Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jonathan Aspirot fait partie des six joueurs qui vont appuyer les 23 hockeyeurs nommés sur l’alignement régulier des Sénateurs d’Ottawa.
Jonathan Aspirot fait partie des six joueurs qui vont appuyer les 23 hockeyeurs nommés sur l’alignement régulier des Sénateurs d’Ottawa.

Aspirot sur l’escouade de réserve

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Escouade de réserve, escouade volante, équipe de réserviste, escouade taxi, mais surtout pas «escouade Über» à Ottawa.

Peu importe la traduction de taxi squad que vous voulez utiliser, Jonathan Aspirot s’en balance pas mal.

Tout ce que le défenseur québécois sait, c’est qu’en ayant été nommé mercredi sur l’alignement de six joueurs qui vont appuyer les 23 hockeyeurs nommés sur l’alignement régulier des Sénateurs d’Ottawa, il est plus près que jamais de réaliser son rêve de jouer dans la Ligue nationale de hockey.

C’est une belle réalisation pour ce défenseur de 21 ans qui n’a jamais été repêché et qui, après une saison dans la Ligue américaine à Belleville, se retrouve devant un espoir comme Erik Brännström dans la hiérarchie des arrières de l’organisation, celui-ci ayant été assigné au club-école de la Ligue américaine après avoir raté la majorité du camp d’entraînement.

«C’est une bonne nouvelle, je suis vraiment excité, vraiment content de savoir ça. Je ne m’attendais pas à grand-chose en arrivant au camp, j’étais là et je voulais faire mes preuves. Je ne voulais pas avoir de remords, je voulais tout donner sur la glace et je pense avoir connu un bon camp, je suis content du résultat. Je savais qu’il y avait des postes disponibles, D.J. Smith nous l’avait dit au début du camp», a-t-il confié lorsque joint par Le Droit après l’annonce par les Sénateurs de leur alignement pour amorcer la saison 2021.

L’entraîneur-chef D.J. Smith avait eu de bons mots pour lui la semaine dernière, mentionnant son nom lorsqu’il s’était fait demander quels jeunes défenseurs avaient attiré son attention. «Je ne le connaissais pas beaucoup, mais il a fait de bonnes choses pour se mettre sous le radar», avait-il dit.

«C’est tout le temps le fun de voir qu’un coach parle de toi en bien. Mais tu ne peux pas trop de fier à ça, tu dois continuer à travailler sur la glace», a indiqué Aspirot, qui a compté un but lors du match intra-équipe de lundi soir pour aider sa cause, en plus d’être solide aux côtés de Christian Wolanin.

En étant sur cette escouade de réserve, Aspirot touchera son salaire des mineures (65 000 $), mais il demeurera dans le giron de l’équipe et sera des voyages à l’étranger, offrant une police d’assurance à l’équipe en cas d’éclosion de COVID-19. Le gardien Joey Daccord, le défenseur Artem Zub et les attaquants Filip Chlapik, Micheal Haley et Matthew Peca lui tiendront compagnie. Ils peuvent être promus à tout moment.

«Je vais devoir continuer à travailler fort et rester prêt au cas où on ait besoin de moi. Je pense qu’on va pratiquer avant le reste de l’équipe, mais des gars peuvent être appelés à rester pour l’entraînement s’il manque des gars. On ne connaît pas trop l’horaire, on y va au jour le jour à cause du COVID. C’est difficile de savoir des choses à long terme, mais j’ai quand même hâte de vivre l’expérience lors du premier voyage, voir comment ça se passe dans la Ligue nationale. Et je vais être prêt si ma chance arrive, je suis proche de réaliser mon rêve», a noté le jeune homme originaire de Mascouche.

Jonathan Aspirot à l'entraînement

L’ancien capitaine des Wildcats de Moncton, solide gaillard de 6’ et 200 livres, avait amassé deux buts et 14 passes en 43 parties avec Belleville l’an dernier, avec 39 minutes de punition et un différentiel de plus-14. Dire qu’à sa première année à Moncton, en 2016-2017, son différentiel avait été de moins-46 !

Son entraîneur à Belleville, Troy Mann, avait été très élogieux à son endroit le printemps dernier, quand la saison des Senators avait pris fin prématurément pour les raisons que l’on sait.

«Il [Aspirot] est la plus grosse surprise de l’équipe. On pensait qu’il ferait la navette entre Brampton (Ligue East Coast) et Belleville au début de l’année, mais après le camp d’entraînement, on s’est dit qu’il fallait le garder. Rendu aux Fêtes, il était rendu difficile de le retrancher de l’alignement. Il a tout un ‘moteur’ comme coup de patin. C’est une belle histoire, un gars jamais repêché qui est maintenant sur le radar comme espoir. Il a bien mérité le contrat qu’il a obtenu récemment», avait-il alors déclaré.

•••

L’alignement complet des Sénateurs

Gardiens: Matt Murray et Marcus Högberg

Défenseurs: Josh Brown, Thomas Chabot, Braydon Coburn, Erik Gudbranson, Mike Reilly, Christian Wolanin et Nikita Zaitsev

Attaquants: Artem Anisimov, Drake Batherson, Connor Brown, Evgenii Dadonov, Alex Galchenyuk, Josh Norris, Cédric Paquette, Nick Paul, Derek Stepan, Tim Stützle, Chris Tierney, Brady Tkachuk, Austin Watson et Colin White

Assignés à Belleville: les gardiens Filip Gustavsson et Kevin Mandolese; les défenseurs Olle Alsing, Erik Brännström, Christian Jaros et Lassi Thomson; les attaquants Jean-Christophe Beaudin, Clark Bishop, Logan Brown, Jonathan Davidsson, Alex Formenton, Ridly Greig, Mark Kastelic, Parker Kelly, Zach Magwood, Logan Shaw et Egor Sokolov

Blessé: Vitaly Abramov