Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Connor Brown a été approché par Roberto Luongo à propos du Championnat mondial à Riga.
Connor Brown a été approché par Roberto Luongo à propos du Championnat mondial à Riga.

Batherson et Brown aimeraient aller à Riga

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Équipe Canada au Championnat mondial à Riga pourrait avoir une forte présence provenant d’Ottawa.

Alors que le défenseur des Sénateurs Thomas Chabot n’a presque pas le choix d’accepter l’invitation à aller en Lettonie du DG de la formation nationale, Roberto Luongo, afin d’améliorer ses chances d’être considéré pour l’équipe olympique l’an prochain, ses coéquipiers Drake Batherson et Connor Brown ont également été déjà approchés par l’ancien gardien vedette, tandis que Nick Paul serait également sur son radar.

«C’est quelque chose que je dois considérer, c’est certain, mais présentement, je me concentre sur les cinq derniers matches ici. On va voir ce qui va arriver après la saison à ce sujet, a indiqué Batherson après l’entraînement matinal de lundi avant d’affronter les Jets. Comme Canadien, tu regardes ces tournois auxquels Équipe Canada participe, que ce soit le Championnat mondial junior ou les Olympiques, et c’est ton rêve en grandissant au Canada d’endosser ce chandail chaque fois que c’est possible. C’est évidemment un énorme honneur et si ça fonctionne, tant mieux.»

Accepter l’invitation de Hockey Canada est un peu plus compliqué par sa situation contractuelle, cependant, alors que l’attaquant de 23 ans originaire de la Nouvelle-Écosse écoule la dernière année de son contrat d’entrée dans la LNH. Il sera joueur autonome avec restriction à compter du 1er juillet.

La formation nationale offre cependant toujours une assurance pour protéger les joueurs, une enveloppe étant disponible pour l’ensemble des hockeyeurs retenus. Un Thomas Chabot, avec son nouveau contrat lui rapportant 8 M $ par saison, en grugerait une bonne partie maintenant.

Thomas Chabot

«Je ne sais pas comment ça fonctionne pour être bien honnête, je n’ai jamais vécu un été où je dois négocier un contrat. Je vais devoir m’informer auprès de gens qui sont déjà passés par là et voir quels conseils ils me donneraient, ainsi qu’évidemment mes agents qui vont me diriger dans la bonne direction. Il y a des joueurs dans notre vestiaire et d’anciens joueurs qui sont passés par là, je vais leur parler avant de prendre une décision finale, c’est certain», a-t-il mentionné à ce sujet, lui qui a endossé l’unifolié la dernière fois quand le Canada a remporté l’or au Championnat mondial junior de 2018.

Batherson, meilleur buteur de son club avec ses 17 filets et deuxième meilleur pointeur avec ses 32 points (avant d’affronter les Jets), représente une belle aubaine à un salaire de 700 000 $ cette saison. Il sera intéressant de voir quel genre de deuxième contrat il obtiendra, dans l’ombre des négociations que les Sénateurs devront aussi mener avec Brady Tkachuk.

Brown n’a pas besoin de composer avec de telles considérations contractuelles, lui qui a paraphé un contrat de trois ans en octobre dernier, à un salaire annuel moyen de 3,6 M $.

«J’ai été en contact avec eux et c’est certes quelque chose que je pourrais considérer. Je serai excité d’y prendre part, mais rien n’a été finalisé encore. Ce serait une chance de jouer du hockey significatif, donc j’aimerais ça, c’est toujours le hockey le plus amusant», a commenté Brown.

Pour ce qui est des quelques Américains des Sénateurs, Josh Norris a déjà laissé entendre qu’il a été approché et est intéressé. Il reste à voir pour Brady Tkachuk et Colin White, le premier devant aussi négocier un contrat. Il y a plusieurs Russes qui pourraient vouloir prolonger leur saison près de leur pays, les Artem Zub, Nikita Zaitsev et Evgenii Dadonov, possiblement même Artem Anisimov. Et le jeune défenseur Erik Brännström pourrait aussi recevoir un appel d’Équipe Suède, qui pourrait avoir un intérêt pour les gardiens Anton Forsberg et/ou Filip Gustavsson, aussi.

Joueur autonome sans restriction, l’attaquant américain Ryan Dzingel doute qu’il puisse répondre à un tel appel de façon positive, lui. «Je n’y ai pas vraiment pensé et ça n’a pas vraiment fonctionné pour j’y aille les dernières fois où j’étais agent libre. Je suis certain qu’on va en parler un peu plus tard», a-t-il dit à ce sujet lundi.

Alors que la saison des Sénateurs va prendre fin le 12 mai, le tournoi de Riga va débuter dès le 21 mai, le Canada affrontant le pays-hôte dirigé par Bob Hartley dès le départ.

Entre les lignes

Après avoir raté le match de samedi à Montréal parce qu’il ne se sentait pas bien vendredi, l’attaquant recrue Alex Formenton a pu réintégrer l’alignement lundi soir contre les Jets, remplaçant Michael Amadio...

Le gardien Anton Forsberg, dont le fils était fiévreux vendredi, n’était pas prêt à un retour, pour sa part. Il devrait s’entraîner mardi et une décision sera prise ensuite, a indiqué D.J. Smith. «S’il est prêt à jouer, on aimerait lui donner un autre match», a-t-il dit...

Smith a été impressionné de voir Josh Norris lâcher les gants samedi à Montréal contre Alexander Romanov. «Romanov a joué de façon robuste contre nous toute l’année et il l’avait frappé durement. Ça va arriver parfois. C’était bien pour lui de se défendre lui-même, ça laisse savoir au reste de la ligue qu’il ne sera pas une cible facile. Je ne m’attendais pas à ça de lui, mais il a des liens avec Terre-Neuve et tout le monde que je connais qui vient de l’est du pays est tough», estime-t-il. C’était le deuxième combat de Norris chez les pros, il avait aussi lâché les gants dans la Ligue américaine à la fin de la saison dernière.