Derick Brassard a marqué le but égalisateur sur une passe de Marian Gaborik.

Bon début pour Gaborik

Les Sénateurs d’Ottawa ne veulent apparemment pas améliorer leurs chances pour la loterie du prochain repêchage.

Dans un match entre les équipes occupant les 29e et 30e rangs au classement général, ils ont solutionné leur bête noire des dernières années en revenant de l’arrière in extremis pour l’emporter 3-2 en prolongation contre les Sabres de Buffalo jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Mike Hoffman a procuré la victoire aux siens en marquant à 1:13 de la prolongation, complétant la stratégie d’Erik Karlsson et Matt Duchene, sa troisième passe du match.

Derick Brassard avait créé l’égalité avec 30,9 secondes à écouler au temps réglementaire, repéré seul au bas du cercle des mises au jeu par Marian Gaborik, qui avait aussi compté le premier but des siens à sa première sortie dans son nouvel uniforme après l’échange qui l’a amené de Los Angeles avec Nick Shore en retour de Dion Phaneuf et Nate Thompson.

Bons derniers dans l’Est, les Sabres (17-30-11, 45 points) ont ainsi été refoulés à quatre points des Sénateurs (20-27-9), qui mettaient fin à une série de deux revers de suite.

«Je me sentais bien dès le départ, j’avais appris les règles de base du système et j’ai développé rapidement de la chimie avec Duchene et “Hoff” (Hoffman). On s’est battu jusqu’à la fin et nous avons été la meilleure équipe, leur gardien les a gardés dans le match, mais on a réussi à égaler à la fin et “Hoff” a marqué avec un bon tir sur réception sur la passe de “Karl”. C’est bon d’arriver avec un nouveau club sur une note gagnante. Sur le but égalisateur, j’ai repéré “Brass” du côté de la porte arrière et il a compté avec un bon tir», a commenté Gaborik, qui a fait dévier un tir de la pointe de Karlsson pour faire 1-1 en début de troisième période.

Le gardien auquel il faisait référence était l’ancien Sénateur Robin Lehner, qui n’a toujours pas perdu en temps réglementaire contre les Sénateurs (5-0-3), contre qui il avait un taux d’efficacité de ,955 avant la rencontre. Il a été encore très solide face aux 36 tirs des locaux. Les Sabres, beaucoup grâce à lui, ont un dossier de 4-0-2 à leurs six dernières visites à Ottawa, en plus d’avoir remporté les cinq matches précédents contre eux.

Le seul but des 40 premières minutes de jeu avait été l’œuvre de Scott Wilson, qui a sauté sur une rondelle que Mark Borowiecki avait lancée dans les patins de Thomas Chabot pour ensuite surprendre le gardien Craig Anderson du côté du bloqueur. Un but d’Evan Rodrigues grâce à un tir précis avec 4:29 minutes à faire au troisième tiers avait relancé les visiteurs en avant.

«C’était bien de voir Marian compter contre quelqu’un d’autre que moi. On n’a pas abandonné, il aurait été facile de dévier de notre structure et notre plan de match quand on n’a pas compté lors des deux premières périodes, a noté Anderson, qui a fait face à 25 tirs. On a lutté jusqu’à la fin, ça montre notre caractère. C’était aussi bien de voir Robin (Lehner) me laisser gagner contre lui, je pense bien que c’est la première fois en huit matches contre lui, sauf erreur.»

Pendant ce temps à Pittsburgh, Phaneuf a aussi compté un but dans un revers de 3-1 des Kings.

Les Sénateurs vont maintenant recevoir les Rangers de New York samedi après-midi (14 h) au CCT.

>> Sommaire du match

Entre les lignes
Les Sénateurs ont conclu un autre échange jeudi, mineur cette fois, alors qu’ils ont refilé l’attaquant Chris DiDomenico, qui avait été cédé aux Senators de Belleville plus tôt dans la journée une fois passé au ballottage, aux Blackhawks de Chicago en retour du défenseur Ville Pokka. Ancien choix de deuxième ronde des Islanders, le Finlandais de 23 ans avait récolté 4 buts et 18 passes en 46 parties avec le club-école des Hawks basé à Rockford, où il était surnommé «Pokka-mon».

Hoffman a rempli sa prophétie

Mike Hoffman a beau avoir compté le but gagnant, il préférait parler de son nouveau compagnon de trio, Marian Gaborik, après le gain de 3-2 des Sénateurs jeudi soir.

« J’ai trouvé qu’il a été très bon, c’est évident qu’il est un bon joueur. Il peut contribuer et il l’a montré dès le départ, j’ai trouvé qu’on a généré de bonnes chances dès la première période et ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne secoue les cordages. Il a compté et préparé les deux buts qui nous ont amenés en prolongation et obtenir cette victoire. C’est un gros premier match pour lui », a-t-il indiqué.

Concernant son but gagnant, il était surtout heureux qu’il lui permette de réaliser une prophétie. « Robin (Lehner) est un de mes meilleurs amis dans le hockey et je lui ai dit quand je l’ai vu ce matin que je compterais contre lui. J’ai été assez chanceux que ce soit le but gagnant en prolongation. Il a joué un excellent match, il n’aurait pas pu en faire beaucoup plus », a-t-il ajouté.

Boucher heureux

L’entraîneur-chef Guy Boucher était évidemment heureux de la contribution de son nouveau joueur. « Tout le monde sait ce qu’il a fait dans la LNH quand il joue avec de bons joueurs. Duchene et Hoffman ont fait du bon travail avec lui. À la fin, il a fait un jeu très intelligent (sur le but égalisateur de Derick Brassard). Peu de joueurs auraient pu réagir aussi calmement, il y a beaucoup d’expérience et on en a profité ce soir, on va en profiter encore lors des matches à venir », a commenté Boucher.

L’autre nouveau-venu, Nick Shore, a été moins visible en 8:45 de jeu sur le quatrième trio, obtenant deux mises en échec et remportant trois de ses huit mises au jeu.