Le directeur général des Sénateurs Bryan Murray.

Bryan Murray sous contrat jusqu'en 2018

Bryan Murray prendra probablement sa retraite à l'été 2018. Il sera alors âgé de 75 ans. Il aura connu une impressionnante carrière de 38 années dans la Ligue nationale de hockey.
L'homme de Shawville a paraphé lundi un contrat qui lui permettra de poursuivre son travail au sein de l'organisation des Sénateurs d'Ottawa pendant quatre années de plus.
Il s'agit d'un contrat en deux temps. Il conservera d'abord ses fonctions de directeur général jusqu'à l'été 2016. Durant les deux prochaines saisons, les fonctions du président de la direction des opérations hockey viendront s'ajouter à sa charge de travail.
Puis, durant les deux dernières années de son pacte, il agira à titre de conseiller spécial auprès des autres hommes de hockey de l'organisation.
Pas une surprise
« À plusieurs égards, ma décision d'accorder cette prolongation de contrat ne constitue pas une grande surprise. Bryan est un des meilleurs directeurs généraux de toute la LNH », a déclaré le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, durant une conférence téléphonique avec les représentants des médias, hier matin.
La réputation de Murray n'est effectivement plus à faire. Depuis le début de sa carrière dans le hockey professionnel, en 1981, il n'a pratiquement jamais manqué de travail. Il a tantôt oeuvré comme entraîneur, tantôt comme gérant. Il est passé par Washington, Détroit, Miami et Anaheim avant de rentrer chez lui, dans la région où il a grandi, en 2004.
Objectif : coupe Stanley
Il n'a cependant jamais remporté la coupe Stanley. C'est la raison principale qui le pousse à poursuivre sa carrière à l'âge où d'autres se contenteraient de se la couler douce.
« Je ne fais pas de cachettes. Mon objectif consiste à remporter un championnat en tant que directeur général », a-t-il déclaré, hier, alors que son équipe s'apprête à compléter un voyage très fructueux. Les Sénateurs affronteront le Wild du Minnesota, ce soir au Xcel Energy Center.
« Nous avons réussi à réunir un noyau de joueurs très compétitif. Notre noyau est jeune, ce qui signifie qu'il va continuer à progresser. J'ai noté des progrès impressionnants dans le dernier mois. Ces progrès nous ont permis de revoir à la hausse nos objectifs pour la saison qui est en cours. Il n'y a pas de garanties dans le monde du hockey, nous le savons tous très bien. Il faut d'abord réussir à se qualifier pour les séries. Ensuite, il faut s'assurer de bien jouer en séries. À partir de là, tout est possible. »
Dorion et Lee promus
Bryan Murray paraphe son contrat quatre jours après avoir perdu son plus proche allié. Son neveu Tim Murray, qui occupait le poste de directeur général associé depuis 2007, vient d'accepter le poste de directeur général chez les Sabres de Buffalo.
Eugene Melnyk a profité de la conférence téléphonique d'hier pour accorder une promotion à deux autres loyaux soldats. Pierre Dorion et Randy Lee se partageront dorénavant le titre de directeur général associé - et les fonctions qui viennent avec.
Dorion est arrivé chez les Sénateurs en même temps que Tim Murray. Lee est à l'emploi de l'équipe depuis le milieu des années 1990.
« Ces deux hommes ont joué un grand rôle dans le dépistage et dans le développement des jeunes joueurs de talent. Ces deux secteurs d'activité continueront de jouer un rôle clé dans les succès à long terme de notre organisation », annonce le propriétaire.
« C'est un grand jour pour tous ceux qui travaillent fort avec nous depuis plusieurs années », complète le directeur général.