Opéré à l'épaule gauche il y a environ quatre mois, Derick Brassard assistera au match contre le Canadien en spectateur.

Brassard est presque prêt à revenir

Le Gatinois Derick Brassard s'est rapproché d'un retour au jeu à temps pour le match inaugural de jeudi prochain contre les Capitals de Washington vendredi alors qu'il a pu se débarrasser de son chandail de pratique bleu poudre.
Cette couleur réservée aux joueurs avec qui les autres doivent éviter les contacts a été remplacée par un chandail rouge normal alors que le centre des Sénateurs qui a été opéré à l'épaule gauche à la fin de la dernière saison a obtenu le feu vert pour être mis en échec. Le capitaine Erik Karlsson, lui même portant du bleu poudre, a été le premier à lui donner un coup d'épaule lors de l'entraînement de vendredi, d'ailleurs, alors que celui-ci « progresse rapidement », selon les dires de l'entraîneur-chef Guy Boucher.
Ni l'un ni l'autre n'affrontera le Canadien de Montréal samedi soir au centre Bell, mais Brassard était encouragé de franchir cette autre étape. « C'est un pas dans la bonne direction. La rééducation et l'entraînement que j'ai faits ont porté fruit », a-t-il confié au Droit.
« Le timing n'est pas le meilleur, j'aurais aimé avoir l'opération peut-être une semaine avant. En tout cas, là je peux commencer à me faire frapper un peu, à me faire pousser. Il reste juste à avoir le dernier feu vert des médecins. Je vais peut-être être un peu "froid" au commencement, mais on a un plan, je ne commencerai pas à jouer 18 minutes la première partie de la saison, si je la joue. On va commencer graduellement puis il (Boucher) va m'en donner plus après », a-t-il raconté.
Opéré au début juin, Brassard arrive à l'échéance des quatre mois estimés par son chirurgien pour une guérison complète.
Il a passé une partie de l'entraînement de vendredi à l'aile gauche sur le trio de Kyle Turris, alternant avec les jeunes Ryan Dzingel et Alex Formenton, mais il n'est pas question pour lui de se retrouver à cette position lorsqu'il reviendra au jeu.
« Les gars jouent demain et Turry n'a pas joué beaucoup, je ne voulais pas prendre ses reps, donc je suis allé voir des gars plus jeunes pour faire une rotation à trois. L'entraînement était assez dur, les gars avaient besoin d'un break. Il y avait beaucoup de situations de jeu, c'est ma présaison à moi, il faut que j'entre dans les exercices de système de jeu, être habitué au timing de tout. Les entraînements de lundi à mercredi vont être importants pour ça », a indiqué Brassard, qui n'aura pas besoin d'aller à Cleveland voir son chirurgien pour obtenir la dernière approbation pour jouer.
Guy Boucher a mentionné de son côté qu'il n'est pas question d'insérer Brassard à l'aile pour amorcer la campagne, histoire de ménager son épaule sur les mises au jeu comme à la fin des séries du printemps dernier. « Il a accepté quelques mises en échec et il n'a rien ressenti, donc on se croise les doigts. On se rapproche pas mal, on pourrait avoir de bonnes nouvelles la semaine prochaine. C'est une bonne journée. Ça va dépendre de lui, comment il va se sentir après avoir eu des mises en échec encore plus solides la semaine prochaine. Ça regarde bien, a-t-il dit. Quand il va commencer, il va commencer pour vrai (au centre). Jouer à l'aile, c'est pire (pour les mises en échec). »
Logan Brown
Alors que le centre de 19 ans Logan Brown tente de percer l'alignement, le retour possible de Brassard n'augure rien de bon pour lui, mais Boucher a mentionné vendredi que ce n'est pas nécessairement le cas parce que « (Jean-Gabriel) Pageau pourrait facilement aller à l'aile, il est droitier et Brown gaucher, il pourrait rester dans l'alignement de cette façon ».
Brassard accompagnera ses coéquipiers à Montréal samedi même s'il ne jouera pas. « Ça va préparer ma tête un peu. Regarder la partie d'en haut sur la galerie de presse, c'est plus facile parce que tu vois tout le jeu se développer. Je vais regarder ça et essayer de me préparer en fonction de jouer jeudi, même si honnêtement, je ne le saurai probablement que le jour d'avant ou le jour même », a-t-il dit.
Les Sénateurs en bref
Boucher content
Guy Boucher était tout sourire lorsqu'il s'est présenté derrière son podium pour son point de presse quotidien, alors que les choses regardaient bien pour ses blessés Erik Karlsson et Derick Brassard tandis que son gardien numéro un Craig Anderson venait d'accepter les termes d'un nouveau contrat.
Guy Boucher
« C'est fantastique. Tout le monde sait que tout commence avec ton gardien... Il le mérite et nous sommes contents. Il est un gardien numéro un et en le mettant sous contrat pour quelques années, nous sommes encore plus stables... Nous avons un bon duo (avec Mike Condon). Si je compare à mes sept années précédentes avant la saison dernière, ce n'est même pas proche », a-t-il commenté. Au sujet de Karlsson, il a dit que « si on ne me disait pas qu'il avait été absent, je ne l'aurais pas su. »
Dernière chance
Le match de samedi soir sera une dernière chance pour les recrues Thomas Chabot, Logan Brown et Alex Formenton de prouver qu'ils méritent de commencer la saison dans la LNH avec les Sénateurs.
Formenton était avec Kyle Turris et Ryan Dzingel pour former un trio très rapide à l'entraînement, alors que Brown était entre Mark Stone et Zack Smith.
Chabot a patiné aux côtés de Dion Phaneuf à nouveau, mais ce dernier pourrait être laissé de côté samedi à Montréal, a laissé entendre Boucher (c'est entre lui et Mark Borowiecki, alors que Cody Ceci obtiendra assurément congé pour faire place à Chris Wideman).
L'adjoint au DG Randy Lee négocie présentement avec l'agent de Formenton, qui doit signer son contrat d'entrée dans la LNH avant de disputer un match du calendrier régulier.
Entre les lignes
Bobby Ryan a raté l'entraînement de vendredi en raison d'une élongation musculaire à l'aine et il sera remplacé par Max McCormick à Montréal, mais Guy Boucher a dit qu'il sera de retour à temps pour le match inaugural de jeudi prochain...
Pierre Dorion au sujet d'Alex Formenton, 18 ans : « S'il est pour rester ici, c'est parce qu'il va jouer. S'il est pour jouer quatre ou cinq minutes par partie, il vaut mieux qu'il retourne (à London) »...
Comme prévu, le gardien Andrew Hammond n'a été réclamé par aucune équipe au ballottage et il a été cédé aux Senators de Belleville, qui ont présentement quatre gardiens, Danny Taylor, Chris Driedger et Marcus Högberg étant les autres...
Jeudi, les Senators ont cédé le défenseur Cody Donaghey, ancien de la LHJMQ, au Beast de Brampton, dans la ECHL.