Craig Anderson, réalise un arrêt face à Jason Spezza au cous de la deuxième période du match disputé samedi.
Craig Anderson, réalise un arrêt face à Jason Spezza au cous de la deuxième période du match disputé samedi.

Autre bonne sortie d’Anderson

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
En tant que gardien numéro un des Sénateurs au cours de la dernière décennie, Craig Anderson était habitué à jouer le premier match d’un programme double en 24 heures plutôt que le second.

En cette saison où il est en voie de passer le flambeau à Anders Nilsson et Marcus Högberg, les rôles sont inversés alors qu’au lendemain du revers de 5-3 contre Washington vendredi où ce dernier était d’office, le vétéran de 38 ans a été lancé dans la mêlée samedi à Toronto.

Anderson, qui avait remporté son départ précédent mardi dernier à Buffalo, a donné une chance de l’emporter à son club, avant de céder sur le 34e lancer des Maple Leafs, celui de Mitch Marner lors d’un jeu de puissance en prolongation.

«Je ne sais pas pourquoi mais dès le début de cette saison, les deuxièmes matches d’un back to back ont été probablement notre meilleure partie des deux. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais D.J. [Smith, l’entraîneur-chef] nous prépare bien pour le deuxième soir et nous sommes prêts à offrir un effort solide», a dit Anderson après coup dans une entrevue mise en ligne par TSN 1200.

Déjoué seulement par l’ancien Sénateur Jason Spezza en temps réglementaire, Anderson se réjouissait d’avoir au moins empêché Auston Matthews de le déjouer. «Je pense qu’il était huit en huit contre moi, je vais pouvoir cocher cette boîte maintenant», a-t-il blagué.

Le seul but des Sénateurs a été l’œuvre du défenseur Mark Borowiecki, son septième de la saison – son deuxième cette semaine. «J’ai dit à quelques joueurs robustes qui sont devenus des amis au fil des années que c’est plus amusant de compter des buts que de se battre. C’est plus gratifiant aussi. C’est bon, j’essaie juste de contribuer du mieux que je peux en lançant des rondelles au filet», a-t-il indiqué, notant que les siens ont réussi à jouer un match serré contre les gros canons offensifs des Leafs pour ainsi obtenir un autre point de classement.

«Éventuellement, nous allons être capables de finir de tels matches pour l’emporter», a pour sa part noté D.J. Smith.

+

WILLIE O'REE EN VILLE

Les Sénateurs tiennent des activités dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs ces jours-ci, incluant une exposition itinérante présentée au pavillon Aberdeen du parc Lansdowne jusqu’à mardi (9 h à 21 h lundi, 9 h à 13 h mardi) qui comprend un musée mobile de la LNH avec une présentation de chaque joueur noir de l’histoire du circuit. 

Le premier d’entre eux, Willie O’Ree, sera d’ailleurs présent à cet endroit lundi pour rencontrer les médias locaux, après quoi il sera le capitaine honoraire d’une équipe (Anthony Duclair sera l’autre) lors d’un match commémoratif présenté à 19 h au Centre Canadian Tire. 

Le musée sera au CCT mardi soir et O’Ree effectuera la mise au jeu protocolaire avant la visite des Ducks d’Anaheim.