«Avec tous les camps auxquels j’ai pris part, et en jouant à Belleville en fin de saison dernière, j’ai appris beaucoup et je me sens plus à l’aise maintenant», a dit Alex Formenton après le match, lui qui a aussi distribué cinq mises en échec.

Au moins il y avait Formenton

Si ce n’était déjà fait, Alex Formenton a pris une sérieuse option sur un poste avec les Sénateurs d’Ottawa pour amorcer la saison vendredi soir.

Le rapide patineur de 19 ans s’est encore illustré dans la défaite de 5-2 des siens contre l’équipe B des Blackhawks de Chicago dans un Centre Canadian Tire où il y avait bien peu de monde en raison des intempéries dans la capitale nationale en début de soirée.

La foule annoncée de 7891 amateurs a au moins eu le plaisir de voir Formenton capter une passe de Jack Skille avec sa main pour ensuite se faire une passe à lui-même et passer entre deux défenseurs pour s’échapper, avec de déjouer le gardien partant des visiteurs Collin Delia entre les jambières en début de match.

« Il a été bon tout le long du match. Il y en a (d’autres joueurs) qui ont dépéri et d’autres qui sont restés bons. Lui, il a été bon du début jusqu’à la fin. L’année dernière, il démontrait qu’il avait beaucoup de vitesse et qu’il travaillait très fort, mais là, il montre qu’il a ça en plus d’avoir des mains et une bonne vision. Il a fait des jeux. En ce moment, il va très bien », a commenté l’entraîneur-chef Guy Boucher au sujet de son jeune attaquant.

« Skille a fait un bon jeu avec son lobe et j’ai juste patiné pour rejoindre la rondelle et j’ai réussi à marquer ensuite. À ce temps-ci du camp de l’an passé, je me sentais pas mal nerveux alors que je venais d’être repêché. Mais avec tous les camps auxquels j’ai pris part, et en jouant à Belleville en fin de saison dernière, j’ai appris beaucoup et je me sens plus à l’aise maintenant », a dit Formenton après le match, lui qui a aussi distribué cinq mises en échec.

L’autre joueur dominant au début de la soirée pour Ottawa a été le centre Matt Duchene, qui a réussi le deuxième but des siens en avantage numérique en plus d’être dominant à presque chacune de ses présences sur la glace. L’adversaire comptait cependant majoritairement des joueurs de son club-école des IceHogs de Rockford, les Jonathan Toews, Patrick Kane, Duncan Keith et Corey Crawford étant tous restés dans la ville des Vents.

Les visiteurs ont quand même tenu tête aux locaux, surtout grâce à Delia qui a notamment réussi de superbes arrêts contre Erik Burgdoerfer et Duchene avant de céder sa place à son substitut Matt Tomkins.

« Leur gardien a fait la différence, il a été incroyable. Au lieu d’avoir une avance à mi-chemin du match, ils étaient dans la partie. Ces matches contre des gars qui ont beaucoup à prouver sont parfois les plus dangereux. On a pourtant fait beaucoup de bonnes choses dans ce match », a commenté Duchene.

Le gardien partant Mike Condon a été déjoué à deux reprises sur 11 tirs, à chaque fois avec des lancers sur réception. Luke Johnson l’a déjoué au premier tiers en avantage numérique de l’enclave, alors qu’il n’a eu aucune chance sur le dernier tir auquel il a fait face avant de céder sa place à Filip Gusvtavsson, Dominik Kahun profitant du fait qu’un tir bloqué par Andreas Englund est arrivé directement sur sa palette.

Les Blackhawks avaient quand même quelques joueurs de la LNH dans leur alignement et ils ont fait la différence en troisième période, Marcus Kruger et Andreas Martinsen comptant à chaque fois sur une passe de l’autre. John Hayden a ajouté un but d’assurance.

Les Sénateurs, qui seront à Montréal samedi soir en quête d’un premier gain en quatre matches hors-concours, vont affronter les Blackhawks à nouveau jeudi prochain, à Chicago cette fois, et ils les retrouveront à nouveau au CCT pour amorcer la saison régulière, le 4 octobre prochain.

+

Filip Gustavsson

GUSTAVSSON A PARU NERVEUX

Filip Gustavsson s’attendait à être nerveux pour sa première sortie dans un match de la LNH et ça a paru un peu.

Le gardien d’avenir des Sénateurs acquis des Penguins dans l’échange qui a expédié le Gatinois Derick Brassard à Pittsburgh a bien effectué quelques bons arrêts, mais il cherchait souvent les retours de lancers.

Il n’y pouvait rien sur la descente à deux contre un où les Blackhawks ont pris les devants, mais il s’est fait surprendre sur les buts d’Andreas Martinsen et de John Hayden en troisième période, qui ont fait la différence dans la défaite de 5-2 d’Ottawa.

«Je pense que je n’ai pas été mauvais, mais ça n’a pas été parfait non plus. Il fallait s’y attendre, ça aurait été étrange si ça avait été parfait aujourd’hui. Je vais regarder le vidéo avec Pierre (Groulx, l’entraîneur des gardiens) demain et on va partir de là, voir sur quoi je dois travailler, a confié le cerbère suédois de 21 ans. Il y a eu plusieurs jeux difficiles, mais quand tu connais une journée spéciale, tu peux arrêter ces tirs-là.»

Gustavsson a finalement effectué 14 arrêts sur les 17 tirs auxquels il a fait face en 27:36 minutes de jeu et l’entraîneur-chef Guy Boucher n’avait rien à redire de sa performance. «‘Gus’ jouait son premier match comme pro, c’était certainement dur sur les nerfs. Il est un excellent gardien, on le sait. On voulait juste qu’il se mouille les pieds et c’est ce qu’il a fait», a-t-il souligné.

Les autres jeunes espoirs qui cognent à la porte du vestiaire des Sénateurs ont été plus discrets, notamment les Filip Chlapik, Drake Batherson et Logan Brown, quoiqu’il a frappé une barre horizontale en troisième période. «Un tel match nous donne beaucoup d’informations sur plusieurs joueurs», a ajouté Boucher.

>> Sommaire du match