Lassi Thomson (60) a donné ses premiers coups de patin avec les Sénateurs d’Ottawa, mardi, sur la glace du Sensplex.

Camp d'entraînement des Sénateurs: une première impression à faire [PHOTOS]

Le sourire que Lassi Thomson avait accroché au visage vendredi dernier à Vancouver était toujours bien présent lorsqu’il a sauté sur la glace dans la capitale pour la première fois mardi.

Le choix de première ronde des Sénateurs d’Ottawa, qui avait été surpris lui-même par sa sélection au 19e rang, appréciait de se retrouver parmi les 44 espoirs de l’équipe qui ont sauté sur la glace du Sensplex pour la première séance d’entraînement de son camp de développement.

« J’ai eu le temps de retomber sur terre un peu samedi et dimanche à Vancouver, de relaxer un peu avant de m’amener ici. Ça se passe bien, les gens sont bien gentils avec moi. C’est une journée assez facile pour commencer. Le plus difficile, c’est de s’habituer à de l’équipement flambant neuf. Au moins, j’avais mes patins avec moi », a confié au Droit le Finlandais de 18 ans dans son anglais approximatif.

Le défenseur des Rockets de Kelowna a pu commencer à montrer aux quelques partisans qui étaient sur place les éléments de son jeu qui ont mené les dirigeants de l’équipe à jeter leur dévolu sur lui : son coup de patin au-dessus de la moyenne et son puissant tir.

Un joueur qui a trouvé cette première journée plus difficile a été le gardien format géant Mads Sogaard, le deuxième choix de deuxième ronde de l’équipe samedi dernier.

« Je me sentais un peu raide, je n’avais pas mis mes patins depuis une couple de semaines. Je pense que ç’a été correct. Tout le monde me traite bien, ça a été facile de s’amener ici. Je suis pas mal excité », a-t-il noté.

Les espoirs des Sénateurs d'Ottawa étaient à l'action, mardi, sur la glace du Sensplex, lors de la première journée du camp de développement de la formation de la capitale nationale.

Ce camp permettra de le comparer aux trois autres « gardiens d’avenir » de l’organisation, Filip Gustavsson, Joey Daccord et Kevin Mandolese. Mais Sogaard, cerbère de 6’ 7’’ qui jouait à Medicine Hat la saison dernière, ne pense pas trop à ça. 

« Je n’ai pas vraiment le temps de regarder jouer les autres, et je dois me concentrer sur moi, être la meilleure version de moi-même. Je dois jouer à ma façon, utiliser mes atouts comme ma taille, et pour le reste, on verra dans une couple d’années », a-t-il souligné.

Un été long pour Donovan

Pour le responsable du camp (et du développement des espoirs), Shean Donovan, cette première journée du camp de développement est toujours intéressante.

« C’est un été long et on vient juste de voir le repêchage, ça nous permet de voir les jeunes sélectionnés. C’est excitant parce que Trent Mann [le dépisteur-chef] fait tellement du bon travail de sélection. Comme responsable du développement, je regarde un peu de hockey junior, il y a des gars que j’ai vus. C’est bon de les voir sur la glace maintenant. C’est bon pour notre nouvel entraîneur, D.J. Smith, de voir nos gars, il ne connaissait pas trop nos espoirs ayant travaillé pour les Maple Leafs. Tout est frais pour lui, ce qui est bon pour nos jeunes joueurs qu’il voit pour la première fois. La première impression fait foi de tout », a noté Sullivan.

Ce camp est une occasion pour certains jeunes de se tremper les pieds pour la première fois au niveau professionnel, alors que pour d’autres, c’est le début d’une tentative pour se tailler un poste avec le grand club en reconstruction dès septembre prochain.

C’est certes le cas de l’attaquant Alex Formenton, choix de deuxième ronde il y a deux ans qui a déjà joué 10 parties dans la LNH. 

« J’ai eu des hauts et des bas la saison dernière, avec un peu d’adversité avec une blessure au genou (au camp d’Équipe Canada junior). Pour moi, ce camp est important pour bien retomber sur mes pieds et recommencer à jouer à ma façon, soit avec de la vitesse. Mon genou est normal maintenant, c’est juste une question de m’améliorer normalement maintenant. J’ai un gros saut à faire à ma première année chez les pros à temps plein, et je vais être prêt après cet été. Ça commence maintenant », a souligné l’ancien des Knights de London.