Les Sénateurs d'Ottawa ont remporté seulement quatre de leurs 10 dernières parties. Ils ont échappé un autre point, mardi soir, quand ils ont subi un revers en prolongation contre les Rangers de New York.

Ça va mal à Ottawa et c'est encore pire à Toronto

Quand on se compare, on se console.
Les Sénateurs d'Ottawa ont remporté seulement quatre de leurs 10 dernières parties. Ils ont échappé un autre point, mardi soir, quand ils ont subi un revers en prolongation contre les Rangers de New York.
Il leur reste quand même un dernier match à jouer avant la pause du Match des étoiles. Une victoire pourrait leur permettre d'entreprendre leur long congé de bonne humeur.
Ils ont surtout la chance d'accueillir, au Centre Canadian Tire, une formation qui connaît de bien pires moments.
Les Maple Leafs de Toronto ont remporté seulement trois de leurs 16 derniers matches. Leurs 13 revers ont été subis en temps réglementaire. Dans leurs cinq derniers matches, ils ont marqué seulement deux buts.
«Nous n'allons pas trop consacrer d'énergies à penser à nos adversaires. Il faut se concentrer sur notre propre travail. Les Leafs sont une équipe de la LNH. Toute les équipes de la LNH sont bonnes. Ils traversent juste une mauvaise séquence», a fait savoir l'entraîneur-chef des Sénateurs, Dave Cameron, dans sa conférence de presse d'avant-match.
«Le match de ce soir sera intense, robuste. Tous les matches entre Ottawa et Toronto sont intenses et robustes», a indiqué, pour sa part, la recrue Curtis Lazar.
Le gamin de 19 ans faisait partie des six joueurs qui ont patiné, ce matin, au CCT. Il a regardé le match d'hier dans les gradins du Madison Square Garden, mais il devrait jouer ce soir.
Cameron n'a pas voulu identifier l'attaquant qui lui cédera sa place.
Craig Anderson sera de nouveau envoyé devant le filet des Sénateurs.
Cinq choses à savoir pour ce soir
1 - Milan Michalek a marqué mardi soir à New York son 102e but dans l'uniforme des Sénateurs. Il est donc devenu le 11e meilleur buteur de l'histoire de l'équipe. Il a besoin de marquer trois autres buts d'ici la fin de la saison pour rejoindre son compatriote Martin Havlat et percer le top-10.
2 - Lors de leur passage précédent au CCT, le 9 novembre, les Maple Leafs ont infligé un revers de 5-3 aux Sénateurs. La journée avait été particulièrement difficile pour Clarke MacArthur et Kyle Turris, qui  avaient présenté un différentiel de moins trois.
3 - Malgré leurs récentes difficultés à l'attaque, les Leafs conservent la 10e plus haute moyenne de buts marqués par match dans la LNH. Ils ont marqué quatre buts ou plus dans 21 de leurs 47 parties, jusqu'ici, cette saison.
4 - Les Leafs misent sur six joueurs - Roman Polak, Cody Franson, Dion Phaneuf, Leo Komarov, Stéphane Robidas et David Clarkson - qui ont complété une centaine de mises en échec depuis le début de la saison. À titre de comparaison, seulement trois joueurs d'Ottawa ont atteint le plateau: Mark Borowiecki, Jared Cowen et Chris Neil.
5 - Quand il était joueur autonome universitaire, Tyler Bozak hésitait entre l'offre des Sénateurs et celle des Leafs. Il a choisi d'entreprendre sa carrière à Toronto et, depuis, il s'amuse à faire souffrir Ottawa. En 24 parties, contre eux, il a récolté 19 points.