Jacob Bernard-Docker

Bernard-Docker et Pinto de retour dans le Dakota du Nord

Jacob Bernard-Docker a fait la fierté des Sénateurs en aidant le Canada à remporter la médaille d’or du Championnat mondial junior qui a pris fin dimanche à Ostrava, en République tchèque.

Le tournoi où le choix de fin de première ronde de 2018 a récolté un but en sept parties l’aurait cependant laissé pas mal vidé, lui qui est rentré en Amérique du Nord affaibli par un virus. Dans un texto lui demandant une entrevue à son retour à Grand Forks, dans le Dakota du Nord, où il joue pour l’université locale, il a respectueusement demandé d’attendre une journée ou deux parce qu’il ne se sentait pas bien.

Ses Fighting Sioux espèrent qu’il sera rétabli à temps pour leur prochain match, vendredi soir contre l’Université d’Omaha. L’équipe classée numéro un dans la NCAA comptera alors assurément sur les services du centre Shane Pinto, qui s’est hâté de rentrer au bercail après l’élimination de l’équipe des États-Unis en quart de finale aux mains de la Finlande jeudi dernier.

Le centre qui a été le choix de deuxième ronde des Sénateurs au dernier repêchage a fait un voyage de retour assez rocambolesque, prenant un autobus avec l’équipe à 4 h du matin (heure de République tchèque) le lendemain de l’élimination pour se rendre à Vienne, après quoi il a pris des vols avec des escales à Amsterdam, Minneapolis et Grand Forks, arrivant vers les 23 h 30, heure locale (1 h 30 du matin, heure de l’Est). Il se sentait assez bien pour jouer le lendemain, samedi dernier, comptant dans un filet désert lors d’un gain de 5-2 contre Alabama Huntsville. « Ce furent 24 h assez trépidantes, a dit Pinto après coup au Grand Forks Herald. Je savais que j’allais jouer, peu importe ce qui pouvait arriver, à moins qu’il y ait un risque de blessure. Je savais que je pouvais jouer. Je n’étais pas à mon meilleur, mais c’était en raison du décalage horaire. C’est bon, au moins nous avons gagné. »

Auteur de quatre buts et sept points en cinq matches comme centre numéro un de son club, Pinto a dit au sujet de son tournoi que ça s’est avéré « une bonne expérience dans l’ensemble, même si ça ne s’est pas terminé comme on le souhaitait, avec une défaite de 1-0 ».

+

Congé à Détroit

Pour la deuxième fois en deux mois, les Sénateurs ont profité d’une journée de congé à Détroit mercredi, Ville de l’Automobile qui n’est pas nécessairement une destination de choix en janvier, mais qui a l’avantage d’être voisine de la ville d’origine de l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Jean-Gabriel Pageau estimait que les joueurs pourraient profiter de la journée pour faire des activités ensemble et se regrouper au lendemain du revers de 6-1 à Washington.

« Ça va nous faire du bien de passer du temps ensemble un peu. Dans le temps des Fêtes, tout le monde est chacun de son côté. Un petit voyage en équipe, ça rassemble tout le temps les gars », a-t-il souligné.

Après leur dernier jour de congé à Détroit au milieu novembre, Ottawa avait remporté un gain de 4-3 contre les Red Wings.

Duclair bloque

Revenant au jeu après avoir raté un match en raison d’un pied endolori, Anthony Duclair a bloqué un autre tir violent en troisième période du match contre les Capitals, celui du défenseur étoile John Carlson.

Le meilleur compteur des Sénateurs est rentré péniblement au banc, en douleur, mais il a été en mesure de terminer le match. On l’a vu passer dans le vestiaire avec des sacs de glace à deux endroits sur une jambe.

« Il a bloqué un autre gros lancer. Nos joueurs n’ont pas abandonné en troisième période [malgré le pointage de 6-1], ils ont continué à se dépêcher de rentrer au banc et à bloquer des lancers », a noté D.J. Smith mardi soir après la rencontre.

Entre les lignes

L’autre espoir des Sénateurs au Championnat mondial junior, le défenseur Lassi Thomson sélectionné en première ronde l’été dernier, a récolté trois passes en sept parties où il a passé en moyenne 18 minutes par match sur la glace, un sommet au sein de l’équipe finlandaise...

Shane Pinto a gagné plus de 70 % de ses mises au jeu au tournoi tenu en République tchèque...

Blessé en novembre, le gardien Kevin Mandolese en revenu en force avec les Screaming Eagles du Cap-Breton en décembre, étant nommé le gardien par excellence du mois dans la LHJMQ avec sa fiche de 5-0-0. Le choix de sixième ronde en 2018 cherche à convaincre les Sénateurs de lui offrir un premier contrat professionnel cette saison.