattre le feu par le feu.

«Tout le monde a eu l’occasion de les affronter (à Boston) et personne n’a vraiment fait du bon travail contre eux. Il va falloir corriger ça lors du prochain match. Ils ne peuvent pas avoir chacun trois, quatre ou cinq points», a dit Tierney, lui qui tentera de prolonger à huit sa série de matches avec au moins un point.