Cory Conacher se fait mettre en échec par Dustin Byfuglien hier soir lors du gain de 4-3 des Sénateurs, jeudi soir au Centre Canadian Tire à Ottawa.

Banale mais significative victoire

Grosse victoire pour les Sénateurs d'Ottawa, jeudi soir, au Centre Canadian Tire.
À première vue, par un jeudi soir de janvier, ils ont simplement battu les Jets de Winnipeg 4-3. Les Jets occupent le 14e rang au classement de l'Association Ouest. Donc, rien de particulièrement excitant.
Il s'agit cependant d'une troisième victoire consécutive pour les joueurs de Paul MacLean. Ils avaient connu une seule séquence de trois victoires dans la première moitié de la saison régulière. Il y a donc un peu de progrès.
À la suite de cette victoire, ils présentent une fiche de 11-10-4 à la maison. Leur fiche à domicile est donc supérieure à ,500 pour la première fois depuis le 19 octobre.
Du progrès, qu'on vous disait.
«Nous avons progressé, note MacLean. Entre chaque présence sur la glace, entre chaque période, entre chaque match, nous sommes plus constants. Il ne faudrait cependant pas croire que nous avons atteint le niveau des équipes d'élite. Nous pouvons encore nous améliorer à plusieurs points de vue.»
Zack Smith et Clarke MacArthur ont marqué les deux buts qui ont fait la différence en troisième période. Les buts qui ont permis aux Sénateurs de battre un des gardiens les plus hot de toute la Ligue nationale de hockey.
Al Montoya n'avait pas subi une seule défaite en décembre. Il avait surtout alloué seulement deux buts à ses trois dernières rencontres.
«Nous avons réussi à marquer trois buts ou plus dans chacune de nos trois victoires. C'est très bien. J'aimerais quand même qu'on se préoccupe davantage des chances de marquer que les autres équipes obtiennent à nos dépens», enchaîne MacLean.
Durant sa conférence de presse d'après-match, l'entraîneur des Sénateurs a surtout vanté les mérites de Mika Zibanejad et de ses ailiers.
Après avoir consacré la première moitié de la saison à chercher un deuxième trio offensif digne de ce nom, il a enfin trouvé.
Avec le kid au centre, Cory Conacher et Milan Michalek ont l'air transformés. Les deux avaient figuré parmi les principaux artisans de la victoire du 30 décembre contre les Capitals de Washington. Ils ont repris exactement là où ils avaient laissé.
Au premier tiers, ils ont été à l'origine des deux premiers buts de leur équipe.
Zibanejad a donné le ton à la soirée en inscrivant son deuxième but en autant de rencontres. Ce n'est pas mal, pour celui qui n'en avait pas marqué un seul à ses 12 rencontres précédentes.
Le jeune attaquant de 20 ans n'avait pas dit son dernier mot. Moins de six minutes plus tard, il a préparé le but de son ailier Michalek. En poussant la rondelle derrière Al Montoya, le Tchèque a mis un terme à une disette de sept rencontres.
Au premier entracte, Conacher revendiquait deux mentions d'aide. Mine de rien, le petit ailier qui a passé l'automne à se chercher a inscrit six points à ses cinq dernières parties.
«La complicité entre nous trois est évidente. Ça se voit sur la patinoire, ça se sent sur le banc et dans le vestiaire», croit Zibanejad.
Dustin Byfuglien, Evander Kane et Olli Jokinen ont été les marqueurs des Jets.