L’ancien des Leafs Tyler Ennis célèbre avec Mark Borowiecki et Artem Anisimov après avoir marqué en deuxième période.

Bon départ des anciens Leafs

Trois des quatre anciens des Maple Leafs de Toronto ont effectué leur début dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa mercredi soir au Centre Canadian Tire, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont fait sentir leur présence.

Les attaquants Connor Brown et Tyler Ennis ont tous deux secoué les cordages, le premier deux fois plutôt qu’une. Le défenseur Ron Hainsey a récolté une passe sur un but en avantage numérique de Max Véronneau et les hommes de D.J. Smith ont remporté un deuxième match en 24 heures contre leurs rivaux de la Bataille de l’Ontario, 4-3 devant 11 531 amateurs, majoritairement des partisans des visiteurs comme d’habitude.

Ce n’était qu’un match hors-concours, le deuxième du calendrier préparatoire qui en compte six, donc il ne faut pas partir en peur avec ces deux gains.

Avant de dominer la troisième période 18-7 au chapitre des lancers, les visiteurs n’avaient d’ailleurs pas l’air particulièrement inspirés de passer par la capitale nationale après leur séjour de six jours à Terre-Neuve. Les anciens Sénateurs acquis dans l’échange de Brown et Nikita Zaitsev, les défenseurs Cody Ceci et Ben Harpur, en ont profité pour se débarrasser de la nervosité associée à un tel retour, ce qui fait qu’ils n’auront pas à composer avec ça lorsque les deux clubs se retrouveront pour un « vrai » match, lors de la partie inaugurale du calendrier, le 2 octobre dans la Ville-Reine.

Brown, qui a fait 4-2 dans un filet désert avant que Nick Shore ne réduise l’écart avec 45 secondes à jouer, ne tenait rien pour acquis. « Il y a beaucoup de choses à améliorer dans notre jeu, à certains moments, ils nous ont dominés. On doit trouver le moyen, comme unité de cinq joueurs, de sortir la rondelle un peu mieux. Mais on a fait de bonnes choses, on leur a rendu la vie difficile, c’est positif », a-t-il souligné.

Brown obtient une audition sur ce qui pourrait être le premier trio de l’équipe, aux côtés de Brady Tkachuk et Colin White, et c’est certes un bon départ pour lui (moins pour White, qui a été moins-2 en jouant contre Auston Matthews). « Nous avons eu de bonnes présences, et des mauvais. On a fait de beaux jeux offensifs, et d’autres pas trop brillants. C’est pour ça, la pré-saison », a noté Brown.

Son patron D.J. Smith était d’accord avec son évaluation. « J’ai aimé le début de match de certains de nos joueurs, mais ensuite... Il faut dire qu’ils ont un très bon club. White a fait du bon travail dans le cercle des mises au jeu. Ce n’est pas facile contre la ligne de Matthews avec Morgan Rieilly à chaque présence. Ils ont été embouteillés par moments, mais c’est de la bonne pratique pour eux », a-t-il analysé.

Comme Anders Nilsson dans la victoire de 3-1 à Saint-Jean la veille, le partant des Sénateurs Craig Anderson a été très solide devant le filet des Sénateurs, n’allouant qu’un but à Matthews sur les 22 tirs auxquels il a fait face en 40 minutes de jeu.

Il n’a rien pu faire sur le tir précis de Matthews, et lorsque celui-ci a déjoué le jeune gardien Filip Gustavsson en troisième période, en frappant une rondelle au vol.

« Ils ont ouvert la machine à un moment donné, ils venaient en vague, mais nous avons eu une grosse performance de nos deux gardiens, Andy [Anderson] a été excellent lors des deux premières périodes et Gus [Gustavsson] a été fantastique en troisième. On a trouvé un moyen de gagner, et c’est une bonne leçon à apprendre en match hors-concours », a souligné le vétéran défenseur Mark Borowiecki, auteur de deux passes.

+

MATCH SPÉCIAL POUR CECI ET SABOURIN

Ce n’était qu’un match hors-concours, mais il demeurait assez spécial pour deux petits gars d’Orléans.

D’un côté, Cody Ceci revenait dans son patelin pour disputer un premier match de l’autre côté de la Bataille de l’Ontario depuis l’échange du 1er juillet dernier l’ayant envoyé à Toronto.

De l’autre, un simple joueur invité au camp des Sénateurs, Scott Sabourin, tentait de se faire remarquer de n’importe quelle façon possible.

Ça s’est assez bien passé pour Ceci, qui a joué 26:48 minutes aux côtés de Morgan Rieilly. Ils ont passé la majorité de ce temps en zone d’Ottawa, Ceci finissant avec un différentiel de plus-3.

« C’était certes très différent de patiner dans la direction opposée sur la glace, après six années ici. C’était bizarre au début, mais en fin de compte, c’est juste un autre match de hockey, a commenté Ceci après coup. En plus, il n’y avait pas beaucoup de gars sur la glace ce soir avec qui j’ai joué au cours des dernières années. Ce n’était pas si pire. Ça va être plus intense quand la saison va commencer pour de vrai [le 2 octobre]. »

À l’essai au camp, Sabourin a réussi à se faire remarquer dans ce match en bousculant Rielly au premier tiers, puis en lâchant les gants contre Ben Harpur et en ayant le meilleur sur le défenseur format géant. Sabourin a passé les six dernières saisons dans la Ligue américaine de hockey (Stockton l’an dernier).

« J’ai trouvé qu’il a été excellent, il a fait son travail. Il a eu une chance, il a frappé tout ce qui bougeait et il était bon en échec-avant. Le gars [Harpur] l’a jumpé, mais il s’est bien défendu. Pour un gars qui tente de décrocher un contrat de la LNH, il faut lui donner du crédit, il s’est fait remarquer », a noté D.J. Smith à son sujet.

››› Le sommaire du match