L’entraineur-chef des Sénateurs, Guy Boucher, estime que Logan Brown (photo) et Drake Batherson devront poursuivre leur apprentissage à Belleville avant de faire le grand saut chez les Sénateurs.

Brown et Batherson ne sont «pas prêts»

Après avoir retranché 23 joueurs d’un seul coup samedi, les Sénateurs vont réduire l’alignement de leur camp d’entraînement à 28 joueurs aujourd’hui en présumant que les attaquants Jim O’Brien et Paul Carey ne seront pas réclamés au ballottage, auquel ils ont été soumis lundi midi.

Le chiffre comprend les grands blessés que sont Jean-Gabriel Pageau et Marian Gaborik, de même que le troisième gardien Mike McKenna, ce qui fait qu’il ne reste que quelques batailles au camp, impliquant surtout des jeunes comme Maxime Lajoie, Christian Wolanin, Christian Jaros et Ben Harpur à la défense, ainsi que Colin White, Filip Chlapik et Max McCormick en attaque.

Mais avant de parler des batailles pour les quelques postes qu’il reste à pourvoir, l’entraîneur-chef Guy Boucher a dû expliquer en long et en large pourquoi les espoirs Logan Brown et Drake Batherson ont été retranchés après le revers de 3-2 de samedi soir à Montréal.

« Ce sont deux espoirs de haut niveau à qui nous avons donné une chance pour voir s’ils étaient prêts. Ils ne sont pas tout à fait là, pour des raisons différentes. Ils vont en bénéficier tout comme des gars comme (Thomas) Chabot et (Colin) White l’ont fait l’an dernier. Ils sont au même stade (de développement)... S’ils étaient prêts, ils seraient ici. J’espérais qu’ils soient prêts, pour être bien franc. Je ne les ai pas effacés, au contraire, ils sont restés sur mon tableau de profondeur aussi longtemps que j’ai pu. Mais ils ont besoin de passer plus de temps “en bas” », a-t-il commencé par expliquer.

Appelé à élaborer en français un peu plus tard dans son point de presse, Boucher a laissé entendre que Brown, le premier choix de l’équipe en 2016 (11e au total), a encore du travail au niveau de son intensité au jeu.

« C’est une question de “pace” (rythme), de jouer avec l’intensité nécessaire... Il va progresser là-dedans, il est bien meilleur qu’avant. C’est pour ça qu’il cogne à la porte pour vrai, il y a une grosse progression par rapport à l’an passé, et il y a deux ans, il n’était vraiment pas proche. Mais il a besoin d’aller chercher ça avec le temps de glace, les grosses minutes aux moments importants d’un match, parce qu’on ne voudrait pas avoir ce gars-là sur une quatrième ligne, ce n’est pas ce type de joueur là, donc il fallait prendre la bonne décision dans ce cas-là », a-t-il souligné.

Pour ce qui est de Batherson, le joueur étoile dans la LHJMQ la saison dernière ainsi qu’avec Équipe Canada junior, il pense que ce choix de quatrième ronde en 2017 a tous les atouts pour s’amener à Ottawa et être un joueur d’impact éventuellement.

« Il a paru super bien, mais quand les vrais matches sont arrivés à la fin, on s’est aperçu que défensivement, il manquait de “range” un peu. Il était capable de jouer avec de bons joueurs avec la rondelle, mais sans la rondelle, il a encore de l’apprentissage à faire pour être capable de le mettre avec les meilleurs joueurs. Encore là, ce n’est pas un gars de quatrième ligne, c’est un gars pour faire jouer avec un (Matt) Duchene. Mais ce “kid” là, je l’adore, les joueurs aussi. Son sens du jeu est vraiment spécial, il exécute à une vitesse très élevée. C’est le reste qu’il doit aller chercher », pense-t-il.

Concernant les dernières batailles au camp, Boucher a dit que « certains gars se battent très fort et nous aurons des décisions difficiles à prendre à la fin. Les derniers matches vont peut-être clarifier les choses pour nous. Présentement, ce n’est pas clair. Nous devons attendre de décider si on y va avec sept ou huit défenseurs, ou 12 ou 13 attaquants ».

Il a cependant indiqué qu’il était acquis que son club commencerait l’année avec 22 joueurs sur son alignement, un de moins que le maximum alloué.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Encore Lajoie

Guy Boucher ne cache pas son admiration pour le défenseur Maxime Lajoie et il l’a encore réitéré lundi en notant que s’il est encore au camp de son club, c’est que l’arrière franco-albertain de 21 ans, « le mérite et il a des chances de “faire” le club ». « On en a parlé et je ne veux pas qu’un joueur soit jugé sur son âge ou son contrat. On regarde quels joueurs ont bien fait et on tente de leur faire de la place, c’est tout. C’est pourquoi Lajoie est là. La réalité est qu’il a été excellent... Il affiche beaucoup de discipline dans son jeu, il est extrêmement calme avec la rondelle, toujours à la bonne place, il peut mener une attaque à cinq et son bâton défensivement est très bon. Maintenant, on doit le voir dans un vrai match de la LNH contre des vrais joueurs de la LNH. Il va jouer jeudi (à Chicago) », a-t-il dit.

Campagne d’aide aux sinistrés

La campagne d’aide aux sinistrés des tornades de vendredi dernier à Ottawa et Gatineau organisée par la Fondation des Sénateurs a continué de prendre de l’ampleur lundi alors que son objectif est passé de 25 000 à 50 000 $, puis à 100 000 $, somme qui sera égalée par la Fondation. En début de soirée, plus de 67 000 $ avaient été amassés via le site Gofundme. « Ayant grandi ici, c’est triste de voir ce qui est arrivé, mais c’est aussi beau de voir comment la communauté s’est ralliée, c’est pas mal spécial », a commenté le défenseur Mark Borowiecki, qui s’en est tiré à bon compte à sa résidence située dans le coin d’Almonte,. « On a eu une bonne tempête, mais le pire a été mes chiens qui sont virés fous et un parasol qui a revolé dans la cour », a-t-il ajouté.

Entre les lignes

Un autre moyen d’aider la cause est d’acheter les chandails « Hotsam Batcho » (anagramme de Thomas Chabot) conçus par un fanatique du club sur Twitter (@bRian5or6).

Les auditions pour savoir qui sera le centre du duo Mark Stone-Brady Tkachuk se sont poursuivies lundi alors que c’est Zack Smith qui pratiquait avec eux. Guy Boucher entend poursuivre ses expériences jusqu’au début de la saison régulière, a-t-il dit. Mikkel Boedker était aussi à l’essai à la droite de Matt Duchene et Ryan Dzingel, son autre duo régulier.

Les duos principaux de défenseurs étaient Chabot avec Cody Ceci, ainsi que Borowiecki qui retrouvait Chris Wideman, alors que Maxime Lajoie a été le partenaire régulier de Dylan DeMelo.