Mark Borowiecki a invité les joueurs des Capital City Condors sur la glace du Centre Canadian Tire. Le dur au coeur tendre des Sénateurs était accompagné de ses coéquipiers et entraîneurs.

Borowiecki invite les Condors

Mark Borowiecki a un grand cœur, même ceux qui critiquent parfois son jeu doivent le reconnaître.

Le vétéran défenseur des Sénateurs l’a montré à nouveau lundi alors que comme premier geste en tant que nouveau capitaine honoraire des Capital City Condors, il a convié les joueurs et parents de ce club de hockey pour jeunes ayant des besoins spéciaux à sauter sur la glace du Centre Canadian Tire après l’entraînement quotidien des siens.

En prime, tous les joueurs et entraîneurs de l’équipe, à quelques exceptions près, sont demeurés sur la patinoire pour offrir une expérience unique à ces jeunes qui ont des vies passablement plus difficiles que ces hockeyeurs professionnels.

«Des journées comme ça n’ont rien à voir avec les victoires et les défaites, ou avec les buts et les passes, ou le peu de buts et de passes dans mon cas, a raconté Borowiecki en rentrant au vestiaire. Je me sens privilégié que Kyle et Julie aient demandé à Tara et moi de prendre la relève. Ça veut dire beaucoup pour nous, ils sont des gens que nous avons toujours aimés et respectés. Avoir une chance de former une relation avec ce groupe de jeunes, c’est pas mal spécial.»

Kyle et Julie, ce sont les Turris, qui avaient établi une relation spéciale avec les Condors, celle-ci demeurant en place même après l’échange qui a envoyé Turris à Nashville il y a bientôt un an. Le centre des Predators était présent l’été dernier pour un tournoi de golf-bénéfice pour cette organisation.

Borowiecki a donc de grands souliers à chausser. Mais lundi, il a surtout apprécié l’appui de ses coéquipiers.


« Avoir une chance de former une relation avec ce groupe de jeunes, c’est pas mal spécial. »
Mark Borowiecki

«Je ne peux pas en dire assez à leur sujet. Je commençais à être pas mal émotif sur la glace, je suis tellement fier d’eux. J’avais envoyé un texto la semaine dernière pour leur laisser savoir ce qui se passait, dire qu’il n’y avait aucune pression, vous pouvez venir dire bonjour si vous voulez. Ryan Dzingel avait manifesté de l’intérêt très vite, Mikkel (Boedker) et Magnus (Paajarvi) aussi. Mais finalement, tous les joueurs, tous les entraîneurs étaient là. Et ils n’étaient pas juste là, ils interagissaient avec les jeunes, c’était spécial à voir. Je pense que ça montre à quel point nous avons un groupe spécial ici», a-t-il souligné.

L’entraîneur-chef Guy Boucher était d’accord. «J’adore ces événements. C’est un moment à passer avec des gens qui sont moins privilégiés que nous. En même temps, c’est non seulement un moment pour redonner au suivant, mais aussi pour connecter. La vie, c’est ça, établir des connexions avec les gens... Quand tu fais des choses comme ça, c’est bon pour tout le monde. Bon pour eux, leurs familles, et pour nous. C’est un beau moment pour connecter, j’adore ces moments», a-t-il commenté.

L’attaquant Mark Stone abondait dans le même sens. «C’était fantastique, ils vont s’en rappeler pour un bout de temps. Kyle a beaucoup travaillé pour amener ça au niveau où c’est rendu, et maintenant, Boro a fait du bon travail pour organiser cette sortie. C’était bien que les gars restent et leur accrochent un sourire au visage», a-t-il dit.

Pendant la saison, Borowiecki a l’intention de participer aux pratiques de fin de semaine des Condors qui n’entreront pas en conflit avec celles de son club. Il n’a aussi pas l’intention de négliger l’autre organisation qu’il appuie, le groupe Soldier On pour vétérans de l’armée.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Pas de plainte de Borowiecki

Les Sénateurs ont reçu la visite du préfet de discipline George Parros et de son adjoint Patrick Burke lundi matin, qui leur ont présenté des vidéos de coups pouvant valoir des mesures disciplinaires.

Les joueurs avaient aussi l’occasion de poser des questions, et Mark Borowiecki n’a pas cédé à la tentation de demander à Parros pourquoi Brendan Gallagher n’a pas été suspendu pour l’avoir frappé à la tête lors du match de samedi contre Montréal.

« J’aurais peut-être aimé parler de ce coup, le point de contact était le bas de mon crâne. Je ne comprends pas, même si je respecte George, il a un travail difficile. Mais si c’est moi qui frappe Gallagher comme ça et qu’il ne se relève pas, je vais manquer des matches. Les gros gars comme moi qui sont forts et se relèvent d’un coup comme ça devraient être protégés aussi. Je n’en ai pas parlé parce que je ne voulais pas être considéré comme un braillard », a-t-il déclaré.

***

Nouvelle courbe pour Stone

L’attaquant Mark Stone a révélé lundi que ses deux buts comptés contre le Canadien samedi l’ont été avec un bâton qui comportait une nouvelle courbe, celle utilisée par le défenseur des Predators de Nashville Ryan Ellis.

« J’ai joué avec lui au Championnat mondial il y a deux ans, j’avais essayé son bâton et je l’ai aimé. Je n’ai pas changé de courbe depuis trois ans, mais là, je l’ai essayée lors de quelques pratiques et je l’ai utilisée pour un premier match. La courbe est plus importante au niveau du talon, mon ancienne était pas mal droite pour permettre de mieux manier la rondelle », a-t-il raconté, ayant l’intention de continuer à utiliser la même courbe contre les Bruins mardi soir.

***

Entre les lignes

Guy Boucher ne sait pas quel alignement il enverra dans la mêlée en raison des différents blessés à évaluer, mais il a confirmé au moins lundi que son gardien numéro un Craig Anderson sera devant le filet.

Son adversaire devrait être Tuukka Rask, même si le gardien numéro un des Bruins a vu Jaroslav Halak obtenir les départs lors des deux premiers matches du voyage des Bostonnais, à Edmonton et Calgary. Rask a une moyenne de 4,08 et une fiche de 2-2 en quatre départs, contre 1,74 et 2-0-2 pour Halak.

Guy Boucher pense que la grande amélioration de son club cette saison par rapport à l’an dernier est que « la transition quand on perd la rondelle et qu’on passe de l’attaque à la défensive est aussi bonne que celle où on va de la défensive à l’offensive, c’est une belle réussite de nos derniers matches », a-t-il souligné.