Jean-Christophe Beaudin

Beaudin rappelé... et retranché

DALLAS - Même si Artem Anisimov s’est déclaré apte à revenir au jeu lundi matin, les Sénateurs avaient annoncé un rappel surprenant considérant qu’ils avaient deux joueurs de trop, invitant le centre québécois Jean-Christophe Beaudin à s’amener au Texas alors que Jordan Szwarz avait fait le chemin inverse vers Belleville la veille.

Ce dernier, qui n’avait joué que deux de ses cinq premiers matches des petits Senators en saison régulière, ne se plaignait pas de son sort, lui qui occupait une simple chaise dans un coin du petit vestiaire des visiteurs en matinée, tout comme Nick Paul. «C’est certain que j’ai été un peu surpris d’avoir l’appel, on me l’a dit samedi après notre match (à Belleville), mais je sais que j’ai bien fait au camp d’entraînement. Je suis content d’être ici et je veux profiter de ma chance... Que ce soit une chaise ou un banc régulier, ça ne me dérange vraiment pas», a-t-il raconté après l’entraînement optionnel de lundi matin.

«Je vais me préparer comme si j’allais jouer et on verra ce qui va se passer. Si je joue, je vais faire ce que j’ai à faire. Sinon, tant mieux, j’espère que le club va gagner», a ajouté le centre obtenu de l’Avalanche l’hiver dernier contre Max McCormick.

Même si sa participation au match était incertaine, ses parents Bruno et Annie ainsi que son frère Nicolas et sa soeur Alexina sont venus de Montréal quand même. «Ils ne voulait pas prendre de chance de rater mon premier match. C’est eux qui ont décidé, je ne les ai pas forcés... Je suis content qu’ils soient ici», a-t-il indiqué.

«J’ai aimé son camp, il peut remplir un rôle de quatrième ligne, il patine, il peut écouler les punitions et il joue à un bon rythme», a dit D.J. Smith avant de le rayer de son alignement.