Après avoir fait avorter une tentative de vol, dimanche, Mark Borowiecki devait rencontrer des policiers après l’entraînement des Sénateurs pour raconter sa version des faits.

Borowiecki lutte contre le crime à Vancouver

En attendant d’affronter les Canucks à Vancouver mardi soir, Mark Borowiecki a rempli son rôle de policier avec les Sénateurs d’Ottawa d’une manière différente.

Le vétéran défenseur se promenait dans les rues du quartier Gastown dimanche après-midi, une journée de congé pour son équipe, quand il a empêché un voleur de fuir avec un sac à dos saisi dans une voiture dont une vitre avait été brisée.

Le service de police de Vancouver a relaté que Borowiecki, Borocop de son surnom sur les réseaux sociaux, avait « lutté pour récupérer un sac volé ».

« Nous sommes reconnaissants pour l’aide de Mark et nous recommandons à quiconque est témoin d’un crime d’avertir immédiatement la Police de Vancouver et de rester en sécurité », a écrit la Police dans un communiqué.

Borowiecki a confirmé l’histoire à quelques journalistes après l’entraînement des siens au Rogers Arena lundi après-midi, expliquant qu’il avait fait le « coup de la corde à linge » au malfaiteur qui cherchait – et aurait finalement réussi – à prendre la fuite à vélo.

« Je lui ai dit de me donner le sac et il me disait de m’enlever de son chemin », a-t-il relaté à Postmedia.

Borowiecki devait rencontrer des policiers après l’entraînement des Sénateurs pour raconter sa version des faits alors que le fameux sac à dos, contenant notamment des passeports, a été remis à son propriétaire.

Le défenseur numéro 74 peut donc s’attendre à un bel accueil au domicile des Canucks mardi soir alors que son club tentera de mettre fin à une séquence noire de quatre défaites consécutives, série où les Sénateurs n’ont compté que quatre buts.

« On doit trouver le moyen de créer de l’offensive, a dit Borowiecki, lui qui connaît sa meilleure saison offensive en carrière avec ses 10 points, dont deux buts. En général, on joue bien et avec ardeur. Mais lorsqu’on ne produit pas [en attaque], on se retrouve à jouer sur une ligne qui est aussi fine qu’une lame de rasoir. Si on donne un but, il semble plus gros parce qu’on ne semble pas être en mesure d’y répliquer. On ne comptera pas beaucoup de beaux buts sur des descentes. Nos buts surviennent quand on lance des rondelles au filet et qu’on saute sur des retours ou qu’on obtient des déviations. »

L’entraîneur-chef D.J. Smith a fait part de son intention de faire appel à Anders Nilsson pour affronter ses anciens coéquipiers des Canucks, alors que le centre recrue Logan Brown va réintégrer l’alignement après avoir été laissé de côté samedi à Calgary.

« Je lui ai expliqué la situation, c’était plus le fait qu’on jouait deux parties en deux soirs, même s’il n’avait pas eu un excellent match la veille [au Minnesota], a indiqué Smith tel que rapporté par TSN 1200. Je voulais avoir un gars frais et dispos en [Jean-Christophe] Beaudin. Étant un jeune joueur, on pense toujours en fonction de ce qui est le mieux pour son développement et je trouvais que c’était le cas pour lui... Il doit recommencer à faire des jeux et lorsqu’il y a un revirement. Il doit se replier et être bon dans sa propre zone, ce qui est plus difficile à l’étranger alors que je n’ai pas l’option de lui donner un match up qui n’est pas contre un des meilleurs trios adverses. Ça va venir, c’est un processus pour lui comme tous nos autres jeunes joueurs. »

Smith a ajouté qu’il souhaite voir ses joueurs être « plus affamés » autour des filets adverses. « Récemment, on a obtenu autant de chances, ou plus, que l’adversaire, c’est juste que la rondelle ne rentrait pas. Il faut continuer à faire la même chose, mais en s’appliquant un peu plus, en lançant plus aussi », a-t-il noté.

Nilsson cherchera à rebondir après le match contre le Wild où il a concédé sept buts, contre le club qui l’a échangé aux Sénateurs au début de janvier la saison dernière.

« Je ne les considère plus comme un ancien club, c’est un match régulier. Comme gardien, tu ne peux aller sur la glace et tenter d’en faire plus. La rondelle demeure la même et mon travail est le même », a-t-il dit.

Les Canucks vont profiter de ce match pour rendre hommage à leur ancien attaquant Alexandre Burrows en inscrivant son nom sur leur « Ring of Honour ». Ça tombe bien vu que celui qui est maintenant entraîneur-adjoint avec le Rocket de Laval a terminé sa carrière avec les Sénateurs, disputant un total de 91 parties avec eux entre 2016 et 2018. Il avait auparavant passé 12 saisons à Vancouver.