L’espoir des Sénateurs Drake Batherson pourrait difficilement demander mieux. Il connaît beaucoup de succès avec une équipe qui aspire aux grands honneurs dans la LHJMQ.

Batherson joue toujours, lui...

Tout n’est pas perdu pour les Sénateurs d’Ottawa ce printemps.

Leur saison et celle de leur club-école de Belleville sont peut-être terminées, mais il y a au moins deux de leurs meilleurs espoirs qui sont toujours actifs, et qui pourraient s’affronter au prochain tournoi de la coupe Memorial le mois prochain à Regina.

Drake Batherson dirige l’attaque de l’Armada de Blainville-Boisbriand, occupant le premier rang des compteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en séries jusqu’à maintenant, tandis que Logan Brown fait de même avec les Rangers de Kitchener, étant le premier marqueur des séries de la Ligue de hockey de l’Ontario.

« Ce serait pas mal cool de le retrouver à la coupe Memorial, ce serait la cerise sur le sundae pour moi. Il (Brown) est devenu un bon ami, on a passé beaucoup de temps ensemble l’été dernier au camp de développement », confiait Batherson au Droit jeudi, à la veille du début de la série demi-finale des siens contre les Islanders de Charlottetown.

Le choix de quatrième ronde des Sénateurs l’été dernier vit une campagne 2017-2018 enivrante alors qu’il a littéralement explosé au début de la saison avec les Screaming Eagles du Cap-Breton. Il s’est ensuite taillé un poste avec l’équipe nationale junior du Canada, et ses sept buts en sept parties avec cette formation ont grandement aidé dans la conquête de la médaille d’or du Championnat mondial junior disputé à Buffalo.

C’est pendant ce tournoi qu’il a appris qu’il était échangé à l’Armada, qui fourbissait ses armes pour tenter de mettre la main sur une première coupe du Président.

« C’était un peu bizarre d’être échangé au milieu du Championnat mondial junior, mais Joel Bouchard, qui est l’entraîneur et le DG de l’Armada, était avec Équipe Canada dans l’équipe de gestion et il m’a juste dit de me concentrer sur le tournoi et le moment présent, le reste tomberait en place plus tard. La transition a effectivement été facile, je suis arrivé au sein d’une excellente équipe et je me suis bien adapté en dehors de la glace également », raconte celui qui a récolté 6 buts et 18 points en 9 matches de séries, après avoir totalisé 29 buts et 77 points en 51 parties en saison régulière.

Après avoir balayé Val-d’Or au premier tour et avoir éliminé Moncton en cinq parties au deuxième, Batherson aime l’idée d’affronter à nouveau un club des Maritimes, lui qui a grandi à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, même s’il est natif de Fort Wayne, en Indiana, où son père Norm jouait dans la Ligue internationale. « Ça me permet de voir de la famille et parler en anglais un peu plus », blague l’ailier droit d’un trio infernal complété par l’ex-Olympique Alexandre Alain et le champion compteur de la saison régulière Alex Barré-Boulet. À eux trois, ils totalisent 48 points lors des deux premières rondes.

L’avenir
Mis sous contrat par les Sénateurs après avoir connu un excellent camp d’entraînement, Batherson se concentre à nouveau sur le moment présent, même s’il sait qu’après leur saison difficile, il y aura des postes ouverts pour les jeunes joueurs dans la capitale la saison prochaine. « Avec les réseaux sociaux comme Twitter, tu suis un peu ce qui se passe avec ton club de la LNH. Je parle régulièrement au directeur du développement des joueurs (Shean Donovan) et au responsable du conditionnement physique (Chris Schwartz), qui me donnent quelques bons conseils. Mais pour ce qui est de l’an prochain, c’est encore bien loin. Je vais aller au camp de développement cet été, puis au camp des recrues, et on verra ensuite », dit le jeune homme qui aura 20 ans la semaine prochaine.

....TOUT COMME LOGAN BROWN

Le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2016 Logan Brown n’a pas été épargné par les blessures au cours des deux dernières saisons. 

Ce printemps, il est enfin en pleine santé et il en donne pour leur argent aux Rangers de Kitchener, qui l’ont obtenu en janvier des Spitfires de Windsor, avec qui il a remporté la coupe Memorial l’an passé. Après deux rondes des séries, le fils de Jeff Brown est le premier compteur de la LHOntario avec ses 21 points, dont 3 buts, en 12 matches.

Logan Brown

« Quand nous avons fait son acquisition, il était blessé. Puis quand il est revenu, il s’est blessé à nouveau. Ça lui a donc pris un certain temps pour trouver une bonne chimie avec ses nouveaux coéquipiers. Cette chimie, elle est bien présente maintenant, il nous montre toute l’étendue de son talent et de ses habiletés. Il peut jouer avec n’importe qui dans notre équipe et on peut donc s’ajuster à nos adversaires plus facilement », a déclaré son entraîneur Jay McKee, l’ancien défenseur des Sabres de Buffalo, lors d’une conférence téléphonique précédant la finale de l’Ouest qui opposera son club aux Greyhounds de Sault Ste-Marie à compter de vendredi soir.

Équipe numéro un dans la Ligue canadienne de hockey pour la majorité de la saison, ces derniers sont les grands favoris pour sortir du circuit ontarien cette saison, après une récolte de 116 points en saison régulière. Ils ont balayé les quatre matches contre Kitchener cette saison, mais trois revers étaient par la marge d’un but, avant l’acquisition de Brown. « Ils ont une excellente équipe et nous aussi. Nous avons confiance en nous présentement. Ça va être une série amusante », a dit Brown au Kitchener Record.