Zach Sill (22) et Mark Borowiecki (74) en sont venus aux coups, samedi au Centre Canadian Tire.

Borowiecki répond à l'appel

Il est récemment revenu au jeu au courant d'un match après avoir lui-même replacé une côte qui s'était disloquée.
Personne ne peut donc remettre en question le fait que le défenseur Mark Borowiecki est un dur de dur. Encore samedi, il a répondu à l'appel quand Zach Sill a tenu à venger une mise en échec parfaitement légale que Borowiecki avait assenée à son coéquipier Richard Panik.
« Je ne savais pas trop qui était sur la glace pour eux. Quand j'ai frappé (Panik), je me suis retourné et j'ai vu que Siller' s'en venait, je savais qu'il fallait que j'y aille.
« J'ai beaucoup de respect pour ce gars-là, dans la Ligue américaine, c'était un des bagarreurs que j'avais en haute estime et que je cherchais à imiter », a-t-il raconté après le furieux combat.