Face aux Islanders jeudi, Marc Crawford dirigera son premier match derrière le banc des Sénateurs au Centre Canadian Tire.

Beaucoup à apprendre des Islanders

Depuis qu’il a pris la succession par intérim de Guy Boucher vendredi dernier, Marc Crawford a mis l’accent sur une chose spécifique chez les Sénateurs d’Ottawa : l’importance de gagner les batailles à un contre un.

Dans cette optique, celui-ci pense qu’affronter les Islanders de New York, dans une série aller-retour cette semaine, peut s’avérer une bonne source d’apprentissages pour sa jeune formation.

« Ils ont vraiment une bonne équipe, a-t-il souligné après le revers de 5-4 en prolongation des siens mardi soir au Nassau Coliseum. Ils ne sont pas au sommet du classement par accident. Ils jouent de la bonne façon. La façon dont ils appuient la rondelle nous a donné une bonne leçon. J’ai trouvé que notre club, après une bonne période et une deuxième chancelante, a vraiment mieux appuyé la rondelle en troisième période. Nous avons été bons pour attaquer en groupe de cinq, utiliser les cinq gars sur la glace. Nous avons été récompensés en fonçant au filet avec ardeur... Ça a été une de nos meilleures troisièmes périodes de la saison. C’est bien de l’avoir fait contre un bon club, ça leur montre qu’ils peuvent le faire contre n’importe qui s’ils s’appliquent comme il faut. »

Ce désir de foncer au filet a été particulièrement bien illustré sur les buts de Zack Smith, qui a fait dévier un tir de la pointe de Christian Wolanin, et de Jean-Gabriel Pageau, sur le retour du tir de Brady Tkachuk qui est ensuite entré en collision avec le gardien Robin Lehner lorsque poussé par Brock Nelson, des Islanders.

« La façon dont on a joué en troisième, on s’est donné une chance de gagner, a souligné Pageau. La deuxième période (dominée 26-8 aux tirs par les locaux) n’avait pas été notre meilleure et on le savait. On ne gagnait pas nos batailles à un contre un, on commettait des revirements à des endroits dangereux. Le meilleur plan était de garder les choses simples et c’est ce qu’on a fait. »

Ce dernier aimait l’idée d’affronter les Insulaires à nouveau dès jeudi soir, cette fois au Centre Canadian Tire alors que cette série aller-retour va être complétée.

« Ils ont un très bon club, ils jouent très bien cette saison. Ils sont solides en zone offensive comme en zone défensive, nous allons devoir jouer un gros match devant nos amateurs. On devra regarder certains détails qu’on peut faire mieux, mais il y a des points positifs sur lesquels on peut bâtir », estime le centre gatinois.

Il s’agira du premier match local depuis le changement d’entraîneur, mais les partisans de l’équipe – ceux qui demeurent fidèles au club en ces temps difficiles – ne verront probablement pas une grande différence dans la façon de jouer sous Crawford, par rapport au système de jeu préconisé par Boucher.

« Le système de jeu n’a pas vraiment changé, il est tard dans la saison pour faire ça, avec [15] matches à jouer seulement, a indiqué l’attaquant Zack Smith récemment. La seule chose est qu’on a un peu plus de marge de manœuvre pour faire des jeux quand nous avons la rondelle [en attaque]. »

Après la difficile deuxième période de son club, Crawford a suivi une suggestion de son nouvel adjoint Chris Kelly et il a modifié ses trios pour séparer Colin White et Brady Tkachuk, qui sont pas mal moins efficaces depuis le départ de Mark Stone pour Las Vegas. Tkachuk a mieux paru aux côtés de Pageau et de Magnus Paajarvi, alors que White était sur la glace avec Smith et Bobby Ryan pour le troisième but des Sénateurs.

« J’ai trouvé que la réponse de nos joueurs a été bonne avec ces changements », a ajouté Crawford.